• Wonder Woman

    Créée le Jeudi 26 Mars 2009
    Modifiée le Samedi 06 Septembre 2014

    BIOGRAPHIE

    Wonder Woman est une super-héroïne de l’univers DC Comics, créée par William Moulton Marston et apparue pour la première fois dans « All Star Comics #8 » en décembre 1941. Elle fait partie des trois personnages principaux de l’univers DC (avec Superman et Batman ) à avoir été publiés continuellement depuis 1944. Elle est aussi la première super-héroïne célèbre et surement la plus connue aujourd’hui. Wonder Woman est en réalité la princesse Diana, originaire de Themyscira, une île peuplée exclusivement d’amazones dont les origines sont tirées de la mythologie Grecques. Diana est une princesse car elle est la fille de la reine Amazone Hippolyta. C’est une tribu que l’on peut considérer comme « féministe » puisqu’il n’y a que des femmes qui y vivent et qu’elles refusent la présence d’hommes. Diana est envoyée sur Terre (le monde des hommes) comme Ambassadrice des Amazones, avec pour mission de propager les idéaux de paix et d’harmonie de son peuple. Elle utilise alors l’identité de Diana Prince et devient la super-héroïne Wonder Woman . Elle a été élue le 20ème meilleur personnage de Comic Book de l’histoire par le Empire Magazine. Pouvoirs/Capacités La principale caractéristique de Wonder Woman est sa très grande force qui fait d’elle un des super-héros les plus forts de l’univers DC. Cette force lui vient de Demeter, déesse de l’agriculture et de la fertilité. Elle a aussi le pouvoir de super-vitesse et la capacité de voler, qui lui viennent du dieu Hermès. Elle n’est pas invulnérable mais a une très grande durabilité et résistance. Elle peut résister au feu, aux explosions et même survivre dans l’espace pendant un certain temps sans manquer d’oxygène. Diana est dotée d’une grande sagesse, d’habileté intellectuelle et de capacités militaires. Ces atouts lui viennent d’Athena, déese de la guerre et de la sagesse, c’est ainsi qu’elle peut parler plus d’une douzaine de langages, maitriser de nombreux arts et métiers, de sciences et de philosophies et être douée pour les stratégies militaires et les combats. La déesse de la chasse, des animaux et de la lune, Artemis, a donné à l’héroïne l’œil du chasseur, lui permettant d’avoir des sens très développés, et l’unité avec les bêtes, lui permettant de communiquer avec les animaux. Diana est aussi dotée d’une grande beauté et d’un grand cœur qui lui viennent de la déesse de l’amour et de la beauté, Aphrodite. Elle a aussi une grande résistance à la magie. Costumes/Equipements/Gadgets Bien que quelques détails du costume de Wonder Woman puissent changer selon les versions, celui-ci reste très souvent le même. Elle porte un haut rouge qui va de la taille jusqu’à la poitrine, avec un aigle en forme de « W » jaune et en or sur celle-ci. Sa ceinture est aussi en or et en forme de « W » et elle porte une culotte bleue avec des étoiles blanches. Elle a une tiare en or avec une étoile rouge, sans oublier ses deux bracelets et son lasso, toujours en or.


    Les deux armes principales de Wonder Woman sont ses bracelets et son lasso. Ses bracelets sont en or et indestructibles, pouvant résister à n’importe quelle attaque. L’image la plus populaire la montre repoussant des balles de fusil avec ces bracelets. Elle peut aussi les frapper l’un contre l’autre pour créer de puissants champs de force. Ils ont été forgés à partir du bouclier de Zeus, le Aegis. Depuis tout récemment, les bracelets lui permettent aussi de lancer les éclairs de Zeus, un cadeau du Dieu qui a expliqué que ce pouvoir était toujours contenu dans les bracelets, il n’a fait que le libérer. Son lasso porte le nom de Lasso de la vérité (ou aussi Lariat of Hestia) et est indestructible. Il peut briller d’une aura magique, appelée « les feux d’Hestia », qui force quiconque est à proximité du lasso à dire la vérité. Diana l’utilise avec grande précision et peut s’en servir comme fouet ou comme corde. Il fut crée par Hephaestus à partir du corset magique d’Aphrodite. Sa tiare peut aussi être utilisée comme une arme, soit comme poignard, comme projectile qui revient à elle comme un boomerang. Wonder Woman possède un avion invisible qu’elle commande avec son esprit, il sera très différent selon les versions et les époques. Elle a aussi en sa possession une armure et une épée forgée par Hephaestus. Dans certaines versions, Wonder Woman possède les sandales d’Hermès qui lui permettent de voyager entre Themyscira et le monde des hommes. Points Faibles Wonder Woman n’a à priori quasiment aucun point faible. On peut cependant remarquer qu’elle est très souvent partagée, voir déchirée, entre ses origines en tant qu’Amazone sur l’île de Themyscira où elle a intégré des idéaux et appris à détester les hommes et sa planète d’adoption, la Terre, bien différente sur laquelle elle a appris de nouvelles valeurs et aussi à aimer les hommes. Son très grand cœur, hérité de la déesse Aphrodite, peut aussi lui jouer des tours.

    DANS LES COMICS

    L’Age d’Or et d’Argent Le personnage de Wonder Woman apparaît pour la première fois en décembre 1941 dans All Star Comics #8 et grâce à un début satisfaisant elle devient un des personnages récurrents de Sensation Comics dès janvier 1942. Sa propre série est lancée durant l’été 1942.


    Les pouvoirs de la super-héroïne ne sont pas alors pas des cadeaux des dieux, comme ce sera le cas plus tard lorsque son origine sera développée, mais seulement dues au fait qu’elle soit une Amazone. Dans l’histoire originelle de l’Amazone, un pilote de l’armée de l’air des Etats-Unis, Steve Trevor, se crashe sur Paradise Island, la terre cachée des Amazones. Utilisant le « rayon violet », la princesse Diana réussit à le guérir et tombe amoureuse du pilote. La déesse Aphrodite déclare alors qu’il est temps qu’une Amazone voyage dans le monde des hommes et combattent les nazis, un tournoi est alors organisé pour déterminer qui est la championne des Amazones qui aura droit à cet honneur. Bien qu’interdit par sa mère, la reine Hyppolite, Diana participe au tournoi au se cachant sous un masque et le remporte. Hyppolite se résout à laisser Diana devenir Wonder Woman et partir pour le monde des hommes. La princesse ramène Steve Trevor sur le continent et adopte l’identité de l’infirmière lieutenant Diana Prince . Une fois complètement guéri, Trevor permet à Diana de devenir son assistante au gouvernement. Une relation amoureuse débute entre les deux et Trevor suspectera régulièrement que Diana et Wonder Woman ne font qu’une. Un troisième personnage va devenir une figure récurrente de la série, il s’agit d’Etta Candy, leadeur d’une association étudiante d’une université proche. Elle jouera un rôle central dans pas mal d’intrigues. Durant cette période, Wonder Woman rejoint la JSA (Société de Justice d’Amérique) et en est le premier membre féminin. Mais dans le contexte du rôle des femmes à cette époque, elle n’est que la secrétaire de l’équipe, bien qu’un des membres les plus puissants. Le créateur du personnage, William Moulton Marston meurt en 1947 et la série est reprise par Robet Kanigher. Wonder Woman devient alors moins féministe et se rapproche plus des autres super-héroïnes de l’époque. Elle obtient aussi de nouvelles habilités, ses boucles d’oreilles lui permettent de respirer dans l’espace, son avion invisible voit le jour, sa tiare devient un boomerang indestructible et ses bracelets lui servent de radio pour communiquer avec Paradise Island. A l’entrée dans l’âge d’argent, Wonder Woman fait partie des trois personnages à avoir encore sa propre série, avec Superman et Batman . Mais après les changements, perte des artistes originels, réduction du côté féministe et des spécificités du personnage, il y a une forte perte d’intérêt pour le comic book.


    Mark Esposito prend les rênes de la série en 1958 et revoit les origines du personnage. Dans le numéro #105 on apprend que ses pouvoirs sont en fait des cadeaux des dieux. Elle est alors destinée à être « belle comme aphrodite, sage comme Athena, plus forte qu’Hercules et plus rapide que Mercury ». D’autrse changements sont effectués comme le retrait de toute référence à la seconde guerre mondiale, les cheveux d’Hyppolite qui deviennent blonds, le pouvoir de Diana de planer sur les courants d’air et l’introduction de la règle qui dit que Paradise Island sera détruite si un homme y met les pieds. Lors de la création du multivers, et comme pour toutes les autres grandes figures de DC, il sera révéler que la Wonder Woman de l’âge d’argent est originaire de Terre-I alors que celle de l’âge d’or est l’héroïne de Terre-II. L’Age de Bronze Le personnage et la série subissent de gros changement à la fin des années 60 puisque sous la direction de Mike Sekowsky, Wonder Woman abandonne ses pouvoirs pour rester dans le mondes des hommes plutôt que de partir avec les Amazones dans une autre dimension afin qu’elles « récupèrent leur magie ». Diana devient alors gérante d’une boutique et est accompagnée par un mentor chinois nommé I CHing. Avec lui elle va apprendre les arts martiaux et la maitrise des armes à feu. Durant cette période elle affrontera des menaces diverses comme les vilains Catwoman , Docteur Cuber, le gang « EUX! » ou encore Morgane la sorcière.


    C’est aussi à cette époque que Steve Trevor est tué, dans le but de créer une vraie coupure avec l’ancienne vie de Wonder Woman .


    C’est au début de l’année 1973 que Wonder Woman récupère son costume et ses pouvoirs, dans le numéro #204, sous l’impulsion de Gloria Steinem. Le costume est alors modifié, l’Amazone échange ses sandales pour des bottes à talons aiguilles rouges, son aigle sur la poitrine est un peu modifié et elle porte une sorte de short bleu plutôt que la jupe originelle. Le retour de la vraie Wonder Woman est marqué par un grand arc où elle tente de se faire réadmettre dans la JLA, qu’elle avait quitté en abandonnant ses pouvoirs. Pour prouver sa valeur, elle exécute 12 travaux (rappelant ceux d’Hercules), chacun d’eux observés par un membre de la JLA. C’est aussi à ce moment que Steve Trevor est ressuscité par Aphrodite et prend l’identité de Steve Howard, il travaillera avec Diana aux Nations Unies, connaissant maintenant sa vraie identité. Mais le personnage sera tué une nouvelle fois peu de temps après. En 1980, Gerry Conway ramène une nouvelle fois le personnage de Trevor. Diana ayant une nouvelle fois renoncé à ses pouvoirs puis ayant eut la mémoire effacée, elle réclame de nouveau le titre de Wonder Woman quand le Steve Trevor d’un univers parallèle débarque sur Terre-I et s’écrase sur Paradise Island. Diana bosse alors pour l’armée avec Steve Trevor, accompagnés d’Etta Candy et le général Darnell. C’est en 1982 que le symbole « WW » est instauré pour l’amazone et qu’il remplace l’aigle sur sa poitrine.


    Un terme est mis à la série en février 1986 avec le numéro #329 qui décrit le mariage de Wonder Woman et Steve Trevor. Lors du grand crossover Crisis On Infinite Earths qui fusionne toutes les terres de l’univers DC, Wonder Woman semble avoir été tuée par l’Anti-Monitor mais elle a en fait été envoyée en arrière dans le temps, revenant à l’état d’argile dans laquelle elle a été originellement créée, effaçant tout ce qui a été fait avant et préparant le terrain pour un reboot complet du personnage et de la série. Juste avant la deuxième version de la série, une mini-série en quatre parties, The legend of Wonder Woman , est publiée. De Kurt Busiek et Trina Robbins, elle rend hommage à la Wonder Woman de l’âge d’Or. L’Age Moderne Post-Crisis, Wonder Woman volume 2 Wonder Woman connu donc un nouveau depart en 1987, sous la plume de Greg Potter et George Pérez. Ils firent de l’Amazone un personnage féministe et apportèrent beaucoup plus de mythologie grecque, donnant une place importante aux dieux grecques.


    Tout débute avec un débat entre les dieux sur le mont Olympe. Artemis souhaite créer une nouvelle race, féminine, qui vivrait sur Terre et représenterait l’Olympe parmi les hommes, pour que jamais ils n’oublient les dieux et continuent à les vénérer. Mais Arès, dieu de la guerre, est contre, il pense que les hommes doit être dirigés par la force et la violence. Zeus décide de ne plus prendre part au débat et se fiche du résultat, les hommes vénéreront toujours les dieux selon lui. Arès lâche prise aussi, disant que de toute façon les hommes lui appartiendront d’une manière ou d’une autre, et il en va de même pour Zeus. Les déesses, Artémis et Athena en tête, décident alors d’exécuter leur plan et se rendent dans le royaume des morts, la caverne des âmes, où Gaea à garder les âmes de femmes mortes à cause des hommes au fil des siècles. Artémis fait revenir ces âmes à la vie pour créer le peuple des Amazones. Une seule âme reste. Plus tard éclate la première guerre des Amazones lorsque qu’Héraclès et ses hommes les attaquent, sous l’influence d’Arès. Les Amazones en sortent vainqueurs et les déesses décident de les exiler sur une île paradisiaque cachée, Themyscira, pour qu’elles ne puissent plus être trouvées par les hommes. Arrive la naissance de Diana. Hippolyta, reine des amazones, apprend qu’elle était la seule à être enceinte au moment de sa première mort et les dieux lui offrent alors un enfant. Au lever du soleil, Hippolyte se rend sur la plage et forme un bébé avec de l’argile, Artémis lui donne alors vie grâce à la dernière âme qui restait dans la grotte des âmes. Diana est née et reçoit le pourvoir et la force de Demeter, la beauté et le cœur aimant d’Aphrodite, la sagesse d’Athena, l’œil du chasseur et le lien avec les animaux d’Artémis, les feux d’Hestia et la rapidité ainsi que le pouvoir de voler d’Hermès.


    La menace d’Arès devient encore plus imposante et les Amazones doivent choisir une championne dont la mission sera de l’arrêté, championne qui sera choisie après un tournoi réunissant toutes les guerrières de Themyscira. Contre l’ordre de sa mère, Diana y participe cachée sous un casque et remporte le tournoi ainsi que l’ultime épreuve des bracelets (arrêté des balles de revolver, l’arme qui représente la violence des hommes, à bout portant avec ses bracelets). Elle enfile alors le costume de la championne des amazones et devient Wonder Woman ! Le nom « Diana » et le fait que le costume porte les couleurs américaines est expliqué un peu plus tard lorsque Diana rencontre l’esprit de la mère de Steve Trevor, Diana Trevor, qui lui raconte que durant la seconde guerre mondiale elle était pilote et s’est écrasée sur Themyscira. Elle a combattu un démon à plusieurs bras, Cottus, aux portes des enfers. Elle réussi à battre la créature juste avant de mourir et à refermer le portail pour sauver les amazones. En hommage, les Amazones l’enterrèrent avec une armure qui porta son drapeau américain. Et c’est aussi pour cela, l’ironie de la situation, qu’Arès choisi le pilote Steve Trevor pour envoyer une bombe sur Themyscira. Mais la bombe est stoppée par Diana et l’officier Trevor qui se débattait avec un squelette d’Arès à bord de son avion et s’écrase sur Themyscira. Diana a alors une double mission, ramener Steve Trevor dans le monde des hommes et partir retrouver Arès pour le vaincre. Wonder Woman ne garde pas son identité secrète, ne se considérant pas comme une super-héroïne, et elle a une grande part d’innocence et de naïveté. A son arrivée elle ne parle que Themyscirien et doit apprendre l’anglais, ce qu’elle fera grâce à Julia Kapatelis et sa fille Vanessa Kapatelis qui l’aideront à s’ajuster au monde des hommes. Mais malgré cette certaine naïveté, Diana reste une guerrière et peut combattre jusqu’à la mort si elle pense que c’est justifié. Quelques changements sont effectués au niveau de l’entourage de Wonder Woman , comme Steve Trevor qui devient un officier de l’Air Force et est bien plus vieux que Diana, leur relation est aussi écarté et à la place Trevor sort avec Etta Candy, un officier au physique avantageux. Le dieu de la guerre Arès et la sorcière Circé deviennent deux des plus grands ennemis de l’Amazone, parmi d’autres vilains comme Cheetah ou encore le Signe d’Argent. Messner-Loeb prend la relève pour l’écriture du comic book et introduit le personnage d’Artémis, l’Amazone aux cheveux roux. Celle-ci portera le costume de Wonder Woman pendant une période. C’est à ce moment que Diana travaillera dans un fast food appelé Taco Whiz.


    Sous la plume de John Byrne c’est Hippolyta, la reine et mère de Diana, qui sera un temps Wonder Woman après avoir voyagé dans le passé dans les années 40. Il ira même jusqu’à postuler que c’était elle la Wonder Woman de l’âge d’or. Durant cette période Diana deviendra la déesse de la vérité sur le mont Olympe. Plus tard scénarisée par Eric Luke, Diana sera présentée comme remettant souvent en cause sa mission dans le monde des hommes et même tout bonnement sa raison d’être. Elle se séparera même de l’humanité en vivant dans un palais flottant appelé le « Wonder Dome ». Elle participera à une guerre entre le Titan Kronos et les panthéons religieux à travers le monde. Greg Rucka arrive sur le titre au numéro #195. Il introduit un nouveau vilain, la femme d’affaire Veronica Cale, qui manipule les médias pour essayer de donner une mauvaise image de Diana. Il présentera les dieux grecques et égyptiens d’une manière plus moderne plus qu’il leur fera porter des habits plus design et de leur époque, de nouvelles coupes de cheveux modernes et ils auront des valises et des ordinateurs portables. Plus important encore il remplacera Zeus et Hadès par Athéna et Arès comme nouveaux dirigeants des dieux et du monde. Diana deviendra la championne personnelle d’Athéna. JLA : La Tour de Babel En 2001, Wonder Woman, tout comme ses collègues de la JLA, est en grand danger face au plan imaginé par Batman et utilisé par Ra's Al Ghul . De son côté, c'est sa volonté de toujours vouloir être la meilleure qui lui sera fatale. Face à Talia et la ligue des assassin, elle sera touchée par une puce qui enverra son esprit divagué dans une réalité virtuelle, elle affrontera (dans son esprit donc) un ennemi aussi fort qu'elle. Sauvée par le reste de la ligue, elle participera à la grande contre attaque qui aura pour conséquence la destruction de la Tour de Babel et la défaite de Ra's Al Ghul . Infinite Crisis, Wonder Woman meurtrière Lors de l’arc « Sacrifice », qui mène à Infinite Crisis, Wonder Woman dépasse la limite fixée par tous les super-héros et commet un acte qui va avoir un énorme retentissement, elle commet un meurtre. Le vilain Maxwell Lord, alors à la tête de l’organisation Checkmate, manipule Superman et le fait attaquer ses coéquipiers. Après avoir mis hors course Batman , l’Homme d’Acier s’en prend à Wonder Woman, pensant qu’il combat Doomsday . Le combat est violent et Diana comprend vite que Superman ne cédera jamais et décide de s’en prendre à la source, Maxwell Lord. Elle l’entoure de son lasso et lui demande ce qu’il faut faire pour tout arrêter, il lui répond « tue moi ». Diana lui brise le cou. Alors que Batman et Superman ne comprennent pas son action, le Satellite Brother Eye diffuse dans le monde entier la vidéo de Wonder tuant Lord, accompagné du mot « meurtre ».


    Débute alors « Infinite Crisis ». Batman et Superman ne font plus confiance à Wonder Woman et la rejette. Mais ce n’est pas le pire pour elle puisque Brother Eye lance le protocole « Vérité et Justice » qui vise à éliminer toutes les Amazones. Diana retourne sur Themyscira qui est attaquée par tous les OMACs restants. Isolées et seules, les Amazones décident d’utiliser leur arme de destruction, le « Purple Death Ray », mais Diana réussit à les faire changer d’avis pour ne pas aggraver encore plus leur image aux yeux du monde (vues comme des meurtrières), alors que le combat et retransmit à la télévision. La princesse Amazone fait alors appelle à Athéna qui transporte Themyscira dans une autre dimension. Diana décide de rester et de ne pas accompagner son peuple. Alors qu’elle combat à Boston, une femme apparaît à elle, il s’agit de la Wonder Woman de Terre-II qui a quitté le Mont Olympe où elle résidait pour venir avertir et conseiller Diana. Elle lui demande d’être ce qu’elle n’a pas été depuis longtemps, à savoir humaine. Elle l’incite aussi à intervenir dans le combat qui prend place au moment même entre Superman et Kal-L. Wonder Woman de Terre-II n’a alors nulle part où aller à présent et disparait. Diana réussit à stopper le combat entre les deux Superman et à les faire travailler ensemble pour arrêter Superboy -Prime. Elle réussira aussi à convaincre Batman de ne pas tuer Alexander Luthor Jr. A la fin de la saga, Diana, Bruce et Clark semblent de nouveau avoir retrouvé un semblant d’amitié et l’Amazone décide de partir quelques temps pour se retrouver et réfléchir sur elle-même avant de reprendre le rôle de Wonder Woman . Suite à Infinite Crisis, en même temps que l’histoire de la Terre est de nouveau modifiée, le passé de Wonder Woman durant l’âge d’argent est réintroduit dans la continuité et elle devient aussi un des membres fondateurs de la JLA. La série Wonder Woman (volume 2) est une nouvelle fois arrêtée suite à cette crise après 228 numéros. One Year Later, Wonder Woman volume 3 La troisième série Wonder Woman débute en juin 2006 avec Allan Heinberg au scénario et Terry Dodson aux dessins. Lors du premier numéro, où débute l’arc « Who Is Wonder Woman ? », Diana n’est toujours pas revenue et c’est Donna Troy qui a repris le costume de Wonder Woman . Elle fait son retour à la fin du numéro en tant que l’agent Diana Prince , du département des affaires méta-humaines. Elle travaille en équipe avec Tom Tresser, Nemesis, sous les ordres de Sarge Steel .


    On apprendra ensuite que c’est Batman qui lui a trouvé ce job, pour qu’elle puisse aider sans avoir à être Wonder Woman . La première mission de Diana est de retrouver Donna, enlevée par différents vilains. Hercules intervient alors, disant qu’il est envoyé par les dieux pour remplacer Diana qui a abandonné son rôle de championne. Diana et Nemesis remontent la piste et tombent sur Circé qui est derrière tout ça. La sorcière ne supporte pas que Diana ait abandonné son rôle et grâce à une incantation, vole les pouvoirs de la princesse Amazone qui redevient humaine. Ayant les pouvoirs et les équipements de Wonder Woman , Circé se met à punir tous les hommes qui maltraitent les femmes. Diana et Hercules arrêtent Circé avant que le dieu ne se retourne contre les deux femmes, voulant pour lui les pouvoirs de Wonder Woman . Circé n’a d’autre choix que de rendre ses pouvoirs à Diana. Alors que l’amazone s’apprête à tuer Hercules, Circé intervient et enchaine le dieu à un rocher pour l’éternité, disant que c’est un châtiment pire que la mort. Elle ajoute que son châtiment à elle est sa propre immortalité et disparaît avec Hercules. Elle offre au passage un cadeau à Diana, désormais celle-ci a ses pouvoirs seulement quand elle porte le costume de Wonder Woman , le reste du temps elle est humaine. Diana redevient donc Wonder Woman pour de bon.


    Elle reformera la Ligue des Justiciers avec Superman et Batman , choisissant les membres de la nouvelle équipe. Survient ensuite les évènements d’ « Amazons Attack! ». Lors de l’arc « Love And Murder », Wonder Woman est faite prisonnière par le département des affaires méta-humaines, alors dirigé par un imposteur ayant pris l’apparence de Sarge Steel , il s’agit d’Everyman. Ils veulent les secrets de la technologie Amazone, notamment le Purple Death Ray. Tout ça est orchestré une fois de plus par la sorcière Circé qui dans le même temps retourne sur Themyscira et ressuscite la reine Hippolyta. Celle-ci apprenant que sa fille est retenue prisonnière décide d’attaquer les Etats-Unis. La guerre éclate en plein Washington et un peu partout ailleurs, tous les super-héros sont mobilisés. Diana, libérée par Nemesis, essai de résonner sa mère mais rien n’y fait. Le plan de Circé était en fait de détruire la Terre et Themyscira, elle trouvera les coordonnées de l’île et y enverra un missile nucléaire, stoppé par Wonder Woman . La guerre prend fin lorsque qu’Athena elle-même intervient ; elle envoie Circé dans le royaume d’Hadès et punie toutes les Amazones en les rendant humaines et leur effaçant la mémoire, les laissant vivre sur Terre sans savoir qui elles sont vraiment. Seule Hippolyta se souvient de tout et se retrouve seule sur Themyscira. Mais ce n’était pas vraiment Athena, il s’agit de Mamie Bonheur, la New God et disciple de Darkseid qui a pris l’apparence de la déesse de la guerre et retient prisonniers tous les autres dieux de l’Olympe.


    La scénariste Gail Simone arrive sur la série au numéro 14 et revoit un bout de la mythologie avec l’arc « The Circle ». On apprend que peu avant la naissance de Diana, la reine Hippolyta s’était constitué une garde royale constituée de quatre amazone, dont Alkyone leur chef. Celles-ci ont juré de donner leur vie pour protéger la reine et pensant que l’arrivée d’un enfant va détruire le peuple des Amazones, elles décident d’assassiner Diana encore bébé. Elles ratent leur coup et sont enfermées dans des prisons aux quatre coins de l’île. Dans le présent, Captain Nazi et ses troupes débarquent sur Themyscira pour piller l’île et en faire leur propriété. Wonder Woman, qui au passage a maintenant une équipe de gorille travaillant pour elle, réussit à revenir sur l’île grâce au Dieu Kane Milohai pour porter secours à sa mère. Elle se débarrasse des Nazis qui quittent Themyscira, mais ceux-ci ont libéré la garde royale qui s’attaque alors à Diana. La princesse bat les trois premières Amazones et se retrouve face à Alkyone qu’elle peut tuer mais décide d’épargner, celle-ci saute dans l’eau et disparaît. Lors de « Final Crisis », Wonder Woman est infectée par l’équation Anti-vie, comme la majorité de la Terre soumise au New God Darkseid, et elle devient une furie au service du Dieu, en compagnie de Batwoman, Catwoman et Giganta.


    Dans l’arc « Rise Of The Olympian », l’univers de Wonder Woman est totalement chamboulé lorsqu’elle est confrontée à deux menaces, d’une part les Olympiens, un peuple crée par Zeus pour prendre la place des Amazones et d’autre part un nouveau vilain crée par Arès, Genocide. Le dieu de la guerre Arès est de retour au premier plan quand on apprend qu’il est à l’origine de la créature qui dévaste tout sur son passage, Wonder Woman y compris, et qui se fait appeler Genocide. Elle a en fait été créée à partir du corps de Diana venant du futur, avec de la terre et de la boue récupérée sur les lieux des plus grands génocides de l’histoire de l’humanité et avec l’aide de magie. Arès s’est servie de la société des super-vilains, notamment Cheetah et le Dr Morrow, pour donner vie à la créature qu’il considère comme sa fille, au même titre que Diana pour Zeus. Dès leur première rencontre, Genocide met une raclée à Wonder Woman et la blesse gravement, lui volant son lasso au passage qu’elle fera intégrer à son corps par la suite.


    Dans le même temps, les Dieux de l’Olympe reviennent chez eux après avoir été enlevés par les News Gods de Darkseid. Zeus veut mettre de l’ordre et donner la paix aux Amazones qui ont assez travaillé. Il fait d’abord revenir sur Themyscira toutes les Amazones perdues suite à Amazons Attack!, puis fait revenir à la vie les Olympiens et leur créer une île, Thalarion. Il se crée ensuite un fils qui sera le leader des Olympiens, Achilles, à partir du cœur du dieu Kane Milohai qu’il a tué. Les Olympiens étant censés remplacer les Amazones.


    Au final, Wonder Woman se débarrasse de Genocide mais celle-ci ne meurt pas et est récupérée par Arès, qui l’offrira comme fille à Alkyone à travers un pendentif en bois. Le plan global d’Arès est révélé, il veut détruire Zeus et les deux peuples et attaque Themyscira et Thalarion grâce aux créatures de la mer invoquées par Euphemus qui a trahi les Olympiens. Amazones et Olympiens combattent ensemble et Diana met fin à la bataille en tuant Arès d’un coup de hache en pleine tête. Mais Zeus campe sur ses positions et détrône Hyppolita pour la remplacer par Achilles. Diana décide alors de renoncer à ses Dieux et tourne le dos aux Amazones, se retrouvant toute seule. Diana et Tom Tresser ont une relation amoureuse pendant une quinzaine de numéros, Tom devient même un Amazon en recevant la bénédiction d’Hyppolita. Leur relation prend fin lorsque Genocide retient Nemesis en otage et demande à Diana de lui dire la vérité, celle-ci avouant qu’elle ne l’a jamais aimé. Elle essayera de s’expliquer par la suite en se liant à Tom avec le lasso mais elle ne fera qu’aggraver son cas, lui disant qu’elle recherchait un individu compatible, pour avoir des enfants et une descendance, plus que l’amour. Nemesis la quitte. Ensuite, l’arc « Warkiller » conclue ce qui a été commencé dans « Rise Of The Olympian ». Wonder Woman intervient dans une opération menée par les Olympiens et un combat éclate entre elle et Achilles, combt qui prend fin quand celui-ci lui dit qu’ils retiennent sa mère et la tueront si Diana intervient encore. La princesse Amazone retourne sur Themyscira pour délivrer sa mère, mais la reine refuse de partir, elle obéit désormais à la nouvelle reine, Alkyone, qui s’est mariée à Achilles. Diana est alors faite prisonnière et condamnée à mort par Alkyone qui veut se débarrasser d’elle et remettre Hyppolita au pouvoir, comme avant. Alkyone et sa garde, qui ont au passage hérités des pouvoirs de Genocide grâce au collier d’Arès, envoient le Cottus pour exécuter Diana. Il s’agit de la créature qui vie sous Themyscira et dont Hyppolita a jadis pris un bout d’elle sous forme d’argile pour créer Diana. Wonder Woman, aidés par les Amazones et les Olympiens qui ont rejoint sa cause, battent la créature et Alkyone qui est tuée. Zeus revient et explique son comportement, il dit qu’il a mal fait les choses et s’excuse auprès des deux peuples. Pendant ce temps, Arès est revenu sous la forme d’un fantôme et s’est crée une petite famille à lui avec les enfants des Amazones qui étaient anormalement enceintes. Les enfants d'Arès ne tardent d'ailleurs pas à passer à l'action et, doués du pouvoir de persuasion, ils créent une vague de violence entre les habitants à travers Washington. Même Power Girl qui passe par là sera manipulée et envoyée au combat contre Wonder Woman . Diana réussira à lui faire retrouver la raison et les deux héroïnes se partageront le travail, Karen doit stopper les violences entre les individus et Diana s'occupe des petits monstres. Power girl réussit en parlant à coeur ouvert à tout le monde et Wonder Woman neutralise les fils d'Arès en les menaçant de leur mettre la fessée. En juillet 2010, le numéro 45 du volume 3 de Wonder Woman sera le 600ème numéro de l’histoire de l’Amazone et la numérotation reprendra donc à partir de 600 pour cet anniversaire. Et dès le 601, J. Michael Straczynski débarque comme scénariste sur la série pour un nouveau départ. Wonder Woman arborera un nouveau costume. Actuellement Suite au reboot de DC et l'apparition des New 52, Wonder Woman est essentiellement mise en avant dans deux séries : Wonder Woman et Justice League. Depuis leur numéro 1 respectif les choses ont beaucoup évolué notamment dans la seconde série précédemment nommée puisque Wonder Woman embrasse Superman dans le numéro 12 de Justice League. Une nouvelle relation qui débute donc pour la belle amazone.

    DANS LES SÉRIES TV

    Super Friends Wonder Woman est un des membres de la Ligue des Justiciers dans ce cartoon de 1973.


    Wonder Woman (1974) La première apparition « live » de Wonder Woman à la télévision se fait en 1974 dans un pilot créer par ABC, Diana y est interprétée par Cathy lee Crosby. Ce pilot, et la série qui aurait du suivre, se consacrait à la période des comics où Diana n’a plus ses pouvoirs et évolue aux côtés de son mentor I Ching. La série n’est pas retenue et le pilot sera même considéré comme un des cents programmes les plus idiots de la télévision.


    Wonder Woman (1975) La seconde tentative est la bonne, Wonder Woman est l’héroïne de sa propre série TV en 1975 et ce pour 3 saisons et un total de 59 épisodes. Diana y est interprétée par l’actrice Lynda Carter.


    Bien qu’elle ait assez mal vieillie et soit de nos jours souvent considérée comme beaucoup trop « kitsch », cette série reste très connue car elle a permis au personnage de l’Amazone d’être exposée au grand public et ainsi d’acquérir une popularité grandissante. La musique du générique, Lynda Carter dans son costume ou encore sa transformation en tourbillonnant restent des éléments cultes de la pop culture. La Ligue des Justiciers Wonder Woman est un des sept membres fondateurs de la Ligue des Justiciers dans cette série animée comptant 5 saisons. C’est Susan Eisenberg qui prête sa voix à l’Amazone.


    Le double épisode « Paradise Lost » de la saison 1 lui est dédié. Wonder Woman 2011 Fin de l'année 2010, il est annoncé qu'un épisode pilote pour une nouvelle série Wonder Woman a été rédigé. Néanmoins, le projet est abandonné par la chaîne après le visionnage de l'épisode test. Le pilote ne donnera donc pas lieu à la série tant attendue. Le rôle titre était tenu par Adrianne Palicki.
    Young Justice Membre fondatrice de la Ligue, elle est très peu présente dans la saison 1. On sait cependant qu'elle est contre d'accepter des mineurs dans la Justice League et en veut à Batman d'avoir enrôlé Dick Grayson alors qu'il n'avait que 9 ans. Elle insiste d'ailleurs pour qu'il y ait plus de femmes dans leur groupe.

    DANS LES FILMS

    Justice League : The New Frontier Wonder Woman apparait en 2008 dans le film d’animation des studios DC consacré à la Ligue des Justiciers, Justice League : The New Frontier. Le personnage est interprété par Lucy Lawless.


    Wonder Woman En 2009 Wonder Woman a droit à son propre film d’animation, faisant partie de la gamme DC Universe Original Animated Movies, réalisé par Lauren Montgomery. La princesse Amazone y est interprétée par Keri Russell.


    Le film revient sur les origines de Wonder Woman et des Amazones et l’histoire est très fidèle à celle décrite dans les comics. On y voit la première guerre entre les Amazones et l’armée d’Arès, la défaite du dieu de la guerre et son emprisonnement, la création de Themyscira, la naissance de Diana, l’arrivée de Steve Trevor qui s’écrase sur l’île, Arès qui s’échappe et Diana qui devient Wonder Woman pour ramener Trevor dans le monde des hommes et pour arrêter Arès. Le combat final voit Diana triompher d’Arès. Elle devient ensuite Diana Prince et reste sur le continent. Le film a été très bien reçu par la critique et s’est classé 5ème des meilleures ventes de DVD lors de sa semaine de sortie. Justice League : Crisis On Two Earths Wonder Woman apparait dans ce film animé sortie en 2010 en tant que membre de la Ligue des Justiciers. Elle est doublée par Vanessa Marshall.


    DANS LES JEUX VIDÉO

    Wonder Woman est un personnage jouable dans « Justice League : Task Force » de 1995 (Super Nintendo et Sega Genesis) et dans « Justice League Heroes » en 2006 (PS2, PSP, Xbox et Nintendo DS). Au niveau des jeux plus récents, elle apparaît dans « Mortal Kombat Vs DC Universe » en 2008 (PS3 et Xbox 360). Ses deux Heroic Brutality lui permettent de : attraper son adversaire avec son lasso et de le faire tourner dans les airs avant de l'envoyer s'écraser tête première ou alors, de l'attraper avec le lasso avant de faire tourner très vite le personnage pour qu'il creuse le sol et s'y retrouve prisonnier. Dans sa vidéo, elle est contactée par Batman qui lui signale que la Terre est en danger ce à quoi la super-héroïne répond qu'elle est au courant car des étrangers sont devant elle. Commence alors un combat contre Shan Tsung (elle tire le gros lot donc) qui prendra la fuite vers la forêt. De retour en ville, elle affrontera Kitana. Son troisième combat est contre Sub Zero, qui vient de vaincre Superman (ce qu'il croit en tout cas). Son dernier combat est contre Captain Marvel qui a perdu la boule.


    Enfin, dans le jeu DC Universe Online, elle est l'une des très nombreuses super-héroïnes à tomber lors de la grande bataille qui mettra un terme à tous les personnages dotés de Super-pouvoirs. Comme les autres, elle appuiera les joueurs lors de leur quête d'héroïsme après que Luthor soit revenu dans le passé pour empêcher Brainiac de dominer la planète.


    CITATIONS

    - Par Héra !