Rejoignez-nous !
Autoconnect ?
Deviens contributeur MDCU
megabanhome
MDCU > COMICS > ÉDITEUR FRANÇAIS > Delcourt > CONTREBANDE > Projets Manhattan 1. Nouvelles expériences
Delcourt
NOTE :
DATE DE SORTIE : 20/03/2013
PRIX : 14.95€






Projets Manhattan 1. Nouvelles expériences
SYNOPSIS
Scénario : Jonathan HICKMAN
Dessin : Nick PITARRA
Couleurs : Jordie BELLAIRE

Et si la cellule de recherche et de développement en charge de produire la première bombe atomique était simplement une couverture pour une série de programmes, plus inhabituels, et plus dangereux encore ? Que faire si l'union des esprits les plus brillants d'une génération comme Einstein et Oppenheimer engendrait le chaos et la destruction ? Et si le projet Manhattan avait mal tourné ?
L'AVIS DE MDCU PAR Lordo
Tout d’abord, je tiens à préciser que je ne suis pas le plus grand fan d'Hickman, bien au contraire, je n’ai d’ailleurs pas apprécié Red Wing… Mais Projets Manhattan s’avère être très intéressant.



Mais qu’est-ce que Projets Manhattan pour commencer ? C’est un programme de recherche et de développement (R&D) mené dès 1942, par les USA en collaboration avec le Royaume-Uni et le Canada. Historiquement, ces projets ont mené à la création de la bombe Atomique et ont influencé le cours de la Seconde Guerre mondiale.

Hickman, qui aime bien jouer avec l’histoire et modifier tout ce que nous connaissons, s’amuse à retoucher ici ce projet. Et si ces Projets cachaient en vérité une équipe de savants bien différente de ce que nos livres d’histoire nous ont enseigné? Et si leurs recherches allaient bien plus loin que ce que nous connaissons ?

Hickman va vous raconter sa vision des Projets Manhattan !



Pour commencer, je vais vous parler des choses qui fâchent: les dessins. Franchement, ce n’est pas fameux, je ne sais pas pour le coup si ce sont les dessins à proprement parler qui ne sont pas jojo, ou bien si la colorisation tantôt fade et tantôt criarde ne nous flatte pas la rétine. Sans compter le design des personnages qui n’a pas été très inspiré (enfin si, quand même, vu que l’on reconnaît ces scientifiques connus).

Bref, Projets Manhattan n’est pas à acheter pour ses graphismes mais belle et bien pour son histoire !

Concernant celle-ci justement, je serais obligé de vous raconter le livre pour vous en parler. Mais l’écriture et le déroulement par Hickman sont vraiment très bons.

Tout le premier volume (et je suppose les prochains aussi), sont sous la forme d’ensemble de chapitres non continus. Chaque chapitre possède sa propre histoire, centrée sur un évènement, ou principalement dans ce premier volume sur un scientifique.

Pour vous raconter à quel point Hickman a de l’imagination et surtout quels changements il a effectué sur l’histoire de ces Projets, je vais vous expliquer quelques changements au niveau des personnages.



Le docteur Oppenheimer devient un personnage aux multiples personnalités. Oppenheimer était brillant, intelligent, surdoué mais il avait un frère jumeau, tout aussi doué mais plus macabre, il aimait faire des expériences sur des êtres vivants, mais on ne retrouvait jamais les corps car il les mangeait. Et lorsqu’il ingérait un être vivant, il absorbait son savoir et ses connaissances en créant une personnalité supplémentaire dans sa tête. Mais un jour, il se retrouve en prison, après avoir mangé plusieurs hommes. Quelques temps après son incarcération il s’évade… et on n’aura plus jamais de nouvelles de lui. Sauf qu’en fait l’Oppenheimer que l’on retrouve dans Projets Manhattan n’est pas le brillant et le surdoué… c’est le frère jumeau maléfique qui possède la faculté à absorber les personnalités des personnages qu’il a mangé et vous vous en douterez, il a bel et bien ingurgité son frère !

Voilà, vous êtes maintenant au courant de tout le premier chapitre de Projets Manhattan, mais tout le livre est constitué de révélations plutôt étonnantes sur nos scientifiques, avec le début d’une intrigue lors du dernier chapitre.

Hickman nous livre donc une vision qui lui est propre sur ces Projets top secrets, qui rassemblent au final les personnes les plus intelligentes du monde mais aussi celles qui ont le plus de secrets (chaque personne possède une faculté, ou provient d’un monde parallèle ou bien est le fruit d’une expérience malheureuse).



Nous rencontrons des personnes comme Fermi, Einstein, Daghlian, Feynman ou bien encore Wernher von Braun qui sont modifiés par Hickman.

La fin du volume ouvre donc sur une intrigue, mais nous montre encore plus qu’Hickman écrit, là encore, une histoire de science-fiction.

Pour finir je dirais simplement que si on n’est pas totalement fermé d’esprit à propos de l’histoire et que l’on accepte qu’un homme change tout ce que nous connaissons c’est alors un très bon début de récit. La suite ne sera peut-être pas aussi bien mais ce premier volume est vraiment très agréable à lire (si on omet les dessins), et on a vraiment hâte d’en savoir plus sur ce qui va se passer par la suite maintenant que les bases sont posées.

CONCLUSION

Les points forts
- La réadaptation de notre histoire
- La réécriture des héros
- L’intelligence de la mise en situation
Les points faibles
- Requiert pas mal de connaissances historiques
- Le boulot du dessinateur Nick Pitarra qui n’est vraiment pas fameux
COMMENTAIRES (3)
Le 22 Février 2013 à 11h43
Formidable série de Jonathan Hickman. Le scénariste se lache totalement dans cette histoire surnaturels où le Projet Manhattan est tourné en ridicule avec à sa tête un général totalement fou qui affronte des ennemis improbables. C'est barré, et diablement intelligent. Du Hickman en quelque sorte mais du Hickman accessible et drôle.
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire
Le 22 Février 2013 à 12h24
Hickman nous démontre une fois de plus qu'il est probablement l'auteur avec la prétention la plus grande dans la production comics de nos jours. Malheureusement, lorsque l'on s'affuble d'un tel niveau, il faut que sur la durée et sur la myriade de projets que l'on lance cela suive (un peu comme Morrison). Malheureusement, une fois de plus, sur ce titre Hickman montre son manque de niveau sur l'exécution, c'est flou, vague, sans personnalité et sans âme. On ne s'attache à rien. Cet auteur n'est pas fait pour créer des univers mais pour en utiliser des pré-existants (comme sur les F4) où il bénéficie d'un background qui compense son manque de profondeur.
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire
 Wave
Le 28 Février 2013 à 18h53
Note :
Les couvertures de Manhattan Projetcs sont superbes, celle de Delcourt n'est vraiment pas dans l’esprit.
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire