Le procureur Harvey Dent est empoissonné lors d’un repas et conduit à l’hôpital. Bruce mène l’enquête et découvre que le coupable n’est autre que la nouvelle fiancée d’Harvey, une certaine Pamela Isley.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 11 ans

    - Cet épisode introduit deux nouveaux personnages dans la série. On a bien sûr un nouveau méchant en la personne de l’empoisonneuse Poison Ivy. Mais aussi l’inspecteur Montoya qu’on n’avait pas encore vu jusque là si ce n’est dans le public en carton du Joker. Elle fait sa première apparition rapide mais son nom n’est pas cité, elle sera plus mise en avant dans l’épisode 07 « Version Originale ». Mais intéressons-nous au vilain, ou plutôt vilaine, de l’épisode c'est-à-dire Poison Ivy. A la différence de tous les méchants jusqu’à maintenant, elle fait sa première apparition sous son apparence civile, Pamela Isley. Une jolie rouquine sexy qui sort avec le procureur Harvey Dent. Elle ressemble à une pin-up tout droit sortie d’un cartoon. Mais dès le premier abord on sent qu’elle a quelque chose de mystérieux sous son air innocent et angélique. L’introduction du personnage est vraiment bien faite, il faut attendre plus de la moitié de l’épisode pour que Bruce comprenne qu’elle a un rapport avec l’empoisonnement de Dent. Et en découvrant qu’elle est botaniste et travaille notamment avec les espèces disparues on fait très vite le rapprochement avec le début de l’épisode, la femme qui découpe la photo dans le journal. Batman se rend ensuite chez elle, faire se dérouler le face à face dans une serre, excellent idée. Là Batman se fait piégé et est vraiment mis en danger puis la lumière s’allume et apparait Poison Ivy ! Digne d’un dénouement des plus grands films noirs ! Elle explique toute l’histoire et son mobile, parfait. Son costume est assez simple mais reste toujours très sexy, il lui va très bien. Elle a ce côté très féminin et élégant même si c’est une dangereuse tueuse, j’aime beaucoup. Ces répliques sont très appréciables aussi, presque poétiques, toutes en nuances, ca doit être les fleurs qui font ca. La scène du baiser avec Batman est de toute beauté. Finalement Batman prend le dessus grâce au point faible d’Ivy, les plantes, qui est aussi son point fort. On verra souvent ce cas de figure dans Batman, l’épisode 03 avec l’épouvantail par exemple. Ce qui compte avant tout pour elle c’est les plantes et elle préfère se faire arrêter que de laisser mourir ses roses. Elle peut être très tranquille, calme et sereine dans l’affrontement avec Batman, même y prend du plaisir, mais piquer une crise et hurler quand ses plantes sont mises en danger. Le personnage et son caractère sont vraiment bien respectés. Son attaque contre Harvey Dent prend alors tout son sens. C’est une passionnée, passion qui vire à l’obsession, qui la pousse à la vengeance, qui fait d’elle une criminelle et qui la perdra finalement. - Il s’agit peut-être du premier épisode où l’on a un vrai travail d’enquête de la part de Batman, mettant en avant son côté détective très important chez le personnage. Il est plus intelligent que la police qui fait fausse route en ne les suivant pas, il s’intéresse à l’échantillon de sang de Dent qu’il vole pour l’analyser dans la batcave. Il déduit de lui-même que Pamela Isley n’est pas complètement innocente seulement en la serrant dans ses bras. Puis il découvre le fin mot de l’histoire même s’il est vrai qu’il se jette un peu rapidement dans la gueule du loup, ce qui a failli lui couter cher. - C’est aussi très intéressant d’avoir utilisé Harvey Dent pour cet épisode. On nous installe le personnage dans l’univers de Batman avant que celui-ci ne devienne Double Face. On travaille un peu plus sa relation d’amitié avec Bruce Wayne. C’est toujours un plus pour l’évolution du personnage. - L’animation est encore un peu hésitante, on a l’impression que les personnages tremblent en permanence, surtout au début de l’épisode. Les contours des personnages ne sont pas stables donc, c’est un peu gênant même si compréhensible. Tout ça se mettra en place. - Un petit mot sur Bullock que j’ai adoré dans cet épisode, quand il n’est pas entrain de se goinfrer de donuts au bureau, il lâche sa frustration sur un pauvre cuisinier étranger. Il représente la touche d’humour de cet épisode et il en fallait bien pour équilibrer avec le reste qui est plutôt sérieux. Il représente aussi à lui seul la naïveté et l’inefficacité de la police comparée à Batman. - Un très bon épisode donc, bien ficelé, beaucoup de personnages mêlés à l’histoire, une vraie intrigue et un vrai mobile pour la méchante. Méchante que je trouve très bien présentée et très bien respectée. Ivy apporte une touche féminine à la série et au clan des ennemis de Batman. L’affrontement dans la serre est vraiment très bien, il dure assez longtemps en plus. On est dans une ambiance sérieuse, moins sombre qu’à l’habitude mais c’est le personnage de l’empoisonneuse qui veut ça. Batman mène l’enquête, est mis en danger et finalement s’en sort. Tout ce qu’on peut vouloir. Des épisodes comme ça on en redemande !

  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 11 ans

    Le premier épisode de Poison Ivy. Ce dernier se démarque des autres de part une construction plutôt recherchée. Ce n'est pas Batman qui court après un méchant, il y a vraiment un jeu entre la super vilaine et Batman, c'était plutôt intéressant. De même que les présences de Bullock (ET DE LA STRICNINE HEIN !) et surtout de Dent marquant la présence d'un peu d'humour et de problèmes relationnels pour Bruce Wayne bien que pris ici à la rigolade (j'ai ici en tête le fait que Wayne soit apparemment toujours en retard aux RDV). Le combat se passe dans une serre, se sera fréquemment le cas tout comme le fait que l'empoisonneuse puisse se sacrifier pour ses plantes. Il sera assez long (ce n'est pas péjoratif) et mouvementé avec des bêbetes vertes à la fois marrantes et dangereuses. Le "maudite sorcière" m'a lâché un petit sourire également. Une remarque aussi, lorsque Pamela embrasse Batman, elle lui dit: "vous avez peur des microbes?" alors que dans les sous titres c'est noté: "qu'y a t'il, je pique?" ^^. Seul côté négatif pour ma part se sont les réactions un peu caricaturés. Bon à l'hôpital, Pamela joue la comédie donc c'est normal. Mais lorsque Dent est au restaurant ainsi que lorsque l'empoisonneuse se dévoile, j'ai trouvé ce qu'ils avaient à dire un peu téléphoner, disons sans surprises. Un combat un peu plus au corps à corps entre Batman et Ivy ne m'aurait pas déplu non plus. Mais c'est vraiment si l'on cherche quelque chose à redire sur cet épisode qui est vraiment pas mal du tout.