Le Joker se voit à la tête d'une immense fortune et commence une nouvelle vie...

  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 11 ans

    Le premier épisode mettant en place le grand Joker. Première constatation... épisode 7 ! Sept épisodes avant de voir l'un des personnages incontournables d'une série. Serait-ce peu de dire qu'ils y ont été fort ? Pour ma part le Joker aurait du être placé bien avant. En tout cas bien avant Catwoman (qui aurait pû carrément être supprimé en passant) ou encore Freeze mais passons à l'épisode lui-même. Notons la présence tout d'abord d'Harley Quinn et bien qu'Harley et le Joker ne sont pas souvent ensembles, l'épisode met en avant tout de même fréquemment ce que pense l'un de l'autre et vice et versa, c'était plutôt intéressant et comique notamment les crises de nerfs d'Harley. La première scène où le Joker et Harley fuient est tout simplement mythique. Un Joker à la ramasse et une Harley incapable, c'était vraiment du lourd. Les mimiques et les touches d'humours sont aussi très présentes de la part du Joker (par exemple lorsqu'il utilise son oeil explosif, lorsqu'il fait mine de ne pas reconnaitre une chauve-souris sur la pancarte, lorsqu'il veut sauter dans la mer ou encore lorsqu'il profite de son argent). Le duo est donc bel et bien mis en avant malgré le fait encore une fois que le Joker et Harley ne soient jamais ensemble si ce n'est le début et la fin. L'épisode lui-même: le Joker hérite d'une fortune mais apprend finalement qu'il s'est fait roulé. J'ai trouvé ça plutôt intéressant et original. Il n'y aurait pas pu avoir de meilleur poire que le Joker. Le fait qu'il veuille se réinsérer et finalement profiter de la vie était cool. Pourtant, on apprend que le Joker n'est pas spécifiquement intéressé par l'argent. en effet, à la fin, le Joker dit se ficher de l'argent ce qui montre une certaine instabilité du personnage (ou alors il voulait s'autopersuader ce qui est probable également). Batman de son côté, montre aussi une certaine habitude à combattre le Joker. Pour lui, cela semble normal puisque lorsque Barbara parle de réinsertion, Batman perd son sang froid. Pour lui c'est inconcevable, le Joker ne peut être qu'un criminel. Est-ce une réalité ou Batman aurait-il besoin de se confronter aux autres ? Mais le meilleur aura été cependant l'une des dernières phrases du Joker qui donne à réfléchir... "Je n'ai plus qu'à laisser le soin aux contribuables de m'entretenir". ... ... Je crois bien que c'était la portée culturelle voir philosophique de l'épisode (ce qui prouve à nouveau que les épisodes de Batman PEUVENT être culturelle, je vous renvoi à l'épisode de Freeze un peu plus haut où Tim Drake parle du système judiciaire) car en effet, cette phrase donne à réfléchir... La communauté doit-elle payer pour les erreurs des autres ? Ne devrions nous pas trouver un moyen de punir les criminels sans que les bons citoyens en patissent ? Ou au contraire devons nous justement soutenir les criminels dans leur "réeducation" et leur réhabilitation car finalement, ne serait-ce pas le propre de l'homme d'être organisé et solidaire envers ses semblables ? N'est-ce pas ce qui nous différencie des animaux en fin de compte ? Une petite phrase du Joker pour une grande réflexion pour ma part... Méditons. Un épisode assez humouristique avec cela dit peu d'action, uniquement au début et à la fin. Harley et le Joker sont parfaits maintenant, était-il nécessaire de faire un épisode à ce sujet. Le Joker milliardaire pour quelques heures ? Certains pourraient prendre cette idée comme une simple anecdote comme il en existe tant d'autres d'ailleurs. Pour ma part l'épisode a une raison d'être. Ce n'est pas qu'une simple parenthèse du Joker, l'épisode définit très bien ce que ferait le criminel s'il venait à être richissime. Pour ma part l'épisode était donc plus que correcte, "pas mal" comme dirait la pub.