Le récap' des films super-héroïques de 2018

Le récap' des films super-héroïques de 2018

Il y a quelques jours nous vous proposions un dossier récap’ sur les nouvelles séries télévisées de 2018.
Vous l’avez lu et vous êtes toujours là ? Tant mieux car cette fois-ci on s’attaque aux sorties cinéma ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le planning est lourdement chargé et va probablement alléger votre portefeuille. De février à décembre, sept films super-héroïques sortiront dans les salles obscures.
Un véritable marathon... Mais, ce n’est pas le fait le plus marquant.

Sur ces sept productions, six seront inspirés des comics Marvel. C’est un record absolu pour la Maison des Idées (l’avantage, pour une fois, d’avoir vendu les droits d’adaptation à trois studios différents ?). Et ce même si The New Mutants, le premier film horrifique de la franchise X-Men par Josh Boone, vient d’être repoussé du 13 avril 2018 au 22 février 2019. Dur, dur de se faire une place quand sortent, à la même période, les tant-attendus Avengers : Infinity War et Deadpool 2… Quoiqu’il en soit, entre les castings, les dates de sortie française, les synopsis et les attentes à avoir face à ces sept nouveaux films, le plein d’infos : c’est maintenant !

Black Panther 14 février 2018
Avengers : Infinity War 25 avril 2018
Deadpool 2 16 mai 2018
Ant-Man and the Wasp 18 juillet 2018
Venom 10 octobre 2018
X-Men: Dark Phoenix 31 octobre 2018
Aquaman 19 décembre 2018

 

I/ Marvel Cinematic Universe


Black Panther, luttes intestines au Wakanda

Vous l’aviez presque oubliée, non ? La sortie de Black Panther, le 18e film du MCU, est prévue pour le 14 février prochain. Eh oui, il reste une ultime étape avant Avengers : Infinity War… Et elle n’est pas des moindres puisque le blockbuster réalisé et en partie écrit par Ryan Coogler (Creed) pourrait bien être une sacrée bouffée d’air frais dans l’univers des adaptations cinématographiques estampillées Marvel. Rien que cela !

Avant de développer, resituons rapidement le personnage principal du film. Créé en 1966 par Stan Lee et Jack Kirby, la Panthère Noire est le premier super-héros noir de l’histoire des comics. Sous le masque se cache T’Challa, souverain et protecteur du Wakanda, un pays fictif situé au centre de l’Afrique et technologiquement très avancé. Mais, Black Panther ne signera pas la première apparition du personnage sur grand-écran.
En 2016, le public a déjà pu le découvrir sous les traits de Chadwick Boseman (42, Get On Up) dans Captain America :  Civil War. T’Challa avait assisté à la mort de son père T’Chaka lors de l’attentat visant la signature des accords de Sokovie à Vienne. Et Il avait alors pris en chasse le Soldat de l’Hiver, afin de venger son père envers et contre tous, jusqu’à découvrir le vrai coupable et à renoncer à ses pulsions vengeresses. 


Black Panther sera la suite directe de ces aventures. Après avoir pris part au conflit entre Captain America et Iron Man, T’Challa rentre chez lui pour succéder à son père sur le trône du Wakanda. Or, rapidement son pouvoir sera contesté par deux rebelles wakandais : la Torche Humaine Erik Killmonger, incarné à l’écran par Michael B. Jordan (Creed, Fantastic Four) et M’Baku, joué par Winston Duke (Person of Interest).
Le premier est un exilé qui a rejoint les black ops américains et qui a une idée bien précise sur la direction que doit prendre le Wakanda. Tandis que le deuxième sera le représentant des Jabari, une tribu wakandaise montagnarde très attachée au passé national, et le chef du culte du Gorille, la religion minoritaire du pays.
Dans les comics, M’Baku est connu sous le nom de Man-Ape, l’Homme Singe. Cependant, ne vous attendez pas à le voir nommé de la sorte. Le producteur exécutif Nate Moore s’est montré catégorique en juillet dernier : afin d’évacuer toute allusion raciste, M’Baku a totalement été réinventé aussi bien au niveau de son apparence que de son background.
En bref, deux ennemis que T’Challa essayera de défaire avec l’aide des forces spéciales du Wakanda dirigées par Nakia (Lupita Nyong'o) et de l’agent de la CIA Everett Ross (Martin Freeman), lui aussi présent dans Captain America : Civil War.

Dans le reste du casting, on retrouve également Letitia Wright (Shuri, la sœur de T’Challa), Forest Whitaker (son mentor Zuri), Daniel Kaluuya (son meilleur ami et guerrier W’Kabi) et bien d’autres. Autant de personnages de la mythologie Black Panther qui seront rejoint par Ulysses Klaue, incarné par le talentueux Andy Serkis (doit-on encore le présenter ?).
Après avoir été mis en déroute par les Avengers dans Avengers : Age of Ultron, le super-criminel signe son grand retour en s’alliant à Killmonger avec un objectif en tête : piller le vibranium, le célèbre métal du Wakanda.

Black Panther, un film rafraichissant ? Pourquoi ? Quoiqu’on en dise, non pas parce qu’il s’agirait du premier long-métrage consacré aux aventures solo d’un super-héros noir. Ce n’est pas le cas : Blade (1998) et Hancock (2008) sont déjà passés par là.
Par contre, les premières images de Black Panther annoncent un blockbuster visuellement dépaysant. Entre tradition et modernité, le Wakanda allie à la fois culture africaine (l’influence des Masaïs, notamment) et évolution technologique (à en faire pâlir de jalousie Tony Stark). On regrettera toutefois que le film n’ait pas été tourné en Afrique mais dans des studios à Atlanta, dans la ville sud-coréenne de Busan ainsi qu’en Argentine.

Par ailleurs, le film semble s’éloigner des schémas habituels du MCU en proposant plusieurs axes scénaristiques : une intrigue politique (la lutte de T’Challa pour conserver le pouvoir), une référence à l’exploitation historique des richesses africaines par l’Occident (Klaue et le vibranium) et potentiellement, des éléments liés aux autres films du MCU.
À l’heure actuelle, la Pierre de l’Âme, dernière pierre d’infinité, est toujours manquante. Peut-être se cache-t-elle au Wakanda ? N’oublions également pas qu’à la suite de Captain America : Civil War, le Soldat de l’Hiver a été cryogénisé et est sous la protection de la Panthère Noire. Tandis qu’à la fin du film, Steve Rogers, en fuite, s’y trouvait également. Des caméos en prévision ?

Réponse dans moins d’un mois ! En attendant, si cela vous intéresse, vous pouvez découvrir le passé de T’Challa dans les pages du prologue du film

Avengers : Infinity War, l’évènement super-héroïque de 2018

Faut-il vraiment revenir sur Avengers : Infinity War ? Crier "Avengers, rassemblement !", l’émotion dans la voix, me semble suffisant. Non ? Bon d’accord… Commençons par un chiffre alors : 230 millions. C’est le nombre de fois que le premier trailer du film a été vu en 24 heures, toute plateforme confondue, en décembre 2017. Le record du genre !
Actuellement, sur le seul compte YouTube de Marvel Entertainment et avec 115 millions de vues, la vidéo a déjà pratiquement décuplé les scores réalisés par le trailer de Black Panther. Dire que le troisième épisode des Avengers est attendu est donc un doux euphémisme… Pour beaucoup, c’est probablement le film super-héroïque de ce début de millénaire. Celui qui va déchainer les passions et mettre fin au plus long teasing de l’histoire du genre.


Six longues années sont en effet passées depuis la première apparition de Thanos, le super-vilain iconique de Marvel Comics, à la fin du premier Avengers. Par la suite, le Titan fou avait continué à titiller le public en alignant quelques phrases dans Les Gardiens de la Galaxie ou en en faisant un ultime caméo dans Avengers : Age of Ultron.
En réalité, depuis 2012, toutes les nouvelles productions, d’Iron-Man 3 à Black Panther, devaient mener les héros à ce seul rendez-vous. Aujourd’hui, douze films plus tard, Thanos est prêt pour sa grande entrée. Elle aura lieu le 25 avril, soit quasiment dix ans jour pour jour après la sortie d’Iron-Man et la naissance du Marvel Cinematic Universe

Et l’évènement risque d’être étourdissant. Avec ses 500 millions de dollars de budget, Avengers : Infinity War est le film le plus cher de l’histoire de cinéma. Rien de bien étonnant lorsqu’on sait qu’il sera un immense crossover réunissant à l’écran l’intégralité, à peu de choses près, des principaux rôles des films précédents. Parmi eux : les Gardiens de la Galaxie et ceux gravitant autour, Captain America, Iron-Man, Hulk, Thor, Loki, Vision, Hawkeye, Black Widow, Scarlet Witch, Black Panther et son entourage, Ant-Man, Spider-Man, le Faucon, Dr. Strange, War Machine, Loki, Maria Hill et encore bien d’autres. La liste est longue : 68 personnages en tout (mais aucun issu des séries Marvel, malheureusement) !
Tout ce beau monde devra collaborer pour défaire Thanos (Josh Brolin) et son Ordre Noir composé de Corvus Glaive, Proxima Midnight, Ebony Maw et créé "spécialement" pour le film, son fils (adoptif) Cull Obsidian (qui est une version de Nain Noir). Une équipe plutôt fidèle à celle imaginée par Jonathan Hickman dans les pages de l’event Infinity.

Que cherche Thanos ? Le synopsis officiel révèle peu sur les tenants et les aboutissants du film. Le Titan Fou émergera des profondeurs de l’espace pour récupérer les pierres d’infinité, ces gemmes qui, réunies sur le Gant de l’Infini, lui offriront le pouvoir de refaçonner la réalité selon sa volonté. Un défi de taille pour les super-héros qui devront affronter leur plus grand ennemi et protéger la Terre de la destruction.

Derrière la caméra, exit Joss Whedon ! Contrairement aux deux premiers Avengers, ce sont Joe et Anthony Russo qui sont à la réalisation de ce 19e long-métrage du MCU. Deux frères qui ont déjà Captain America : The Winter soldier et Captain America : Civil War à leur palmarès. À l’écriture, on retrouve un autre duo : Christopher Markus et Stephen McFeely, connus pour leur travail sur Thor : Le Monde des Ténèbres, la trilogie Captain America ou les films Narnia.

Le point commun entre tous les films du quatuor ? L’emploi d’une tonalité dramatique dans la narration, loin de la débauche d’humour habituelle des productions de Disney-Marvel Studios. Les deux réalisateurs ont ainsi annoncé que le film tournerait autour de la souffrance et du sacrifice.
De même, il ne suffira que de quelques minutes pour que Thanos s’impose comme la plus grande menace jamais connue dans les films de super-héros. Et ça, c’est une bonne nouvelle (autant que le retour d’Alan Silvestri à la bande son) ! Pour que ce nouvel opus soit à la hauteur de nos espérances, on veut de l’intensité, de la peur et … des morts ! Mais aussi des réponses : Qui va mourir ? Comment vont se passer les retrouvailles entre Steve Rogers et Tony Stark ? Pourquoi Thanos a enlevé son armure ? Vision peut-il survivre sans sa pierre d’infinité ? Pourquoi Black Widow est-elle devenue blonde ? 


Bien sûr, si vous avez suivi l’actualité, vous savez qu’Avengers : Infinity War n’est que le début de la fin, un film de plus de 2h30 consacré avant tout à Thanos. La conclusion de l’histoire et la fin du Titan auront seulement lieu dans Avengers 4, prévu pour le 1er mai 2019. En attendant, les deux premiers Avengers ont respectivement engrangé 1,5 et 1,4 milliards de dollars au box-office mondial. Combien pour le prochain ? Plus ? Moins ? On lance les paris !

Ant-Man and the Wasp, voyage au centre du Microvers

Que sait-on d’Ant-Man and the Wasp ? Pas grand-chose, en réalité. Le deuxième volet des aventures de l’Homme-Fourmi se fait très petit pour le moment. Marvel n’a en effet pas encore lancé la campagne promotionnelle et ce, même si le film sort dans six mois, le 18 juillet.
Un premier trailer et de nouvelles révélations arriveront très certainement une fois que la Panthère Noire aura fait ses preuves au cinéma. Mais, ne vous inquiétez pas, en réalisant un travail de fourmi, nous avons pu vous trouver quelques informations sur ce 20e long-métrage du MCU.

Avant tout, on ne change pas une équipe qui gagne (quoique le premier Ant-Man n’a pas vraiment été un franc succès commercial et critique). Peyton Reed a de nouveau rempilé à la réalisation avec une armée de scénaristes :  Chris McKenna (Spider-Man : Homecoming), Erik Sommers, Andrew Barrer, Gabriel Ferrari et … Paul Rudd. Ce dernier reprend par la même occasion son rôle de Scott Lang alias Ant-Man. Même chose pour Michael Douglas, Evangeline Lilly et Michael Peña dans leurs rôles respectifs de Hank Pym, Hope Van Dyne et Luis.
Du côté des nouveautés, Michelle Pfeiffer (Batman : Le Défi) incarnera la célèbre Janet Van Dyne, la Guêpe originelle des comics.

Pour rappel, dans Ant-Man, la mère de Hope a depuis longtemps disparu suite à une mission pour le SHIELD dans les années 1980. Les plus attentifs d’entre vous auront surement remarqué une curieuse ombre lorsque Scott Lang s’aventure pour la première fois dans le Quantum Realm (le Microvers des comics), une dimension au-delà du microscopique accessible grâce aux particules Pym. Il semble que ces éléments soient au centre du prochain film. Se dirige-t-on vers une mission de sauvetage ?  À la fin de Captain America : Civil War, Ant-Man était emprisonné au milieu de l’océan pour avoir pris le parti de Steve Rogers. Ici, nous le retrouverons chez lui essayant de concilier sa vie de père avec celle de super-héros.
Enfin, jusqu’à ce que Hank Pym lui propose une nouvelle mission. Un mission avec Hope qui, enfilant le costume de sa mère, fera ses premiers pas en tant que Guêpe.

En bref, rien de bien précis. Il faudra s’armer de patience avant d’en découvrir davantage sur ce film qui aura la lourde tâche de passer après Avengers : Infinity War. Ce qui, avouons-le, va être extrêmement difficile…
 

II/ Fox’s X-Men Universe


Deadpool 2, le retour de l’anti-héros déjanté

En 2016, sortait le film super-héroïque le plus déjanté jamais tourné : Deadpool. Hé bien, sortez les trompettes et les chimichangas car Wade Wilson, le mercenaire anti-héros prendra de nouveau les traits de Ryan Reynolds dès le 16 mai.

Vous aimez son humour trash et son constant manque de respect ? Vous ne serez pas déçu. Car, Deadpool a d’ores et déjà piqué Josh Brolin à Disney.
Après Thanos dans le prochain Avengers, l’acteur américain incarnera Cable, alias Nathan Summers, dans Deadpool 2. Capable de voyager dans le temps et fils de Cyclope dans les comics, le mutant n’est pas le seul petit nouveau du casting : on retrouvera Zazie Beetz (Atlanta, Geostorm) dans le rôle de Domino / Neena Thurman et Jack Kesy (The Strain) dans celui du super-vilain Black Tom Cassidy. Tous rejoindront les anciens : Morena Baccarin (Vanessa Carlysle), Brienna Hildebrand (Ellie Phimister alias Negasonic Teenage Warhead), Stefan Kapičić (Piotr Rasputin alias Colossus), T. J. Miller (Weasel), Karan Soni (Le chauffeur de taxi Dopinder) et Leslie Uggams (Blind Al , la colocataire aveugle).

Au rang des absents, citons Tim Miller. Le réalisateur du premier film a quitté le projet en 2016 après des différends avec Ryan Reynolds (à la production également avec Simon Kinberg et Lauren Shuler Donner) quant à l’évolution de Wade Wilson dans cette séquelle. Cette fois-ci, c’est David Leitch (John Wick) qui sera à la réalisation avec le duo inchangé Rhett Reese et Paul Wermick au scénario.

De quoi le film va t-il parler ? Bonne question. À l’image du mercenaire, la campagne promotionnelle est complètement barrée. Impossible de démêler le vrai du faux. Pouvait-il en être autrement avec un tel film ? Alors, on vous laissera juger avec ce synopsis révélé par la Fox et cet ultime trailer :

Après avoir survécu à une attaque bovine quasi-mortelle, le responsable d'une cafétéria défiguré (Wade Wilson) lutte pour réaliser son rêve de devenir le barman le plus sexy de Mayberry, tout en apprenant à se débrouiller avec sa perte du sens du goût.
À la recherche d'un goût de vivre, ainsi que d'un condensateur de flux, Wade doit combattre des ninjas, les yakuzas et un groupe de masochistes sexuellement agressif, à mesure qu'il voyage à travers le globe pour découvrir l'importance de la famille, de l'amitié, de la saveur - trouvant un nouveau goût pour l'aventure et méritant le titre convoité de Meilleur Amant du Monde.


X-Men : Dark Phoenix, le réveil du Phénix Noir

Il faudra en profiter de cet X-Men : Dark Phoenix ! Vous savez surement que le 14 décembre dernier, Disney s’est officiellement porté acquéreur de la 21st Century Fox à hauteur de 66,1 milliards de dollars.
Par conséquent, si la Justice américaine donne son aval à cette fusion, ce nouvel X-Men sera probablement le dernier film de l’équipe mutante telle que nous la connaissons depuis des années. Il est cependant bien trop tôt pour faire nos adieux. Le film ne sortira que dans plusieurs mois, le 31 octobre. Qui dit sortie éloignée, dit aussi peu d’informations dévoilées… Alors que sait-on concrètement à l’heure actuelle ?

X-Men : Dark Phoenix sera la suite de X-Men : Apocalypse (2016) et le quatrième long-métrage de la franchise depuis son reboot en 2011. Lorsque le film commencera, dix ans se seront écoulés depuis la défaite d’Apocalypse face à l’équipe du professeur Charles Xavier (James McAvoy).
On sera donc en 1992. Les X-Men, désormais héros nationaux, seront alors chargés d’une mission à haut-risque. Une mission de sauvetage dans l’espace durant laquelle une éruption solaire libèrera les pouvoirs incontrôlables du Phénix chez Jean Grey (Sophie Turner). X-Men : Dark Phoenix est donc directement inspiré de la saga du Phénix Noir de Chris Claremont, John Byrne et Dave Cockrum, publiée en 1980.

Pour rappel, le Phénix Noir a déjà été utilisé comme ressort scénaristique dans X-Men : L’affrontement final (2006). À l’époque, Simon Kinberg était scénariste sur le film. C’est également lui qui a écrit X-Men : Dark Phoenix mais cette fois-ci, avec la volonté d’être davantage fidèle au matériau de base. Une tâche facilitée par son autre casquette, celle de réalisateur. Kinberg a en effet pris la relève de Bryan Singer qui a officié sur les deux opus précédents.

On assistera aussi, bien sûr, au retour des très bankables Jennifer Lawrence et Michael Fassbender dans les rôles de Raven Darkhölme / Mystique et Erik Lehnsherr / Magneto. Mais aussi de Nicholas Hoult (le Fauve), Tye Sheridan (Cyclope), Alexandra Shipp (Tornade), Kodi Smit-McPhee (Diablo), Olivia Munn (Psylocke) et Evan Peters (Vif-Argent). Au rayon des nouveautés, on trouve notamment la talentueuse Jessica Chastain (La Couleur des Sentiments, Interstellar, Miss Sloane). L’actrice américaine incarnera une extra-terrestre métamorphe qui tentera de manipuler le Phénix .

La Force Phénix étant l’un des pouvoirs les plus puissants et les plus mortels de l’univers Marvel, on peut donc s’attendre à quelques dommages collatéraux du côté des X-Men. Mais, pour le moment, en l’absence de trailer confirmant ou infirmant cela, il faudra se contenter de ces quelques visuels des magazines Empire et Entertainment Weekly.


 

III/ Sony’s Marvel Universe


Venom, le symbiote sans Spider-Man  ?

Qu’a fait Tom Hardy depuis son rôle de Bane dans The Dark Knight Rises (2012) ? Beaucoup de choses : Mad Max : Fury Road, The Revenant, Dunkerque… Mais là n’est pas le plus important ! Le Britannique signera bientôt son grand retour dans un film super-héroïque. Où ? Quand ? Avec qui ? Dans Venom, le 10 octobre prochain.
Le film réalisé par Ruben Fleischer (Bienvenue à Zombieland) sera consacré au célèbre ennemi de Spider-Man. Un symbiote aux pouvoirs similaires, créé en 1984 et qui était déjà apparu dans le Spider-Man 3 de Sam Raimi en 2007.

Tom Hardy aura le rôle principal : celui d’Eddie Brock, l’hôte humain de Venom. Il sera accompagné par l'actrice Michelle Williams (Anne Weying, une procureure amoureuse du héros) ainsi que de Woody Harrelson, Jenny Slate, Reid Scott, Scott Haze et Riz Ahmed dans des rôles encore inconnus. C’est que Sony s’est pour l’instant montré très avare en détails, si ce n’est une première photo officielle d’Eddie Brock .

On sait aussi que le film, qui sera Rated R (interdit au - 17 ans) a été écrit par Scott Rosenberg (No Pain No Gain, Jumanji : Bienvenue dans la Jungle), Jeff Pinkner (The Amazing Spider-Man  : Le Destin d’un Héros) et Kelly Marcel (50 Nuances de Grey).
Si le scénario est jalousement gardé secret, le réalisateur du film a toutefois déclaré s’être inspiré de deux comic-books : Venom : Lethal Protector (1993) et Planet of the Symbiotes (1995). Deux histoires dans lesquelles Venom est davantage un anti-héros qu’un super-vilain. Spider-Man y occupe une place cruciale également. Le problème : il n’est pas certain que Peter Parker apparaisse dans le film…


Théoriquement, avec Venom, Sony doit lancer son Spider-Verse, un univers partagé distinct du Marvel Cinematic Universe. En d’autres mots, Eddie Brock ne devrait pas pouvoir rencontrer le Tisseur.
Or, depuis plusieurs mois, Sony et Marvel Studios n’ont cessé de se contredire sur la présence (la productrice Amy Pascal) ou l’absence (le producteur Kevin Feige) de Spider-Man, version Tom Holland, dans Venom. Où on est-on à l’heure actuelle ? Toujours dans le flou. Certes, il y a quelques jours, le réalisateur américain Jon Schnepp a certifié, au micro du Collider Movie Talk, que l’Homme-Araignée fera bel et bien une apparition. Mais, tout cela est à prendre avec des pincettes tant que rien n’aura été rendu officiel. À voir si Venom pourra se faire une place par lui-même… Après tout, Tom Hardy est capable d’attirer le public à lui tout seul.  
 

IV/ DC Extended Universe


Aquaman, de la Justice League à l’Atlantide

Depuis l’échec du film Justice League en novembre dernier, le DCEU de la Warner Bros est un bateau qui prend sérieusement l’eau. Pas de problème, Aquaman est en chemin ! Ses aventures solo sortiront au cinéma le 19 décembre, dans un long-métrage éponyme réalisé par James Wan (Conjuring, Insidious, Fast and Furious 7) et écrit par Will Beal (Gangster Squad).

Le blockbuster fera suite aux évènements de Justice League. Interprété par le charismatique Jason Momoa, le super-héros, mi atlante, mi humain, y a fait ses premiers pas aux côtés de Flash, Batman, Wonder-Woman, Cyborg et Superman.
Après avoir été vaguement évoqué, l’univers d’Aquaman devrait prendre davantage de consistance avec ce nouveau film. Arthur Curry, de son vrai nom, sera en proie à un conflit intérieur, coincé entre son attachement pour la surface, qui pollue les océans, et ses obligations comme souverain de la cité sous-marine d’Atlantis. Le scénario devrait se préciser dans les prochains mois.

Par contre, le casting est quant à lui bien connu. Amber Heard reprendra son rôle de Mera, compagne d’Aquaman, avec un costume extrêmement fidèle aux comics. Les grands méchants du film, Ocean Master et Black Manta, seront quant à eux incarnés par Patrick Wilson (Conjuring, Fargo) et Yahya Abdul-Mateen II (Baywatch). On retrouvera également Willem Dafoe (Nuidis Vulko), Dolph Lundgren (Nereus, roi de Xebel), Temuera Morrison (Thomas Curry, le père du héros), Nicole Kidman (Atlanna, sa mère) et Ludi Lin (Murk, chef de l’armée atlante).

À noter également que le tournage est terminé depuis le mois d’octobre 2017. Le film aura donc droit à plus d’un an de post-production, ce qui est à la fois inédit et une excellente nouvelle. Cela devrait laisser le temps à la Warner Bros de peaufiner le film et de nous offrir une épopée aquatique digne de ce nom !
En tout cas, les premiers visuels sont déjà extrêmement rassurants. Gageons qu’Aquaman soit une réussite. Après tout, Wonder Woman, le dernier film solo, est à ce jour le plus gros succès du DCEU. Et, avec un Jason Momoa dans le rôle-titre pour redorer l’image d’un super-héros trop souvent sous-estimé, tout est possible !

Avec ces sept films, le choix est donc vaste. D’autant plus qu’en marge de ces productions super-héroïques sortira également, le 14 mars, My Wonder Women, un biopic dédié au Pr. Marston, l’inventeur du détecteur de mensonges et créateur de Wonder Woman.

En attendant, on vous demande votre avis ! Quels films irez-vous voir ? Et qu'en attendez-vous personnellement ?

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
L'agenda des séries TV #10

L'agenda des séries TV #10

20 Mai 2018

Et deux séries de moins, deux !

L'agenda des séries TV #9

L'agenda des séries TV #9

13 Mai 2018

Dernier tour de piste pour Lucifer

L'agenda des séries TV #8

L'agenda des séries TV #8

06 Mai 2018

Des séries en mode Juggernaut

  • jy77
    jy77

    il y a 4 mois

    Riche année niveau quantité, mais pour ma part, à part Black Panther, Avengers Infinity War et Aquaman, le reste ne m'intéresse pas du tout et Venom faut le boycotter ce film.

  • JeReMuse
    JeReMuse

    il y a 4 mois

    Avengers Infinity War (forcément) et Aquaman (en espérant que la Warner laisse James Wan maître de son film), vivement!
    Curieux aussi de voir Black Panther, Ant-Man et Deadpool 2.

  • Cineman
    Cineman

    il y a 4 mois

    Infinity war me fais sérieusement flipper (J'ai la désagréable impression que les frères Russo risques de nous sortir un blockbuster super-héroique pan pan boum boum  gros méchant en 3D qui tire des éclaires totalement anecdotique).
    enfin Venom et Ant-man on l'air sympa... A voir^^
     

  • mmat1986
    mmat1986

    il y a 4 mois

    Bah cette année me rabattrais sur le streaming et sans doute que les années à venir aussi, warner qui visais 2 films par an retombe à 1 et bientôt à zero vu leurs supers méga plan pour l'avenir o.O! et finalement le marché a entièrement été avalé par Disney c'est assez effrayant en fait

  • SUPDC
    SUPDC

    il y a 4 mois

    Très motivé par Ant-Man et Aquaman.
    Deadpool, Dark Phoenix et Venom plus par curiosité.
    Black Panther et Avengers, plus dans le cadre de l'univers partagé.
     

  • BlazingHanauta

    Je me permet de vous signaler l'oubli d'un huitiéme film qui sort en fin d'année : le Spiderman - New Generation qui sortira en décembre et se basera sur Miles Morales.

    • Thomas C.
      Thomas C. - Rédacteur de l'article Staff MDCU

      En réponse à BlazingHanauta

      il y a 4 mois

      Ce n'est pas un oubli, les films d'animation auront droit à un autre article prochainement. Il y en a d'autres que Spider-Man d'ailleurs. Merci tout de même pour ta vigilance :) 

  • La Nuisance
    La Nuisance

    il y a 4 mois

    Black Panther - J'avais apprécié son traitement assez serieux dans Civil War et la bande annonce donne envie en terme d'esthetique
    Avengers 3 - les Fréres Russo ont donné 2 des meilleurs film Marvel, donc j'ai assez confiance pour les voir assurer le spectacle sans se perdre dans le surhumour Disney
    Ant-man - Là j'ai deja plus peur de retromber dans la comedie (mais bon la franchise du personnage a été pensé comme ça a la base ) surement pour soulager le spectateur aprés un Avengers 3 plus drama
    Deadpool - j'avais adorer le premier, j'espére le prochain aussi bon, mais avec un scénar un peu plus excitant cette fois
    X-men - franchement aprés avoir vu le dernier, fade au possible, c'est ce film là qui me fait le plus peur ( pire qu'aquaman c'est dire )
    Aquaman - Momoa était solide dans son role, et de toute facon, vu que je n'attend plus rien du DCU, je ne peut étre qu'agreablement surpris ( avant d'étre décut à nouveau sans doute, l'avenir le dira )