[Review VF] Green Lantern Tome 4

[Review VF] Green Lantern Tome 4

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Green Lantern Tome 4 : Fracture. Ecrit par Robert Venditti et dessiné par Ethan Van Sciver et Rafa Sandoval, il sorti le 11 janvier pour 17.5€. Il contient les titres US Hal Jordan and the Green Lantern Corps #22-29.

Pour maintenir la paix dans l'Univers, les Green Lantern se sont alliés aux Yellow Lantern , le corps de Sinestro .
Mais c'est maintenant sa fille, Soranik Natu, qui est à sa tête, et cette association improbable semble porter ses fruits... Mais une simple étincelle pourrait bien suffire à raviver la flamme de la haine dans les deux camps. Lorsqu'on accuse un Green Lantern d'avoir tué de sang-froid un Yellow Lantern , toute la fragilité de leur alliance se fait ressentir. Cette union tiendra-t-elle ? 

 

Robert Venditti continue son excellent travail sur la série Hal Jordan & The Green Lantern Corps grâce à, il faut bien l'avouer, une méchanique bien huilée. Le scénariste a pris le temps de placer ses pièces et de les faire avancer dans la bonne direction pour nous offrir l'arc Fracture. L'histoire ne possède pas énormément de surprises. Après tout, il y a beaucoup de choses que l'on voit venir mais cela n'en reste pas moins jouissif. Il faut dire aussi que les bonnes idées sont nombreuses. Si l'affrontement entre Guy Gardner et Arkillo était bon, ce n'est rien comparé au fait de les voir bosser en équipe. Même chose concernant l'ancien Sinestro Corps qui est très bien écrit, très bien géré. Une situation possible avant tout grâce à Sora bien que les autres personnages ne soient pas en reste. Il n'est pas rare que les membres du Yellow Lantern ne soient pas d'accord et qu'ils soient "séparés", ce qui donne un véritable caractère au groupe. Bien sûr, la plupart des membres suivent Arkillo et Sora les yeux fermés. Mais quelques cases bien placées ont suffi à montrer que ce n'était pas le cas de tout le monde. 

De manière générale, l'alliance entre les deux corps est très intéressante à suivre. Le lecteur ne peut être que dégoûté lorsque la fameuse Fracture se produit. On a vu les pièces se mettre en place, on savait que cela allait arriver, mais on en reste pas moins affecté, preuve que Venditti a fait du bon boulot. En fait, le scénariste a une façon de travailler assez surprenante. Le cahier des charges est rempli à la perfection. Vous avez votre quota de twists, de scènes d'actions et vous avez systématiquement une belle surprise pour finir le numéro. Le tout donne une dimension très "popcorn" à son intrigue. Pourtant, ce n'est pas non plus à placer dans la catégorie "simple fanservice". Paradoxalement, l'auteur maîtrise parfaitement son récit et nous offre une histoire travaillée et mature.

Il serait dommage que le festival de l'amour des Lantern finisse en guerre civile, non ?

Pour le reste, les dialogues sont bons, les punchlines nombreuses et les échanges entre Sora et Kyle très réussis. Il y a, finalement, pas mal d'action et sans doute tout autant de retournements de situation. De nombreux personnages secondaires connus de l'univers des Green Lantern sont mis en avant comme Voz ou encore Salaak , ce qui fait toujours plaisir. En fait, le seul défaut du premier arc concernerait peut-être l'assassinat du membre du Yellow Corp par un Green Lantern . L'idée est très bonne mais c'est vrai que le sensationnel prend le pas sur le côté intriguant. C'était sans doute l'occasion de mettre en avant une enquête (chose rare pour les Green Lantern ). Un petit numéro supplémentaire concernant cet arc n'aurait pas été de trop.

Sinestro avait bien des défauts, mais ce n'était pas un hypocrite.

Concernant le deuxième arc, nous retrouvons les qualités et les défauts du précédent. L'histoire est bonne mais il est vrai que nous partons sur quelque chose de plus général. Entendez par là que l'on ne joue plus avec la mythologie des Green Lantern . Certains trouveront que c'est sans doute le bon moment pour souffler, d'autres trouveront sans doute cela plus secondaire. Là-dessus, chacun se fera sans doute son avis. Mention spéciale à la scène plus ou moins hallucinatoire de Hal Jordan lorsqu'il pilote. Une scène posée et particulièrement touchante.

 

  

Pour ce qui est de la partie graphique, il n'y a pas grand-chose à dire. Ethan Van Sciver continue de faire des miracles sur l'univers bien que Rafael Sandoval n'ait pas énormément à lui envier. Le design des nouveaux personnages est bon tout comme la mise en scène et le découpage qui permet d'avoir de très bonnes scènes d'action. De nombreuses pages valent le détour et même, finalement, les plans larges offrent pas mal de détails concernant les personnages en arrière plan. Les covers sont travaillées et la principale reflète déjà un petit peu plus ce qui se trouve à l'intérieur de l'opus (ndlr : il s'agissait d'une critique des anciens tomes qui offraient, finalement, des covers très générales, très "passe-partout"). Bonne colorisation.

Côté bonus, vous trouverez une double page encrée mais également de nombreuses variant cover.

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- La gestion du Yellow Corps
- La team Gardner/Arkillo
- Autant d'action que de retournements de situation
- Les dialogues
- La partie graphique

LES POINTS FAIBLES

- Un deuxième arc peut-être plus anecdotique par rapport à la mythologie Green Lantern

 

4.5

Très bon

Conclusion

Venditti continue son travail avec efficacité notamment en ce qui concerne la gestion du Yellow Corps. Van Sciver et Sandoval sont toujours au top.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Shazam Anthologie

[Review VF] Shazam Anthologie

18 Avril 2019

Edité par Urban Comics

[Review VF] Injustice 2 Tome 3

[Review VF] Injustice 2 Tome 3

17 Avril 2019

Edité par Urban Comics

Infos sur l'album des 80 ans de Batman chez Urban

Infos sur l'album des 80 ans de Batman chez Urban

15 Avril 2019

En septembre, et pas une ride !

Pas d'avis pour le moment.