Uncanny Avengers (2015) - An Imperfect Union

An Imperfect Union

Uncanny Avengers (2015)

Uncanny Avengers (2015) - No Man Can Outrun Death

No Man Can Outrun Death

Uncanny Avengers (2015)

Uncanny Avengers (2015) - Too Many Cooks

Too Many Cooks

Uncanny Avengers (2015)

Uncanny Avengers (2015) - Always Shoot A Swordsman

Always Shoot A Swordsman

Uncanny Avengers (2015)

Uncanny Avengers (2015) - The Bagalia Job

The Bagalia Job

Uncanny Avengers (2015)

Uncanny Avengers (2015) - The Uninvited

The Uninvited

Uncanny Avengers (2015)

Auteurs : Gerry Duggan, Ryan stegman

Les Uncanny Avengers nouvelle formule accueillent désormais dans leurs rangs, la Torche, Spider-Man, Deadpool et Synapse, une Inhumaine. Pour leur première mission, ils vont devoir affronter un écologiste convaincu que la seule solution durable est la fin de l'espèce humaine ! (Contient les épisodes US Uncanny Avengers (2015) 1-6, publiés précédemment dans les revues ALL-NEW AVENGERS 2-6)

  • HattoriH
    HattoriHStaff MDCU

    il y a 3 mois

    Début plutôt sympa. La 1ère saga est assez classique mais intéressante et qui permet de mettre en place de nouveaux personnages. Après, on a un peu la suite d'une trame de la précédente série, c'est toujours plaisant de ne pas oublier le travail de ses prédécesseurs. Seules ombres au tableau: Ryan Stegman aux dessins qui livre des planches à l'anatomie très bizarre et encore une sur-utilisation de Deadpool.

  • AfA
    AfAStaff MDCU

    il y a 3 mois

    Après le run de Remender, la tâche n'était pas aisée pour Duggan de lui succéder. Mais on était tout de même en droit d'espérer mieux. Le casting de la série s'élargit pour accueillir une inhumaine dont on peine à comprendre l'intérêt, Deadpool qu'on voyait déjà partout et Johnny Storm alias la Torche des Fantastiques. Certains diront que c'est dans la logique de la série de départ qui était un creuset mélangeant les communautés surhumaines. Oui, mais là, ça fait un peu auberge espagnole et le scénariste semble avoir du mal à créer une dynamique à partir de son patchwork. Si la série s'améliore au fur et à mesure, le premier arc est poussif, loin de la tension, des enjeux et de l'ambiance de la version précédente de l'équipe. Et ce ne sont pas les dessins de Stegman qui remontent le niveau. Mais où est passé le dessinateur qui nous régalait sur Spider-Man ?