[Review VF] Le démon, par Jack Kirby

[Review VF] Le démon, par Jack Kirby

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Le Démon, écrit et dessiné par Jack Kirby. Il est sorti le 22 novembre pour 35€. Il contient les titres US The Demon #1-#16.

"Fais place, ô image de Jason, Au pouvoir d'Etrigan le Démon !
"... C'est par ces mots que le spécialiste de l'occulte Jason Blood se métamorphose en démon du Moyen-Âge. Présent lors de la chute de Camelot, il a été relié à Jason Blood par le mage Merlin afin de protéger les innocents et rendre la Justice à travers les siècles !

 

Jack Kirby... Si son nom est clairement entré dans la légende et est connu de la plupart des lecteurs des comics, ce pas forcément le cas de son travail chez DC. En effet, celui que l'on surnomme The King a tellement marqué les esprits du côté de Marvel que, le plus souvent, une description rapide de l'auteur commence inlassablement par son travail aux côtés de Stan Lee et le fait qu'il ait co-créé une bonne partie des plus grands super-héros Marvel. Pourtant, et les aficionados de comics peuvent en témoigner, résumer sa carrière à Marvel serait une belle erreur. Après tout, il a également marqué DC notamment grâce à la mise en place des New Gods et notamment de Darkseid, personnage considéré aujourd'hui comme l'un des plus terribles super-vilains du DC Universe. Aujourd'hui, Urban nous propose de nous pencher sur un autre travail de l'auteur chez DC. Un travail pour lequel il est intervenu en tant que scénariste (et dessinateur des covers) : The Demon (la série qui remplacera la série New Gods d'ailleurs).

Des paysans qui s'en retournaient des champs virent alors le feu qui embrasait le crépuscule... Puis, les murs et les tours s'effondrèrent dans un terrible fracas ! Et des créatures inconnues surgirent du coeur des flammes !

De manière générale, Kirby parvient à tirer son épingle du jeu grâce à plusieurs points fondamentaux. Le récit est construit, bien amené et les idées sont classées. Exit le côté "je mets tout ce qui me passe par la tête" que l'on pouvait reprocher à l'époque sur d'autres titres. Cette fois, le scénariste ne se disperse pas. Il a une idée et il y va tout en mettant en avant un sacré nombre de références et des dialogues plutôt savoureux. Le tout gagne en puissance au fil des pages et il est difficile de bouder son plaisir. Chacune des planches transpire la passion que Kirby porte aux créatures de la nuit ce qui donne autant de force au récit au sens large. 

Après, l'opus n'est pas sans défaut non plus. Dans le paragraphe ci-dessus, nous avons expliqué que le récit gagnait en puissance. Ceci est un fait. Néanmoins, il reste, en partie, facilement explicable. Le début du récit étant extrêmement mou, il restait peu probable que l'ensemble reste aussi linéaire. L'autre, déjà un petit peu plus dérangeant, c'est qu'il n'y a pas de réel effort pour rendre les personnages secondaires intéressants. Malheureusement, ces derniers sont, presque à chaque fois, à placer dans la catégorie "personnages anecdotiques".

Fuis si ça te chante ! Il n'empêche que ta fin est proche !

Pour ce qui est de la partie graphique, les dessins, la colorisation et même le découpage sont à l'ancienne mais ils n'ont pas perdu en efficacité. Le design des monstres est très inspiré et rend très bien notamment sur certaines planches qui dégagent clairement une dimension horrifique. Bien sûr, certains personnages ne sont pas non plus tout droit sortis de l'imaginaire des auteurs puisqu'ils sont connus cdu grand public avec, en tête, le fantôme de l'opéra. Enfin, Etrigan le démon est également très bien représenté avec, le plus souvent, un réel effort au niveau de la pose du personnage et de la mise en scène. Après, il est vrai que certaines cases sont déjà un petit peu plus décevantes. En tête, on pensera aux cases mettant en avant Etrigan en arrière plan (ou présentant le personnage de loin). Dans ce cas-là, sa tête devient une simple boule jaune qui tient plus de Pacman que du démon.

Pour ce qui est des covers, le tout est dans la continuité du dessin. Il y a donc un petit côté old school mais cela n'enlève rien à leur efficacité. Les covers des numéros 14 et 15 et mettant en avant le sorcier Klarion sont très bonnes notamment grâce à une excellente mise en scène. Après, nous pouvons également avoir droit à des covers un petit peu plus classique notamment celle du numéro 9.

Pour ce qui est des bonus, il y a pas mal de choses à se mettre sous la dent ce qui nous donne droit à un bel ouvrage, plutôt complet. Nous avons droit à une préface de Mark Evanier, une postface de Jerome Wicky, une bonne poignée de superbes pages crayonnées ainsi que les biographies des auteurs.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- De bonnes idées
- Etrigan
- Les covers
- Les bonus proposés par Urban Comics

LES POINTS FAIBLES

- Un début un peu mou
- Des personnages secondaires anecdotiques

 

4

Bonne lecture

Conclusion

Une oeuvre souvent oubliée lorsque l'on met dans la balance toutes les choses exceptionnelles que Kirby a pu créer tout au long de sa carrière. La lecture n'en reste pas moins bonne.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Jamie Delano présente Hellblazer

[Review VF] Jamie Delano présente Hellblazer

31 Décembre 2019

Edité par Urban Comics

[Review VF] Le Batman qui rit

[Review VF] Le Batman qui rit

15 Décembre 2019

Edité par Urban Comics

Urban Comics annonce Green Lantern Emerald Twilight

Urban Comics annonce Green Lantern Emerald Twilight

09 Décembre 2019

Enfin en France

Pas d'avis pour le moment.