• Asile Arkham

    Créée le Mardi 11 Aout 2009
    Modifiée le Samedi 06 Septembre 2014

    BIOGRAPHIE

    L'Asile d'Arkham (Arkham Asylum en VO) ou simplement Arkham, de son vrai nom « the Elizabeth Arkham Asylum for the Criminally Insane », est un hôpital psychiatrique où sont enfermés tous les maniaques et et les détraqués de Gotham City à savoir 95 % des ennemis de Batman. Parmi eux, on compte notamment l'Épouvantail, le Sphinx, le Joker, Double-Face et encore beaucoup, beaucoup d'autres en plus d'une poignée d'autres de l'univers DC. Son nom est directement inspiré des écrits du célébrissime H. P. Lovecraft qui donna toutes ses lettres de noblesse au tout aussi célèbre mythe de Cthulhu. De son côté, l'asile lui-même, est apparu pour la première fois en 1974 dans le numéro 258 de Batman, crée par Dennis O'Neil. Au fil des années, nombreuses seront les histoires se situant à l'intérieur même de l'asile. Dans le même ordre d'idée, bon nombre de personnages naîtront également de la création de cet édifice. Son dirigeant actuel est Jeremiah Arkham. Création : La création du bâtiment est expliquée dans le one-shot Arkham Asylum : A Serious House on Serious Earth. On apprend alors que ce nom provient (dans les comics donc puisque sinon nous savons que le tout est un immense clin d’œil à Lovecraft) d'Amadeus Arkham, dont la mère Élisabeth s'est suicidée par folie au début des années 1900. Suite à cet acte, il transforme sa maison et l'aménage pour pouvoir y traiter les cas avérés de folie. Ces transformations durant, il traite des patients à l'hôpital psychiatrique de Métropolis et fonde sa propre famille aux côtés de Constance, sa femme et d'Harriet, leur fille. Mais alors que tout se passe bien dans sa vie, la police contacte Amadeus en lui signalant qu'un fou du nom de Martin Hawkins avait l'intention d'intervenir dans le projet "Arkham". Amadeus rentre alors chez lui, mais trouve sa porte d'entrée ouverte ; le corps de sa femme et de sa fille mutilés, le tout signé Hawkins sur la dépouille de sa femme. Malgré cela, Amadeus s'accroche et ouvre quelques mois plus tard ce qui sera appelé officiellement "the Elizabeth Arkham Asylum for the Criminally Insane". Le destin ayant ses caprices et étant surtout connu pour s'acharner constamment sur les mêmes, l'un de ses premiers patients est Martin Hawkins et Arkham insiste pour s'occuper de lui. Après six mois de thérapie, il le place finalement sous électrochoc et le tue de façon volontaire, le tout passant pour un accident. Bien qu'Arkham s'en sorte sans problème avec la justice, il sera loin de s'en sortir mentalement, ce meurtre étant le synonyme du début de sa descente aux enfers. Finalement, comble de l'ironie, Arkham finit interné dans sa propre demeure où il meurt quelques années plus tard. Description : À l'instar d'Alcatraz, l'asile d'Arkham se trouve sur une petite île non loin de la gigantesque ville de Gotham City. Suivant les versions, les deux sont liés ou non par un pont mais la plupart du temps, l'île est coupée du reste du monde. À l'entrée : une simple grille en fer présente dans quasiment toutes les versions possibles et inexistantes. Une sorte d'élément incontournable. Bien qu'elle puisse être interprétée comme une banale grille, on peut plutôt penser que, cette grille ne servant à rien à cet endroit là, est plutôt un message d’accueil. De plus, la police étant assez perturbante et l'ambiance tout autour de l'asile plus que pesante, on peut facilement faire un rapprochement avec le message cité par Dante dans La Divine Comédie à l'entrée de l'enfer à savoir "Toi qui entre ici, abandonne tout espoir". La bâtisse ressemble à un immense château rempli de A à Z de cellules, celles-ci pouvant être répertoriées en quatre catégories principales. Les cellules faites avec des barreaux, pour les vilains de seconde zone la plupart du temps. Les cellules faites avec des vitres transparentes, où l'on peut y voir tous les Joker, Double Face, Pingouin et autres saloperies que nous aimons tant voir en action. Les cellules d'isolement, où sont placés les plus instables d'entre eux. Enfin, des cellules spécialement équipés, disons des cellules crées au cas par cas ; par exemple la cellule de Mr. Freeze qui doit être conditionnée pour avoir une basse température, essentielle à la survie de son occupant.


    Rôle : Son rôle est bien évidemment de garder bien au chaud tous les détraqués de la ville. Lorsqu'un vilain est arrêté, il est alors jugé puis envoyé en prison s'il est considéré comme responsable de ses actes ou envoyé à Arkham s'il s'avère être mentalement perturbé. Résidents : Au début, seuls les vrais dérangés devaient y être internés, le Joker et Double Face en tête. Mais depuis 1980 le nombre d'internés a considérablement augmenté avec de nos jours presque tous les super-vilains de l'univers Batman. Pour certains comme le Joker, l'asile représente même le lieu de résidence principale (c'est là que la poste enverrait son courrier par exemple). Voici une poignée de ceux qui auront été enfermé au moins une fois à l'asile : - Abattoir - Alberto Falcone - Bane - Bat face - Black Mask - Calendar Man - The Charlatan - Clayface I (Basil Karlo) - Clayface II (Matt Hagen) - Clayface III (Preston Payne) - Clayface IV (Shondra Fuller) - Doctor Phosphorus - Firefly - The Great White Shark - Harley Quinn - Hugo Strange - The Joker - Killer Croc - Killer Moth - Lock-Up - The Mad Hatter - Magpie - Maxie Zeus - Mr. Freeze - Mr. Zsasz - Poison Ivy - Ra's al Ghul - The Riddler - Rupert Thorne - Santa Claus - The Scarecrow - Tweedledum and Tweedledee - Two-Face - The Ventriloquist - Psycho-Pirate. - Professeur Pyg. Mais aussi Batman, Nightwing et Zatanna !


    Efficacité : Plus que douteuse il faut bien l'avouer. Bien que la plupart des vilains de bas de gamme y restent un long moment, c'est loin d'être la majorité. En fait, il est même plutôt rare de voir l'asile sans que cela soit suivi d'une évasion. Dans presque tous les films où l'hôpital est mis en avant, il y a une évasion, que ce soit Mr. Freeze, Bane ou encore Scarecrow. Pareil dans les séries animées. Il y a une flopée d'épisodes où l'on voit un vilain et notamment le Joker, quitter les lieux ou son évasion est sous-entendue. Les comics ne sont pas en reste non plus et vont souvent même plus loin avec par exemple le Joker qui va même jusqu'à placer un faux Joker dans sa cellule dans The Killing Joke. En bref, comme le dit si bien Batman, "cet asile est une vraie passoire". Les personnages liés à l'asile : Ils sont nombreux et ont de manière générale une place plus que confortable dans le classement général des super-vilains les plus importants de l'univers Batman de nos jours. Par ordre d'importance, on peut placer en tête d'affiche le fantasme de tout homme hétérosexuel je veux bien sûr parler de la sulfureuse Harley Quinn, qui, à la base, était là en tant que psychiatre du Joker à Arkham avant de tomber amoureuse de ce dernier et de passer de l'autre côté de la barrière. En seconde place, il y a bien évidemment Jonathan Crane alias l'Épouvantail, qui, lui aussi, travaillait à l'asile en tant que scientifique (ou psychiatre également, cela dépend des versions) avant de se faire piquer pour employer des méthodes de recherche plus que douteuses. Avec une importance moindre on notera aussi l'apparition du personnage Jeremiah Arkham, actuel dirigeant de l'hôpital ou encore celle du super-vilain "Double Tour", un ancien gardien d'Arkham qui se verra lui-même incarcéré pour avoir traumatiser les différents détenus qui se seront retrouvés entre ses griffes.
    Enfin, l'une des montée en puissance de l'univers Batman : Warren White alias "The Great White Shark" (le Grand requin blanc), qui, de son côté, a carrément été créé à l'asile d'Arkham. Arrêté pour fraude, tous les super-vilains de l'asile lui tombent dessus dès la première nuit pour lui faire endurer les pires sévices. C'est lorsqu'il est mit dans la cellule de Mr. Freeze que Warren se voit transformer physiquement. Dans le froid, il perd ses cheveux, son nez et quelques doigts finissant ainsi par ressembler à un vrai requin (d'où son surnom) et entamant sa véritable carrière de criminel. Évènement qui fait de lui le seul super-vilain à avoir entièrement crée à Arkham à ce jour. Notons aussi la présence d’Aaron Cash (ce personnage apparaît aussi dans «Arkham Asylum» et «Arkham City»). Notre homme est un des gardiens de l’Asile les plus respectés et des plus intègres. C’est un allié de confiance de Batman. Notons que notre homme n’a peur d’aucun détenu hormis Killer Croc. En effet, le tueur de crocodile l’a grièvement blessé au cours d’une émeute : il lui a mangé l’une de ses mains et depuis, Cash porte un crochet à la place de celle-ci.
    Enfin, comme docteurs, nous pouvons citer les Dr Alyce Sinner et le Dr Joan Leeland.

    DANS LES COMICS

    L'asile apparaît en 1974 dans le numéro 258 de Batmantandis que le terme "Asile d'Arkham", lui, apparaît un an plus tard. Au fils des ans, il aura été détruit et reconstruit plus d'une fois, par exemple lorsque Bane fit sortir tous les malades d'Arkham lors de la saga «Knightfall». Dans No Man's Land, l'administrateur relâche lui-même les prisonniers, et ce, dès le début de l'histoire. Plus tard, le Joker et Quinn en prendront même le contrôle. C'est également durant cet arc que nous apprenons que Batman possède une mini-base connue sous le nom de "Batcave nord-ouest" dans les fondations d'Arkham. Dans Arkham Asylum: A Serious House on Serious Earth, tous les super-vilains d'Arkham ont pris possession des lieux (à nouveau). Batman doit les rejoindre au sein de l'asile sous peine de voir les otages (l'équipe qui travaille à l'asile) tués. S'en suit alors un jeu pour Batman qui a une heure pour quitter les différents corridors, jeu surveillé notamment par le Joker. Dans son parcours, Batman est confronté à de nombreux Super-Vilains comme Gueule d'Argile, Killer Croc, le Chapelier Fou, l'Epouvantail, Maxie Zeus,... Notons la présence de nombreux flash-back basés sur la vie d'Amadeus Arkham dans ce comics. Arkham Asylum: A Serious House on Serious Earth a été également pendant très longtemps LE comics que tout fan de Batman devait avoir. Dans Arkham Asylum: Living Hell, écrit par Dan Slott, l'asile nous est montré sous différents points de vue : le directeur, un psychiatre, un gardien et enfin les internés. Bien que cette série mette en avant une flopée de vilains, la partie la plus importance reste consacrée à Warren "The Great White Shark" White, l'élément démoniaque d'Arkham suggéré dans le titre. À côté de cela, les gros personnages tels que le Joker, le commissaire Gordon, Batgirl même Batman, n'apparaissent que dans quelques pages. Dans The Last Arkham par Alan Grant et Norm Breyfogle, l'ancien Akrham que nous connaissions tous est détruit au profit d'un plus moderne. C'est à travers ce scénario que sont mis en avant les personnages de Jeremiah Arkham, neveux d'Amadeus et nouveau dirigeant du bâtiment, Amygdala et Victor Zsasz, un tueur en série (tous trois réunis dans Knightfall également). Tout comme dans Arkham Asylum: A Serious House on Serious Earth, il y a fréquemment des flash-black sur "tonton Amadeus". Ici, Batman se laisse enfermer afin de prouver que Zsasz, bien qu'enfermé, il parvient à sortir et à commettre meurtre sur meurtre. Batman sera soutenu dans sa tâche par Nightwing par la suite.


    Enfin, dans Black Orchid, écrit par Neil Gaiman, ce dernier nous raconte l'histoire de Black Orchid qui, morte puis ressuscitée, recherche son identité. Mais ceci durant, elle est envoyée à Arkham par Batman. Là, elle rencontre tous les Joker et Chapelier Fou possibles et inimaginables. Par son intermédiaire, Arkham nous est alors présentée comme un lieu où la folie et la terreur règnent en maître incontestés. Lors de Batman RIP, l’Asile est investit par le Dr Hurt et le Gant Noir. Beaucoup de patients seront libérés notamment le Joker et les lieux subiront plusieurs dommages durant la bataille. Après les évènements de RIP et de Final Crisis, Batman a disparu et la ville est en proie au chaos. Dans Battle For The Cowl, Black Mask profite de l’absence du Chevalier Noir pour faire sauter l’Asile et libérer tous ses détenus. Dans la mini-série Arkham Reborn, l’Asile est reconstruite par le Dr Arkham. Ici, le ton est donné car le docteur veut qu’il soit beaucoup moins sombre et violent. Malheureusement, dans Life After Death, nous apprenons que le Dr Jeremiah Arkham est en fait le nouveau Black Mask. Vaincu par Batman, il est enfermé dans son propre établissement et c’est le Dr Alyce Sinner qui devient la nouvelle directrice d’Arkham. Or, il s’avère que celle-ci travaille avec le Dr Arkham.

    DANS LES SÉRIES TV

    L'asile est mis en avant dans quasiment toutes les séries animées et aura parfois contribué à créer une réelle petite ambiance. Batman, la série animée


    L’Asile d’Arkham apparaît fréquemment dans cette série. Comme dans les films de Tim Burton, il est dépeint comme sombre et lugubre. L'épisode le plus connu de l’apparition de l’Asile reste Le procès où, Le Chapelier Fou, grâce à ses cartes de contrôle cérébral, parvient à stopper les gardiens et à libérer tous les enfermés d'Arkham. Là, ils arrêtent Batman et l'y enferment avec eux. S'en suit alors un procès à l'encontre de Batman et où le juge est bien sûr le Joker. Un autre épisode bien connu est celui de Double Tour où ce dernier traumatise tous les malades d'Arkham de par sa violence. Également, le Joker s'échappe de l'asile à bord d'un sapin fusée dans l'un des épisodes. Dans «Sombres Hallucinations», Batman, alors considéré comme fou et est interné dans l’Asile. Les nouvelles aventures de Batman L'asile a une importance moindre, il apparaît une ou deux fois afin de montrer certains détenus. La Ligue des Justiciers. L’Asile d’Arkham apparaît lors de la deuxième saison dans le double épisode «Un monde meilleur». Ici, les membres de la Ligue se retrouvent dans un monde alternatif où leurs alter ego de ce monde ont prit le pouvoir afin de mieux faire régner la justice. La Ligue de ce monde, connu sous le nom de «Seigneur de la Justice» n’hésite pas à lobotomiser ou tuer les criminels. Dans ce monde, l’Asile est géré par les super-vilains de Gotham : ceux-ci ont été lobotomisés et sont inoffensifs. L’Asile ressemble ainsi à tout autre Asile normal (pensons à celui vu dans «Vol Au Dessus d’un Nil de Coucou»). De plus, des robots à l’effigie de Superman montent également la garde.


    Batman, la relève Absent de toute la série par contre, il est présent dans le film Le Retour du Joker. On y voit un asile en ruine car abandonné pour une prison plus moderne. Il serait apparemment habité par des fantômes. De plus, elle sert de cachette au Joker! C'est aussi dans l'asile que le Joker torture Tim Drake et le transforme en "Joker junior"! Enfin, le combat final avec Batman où le Joker perdra la vie se passe également à Arkham ! The Flash. L’Asile est mentionné par Barry Allen / Flash au cours d’un épisode. The Batman L'Asile est mis en avant dès le premier épisode lorsque le Joker, comprenant qu'il devient fou, décide de s'enfermer lui-même afin de prendre possession de l’Asile et de ses détenus et de tendre un piège à Batman. Elle réapparaîtra fréquemment dans la série. L’Asile ressemble fortement à l’Asile des comics : c’est sombre, lugubre et gothique. Les lieux servent aussi de prison aux pires criminels de Gotham tel que Harley Quinn, le Riddler, Mr Freeze, le Ventriloque, Clayface et le Pingouin… Les gardiens sont ici lourdement armés et la prison possède des cellules adaptés aux criminels qu’elle accueille. Dans cette version de Batman, c'est Hugo Strange qui dirige l'Asile. Malgré tout, celui-ci s’avèrera aussi dingue que les criminels qu’il veut soigner et finira, à la fin de la troisième saison, enfermé dans son propre établissement. Enfin, notons que comme dans «Batman : Begins», l’Asile est situé à l’intérieur de Gotham ! Coupé par un fleuve, on peut la joindre via un pont.


    Batman : The Brave And The Bold. L’Asile d’Arkham apparaît dans «Mayhem of the Music Meister!». On y voit l’Homme Calendrier , le Joker , King Tut , Mr Freeze, Psycho-pirate , Docteur Polaris , l' Épouvantail, Double-Face , le Chapelier Fou, Crazy Quilt et Tweedledum et Tweedledee.

    DANS LES FILMS

    Le bâtiment apparaît pour la première fois à la toute fin de Batman Forever, dans une scène très courte où l'on voit l'Homme Mystère interprété par Jim Carrey dans une cellule ; complètement détraqué.


    Il apparaît par deux fois également dans sa suite Batman et Robin. Une première fois où Bane et Poison Ivy libèrent Mr. Freeze (notons qu'il y a une scène bien sympathique où l'on voit entreposés sur des étagères les équipements de plusieurs super vilains de l'univers Batman (comme le chapeau de l'Homme Mystère entre autres) et une seconde fois, à la fin, où l'on voit ces deux derniers enfermés. Dans ces deux films, on a une version de l’Asile très gothique, lugubre et sombre (comme dans les séries animées et les comics) qui nous est présenté.


    Enfin, il apparaît comme un lieu clef dans Batman Begins grâce notamment à l'Épouvantail qui y travaille comme psychiatre véreux. Son rôle ? Déclarer fous les membres de la pègre arrêtés pour qu'ils soient envoyés à Arkham afin de voir leurs peines considérablement réduites. À la fin de ce premier opus de la nouvelle franchise, tous les malades d'Arkham s'évadent simultanément et déboulent dans les rues. Notons que dans cette version, l’Asile est situé dans Gotham même et qu’il y a un pont qui joint Arkham et le reste de Gotham. Dans le film animé Gotham Knight (qui se situe chronologiquement entre «Batman Begins» et «The Dark Knight» ), nous apprenons que suite à l’émeute survenue dans «Batman Begins», toute l’île des Harrow été bouclée et transformé en un Asile géant (tiens, ça ne vous rappelle pas un célèbre jeu…). Dans The Dark Knight, l’Asile n’apparaît pas mais est mentionné par Harvey Dent.

    DANS LES JEUX VIDÉO

    L’Asile apparaît dans plusieurs jeux vidéo Batman que ce soit en cinématiques mais aussi, le plus souvent, en tant que niveau jouable. Dans Batman : Forever, c’est le premier niveau du jeu. L’Asile est aussi le niveau final de Batman : Rise Of Sin Tzu : le méchant, Sin Tzu en a pris le contrôle et Batman s’y rend pour l’arrêter. L’Asile est aussi un niveau jouable dans les jeux Batman : Dark Tomorrow et Batman Begins. Dans le jeu Lego Batman, c'est en passant par l'asile que l'on peut effectuer les missions du côté Super-Vilain. Dans le tout dernier jeu Batman Arkham Asylum, toute l'intrigue se situe à l'intérieur même de l'asile. Ainsi, le chevalier noir doit se balader à travers les différents bâtiments pour arrêter le Joker et ses sbires qui ont totalement investi les lieux. Le jeu est une révolution dans le genre "Beat'em All" et fait un carton tout en étant largement salué par la critique spécialisée. On a ici un Asile immense composé de l’Arkham Nord, Arkham Est, Arkham Sud et Arkham Ouest. On y trouve également un Manoir principal, un jardin botanique et surtout une Batcave que Batman avait aménagée en cas de besoin.


    Sa suite directe, déjà annoncée en cinématique avec la fin d'Arkham Asylum, déplace le lieu principal de l'action puisque l'on passe de l'Asile à la ville à savoir Gotham City. Ce futur jeu, reprend néanmoins le nom de l'asile puisque ce second opus se nommera Arkham City. Là-bas, Batman devra y faire respecter la loi et y arrêter de nombreux vilains comme Double Face, Catwoman ou encore Hugo Strange. Le jeu, bourré de nouveautés selon les différentes annonces, est l'un des plus attendus par les joueurs de jeux vidéo...


    CITATIONS

    À propos de l'asile : Batman : Cet asile est une vraie passoire... Joker : Les camisoles de force ne sont plus ce qu'elles étaient et je sais de quoi je parle ! Mr. freeze après avoir explosé l'un des murs d'Arkham : J'espère que Monsieur Bane sait nager !