[Review VF] Aquaman : La mort du Prince

[Review VF] Aquaman : La mort du Prince

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Aquaman : La mort du Prince, écrit par Paul Levitz, Steve Skeates, Gerry Conway, David Michelinie, Martin Pasko et Paul Kupperberg et dessiné par Jim Aparo, Mike Grell, Carl Potts, Don Newton et Juan Ortiz. Il est sorti le pour 7 décembre pour 28 euros. Il contient les titres US Adventure Comics #435-437,441-455 et Aquaman #57-63

Destitué et exilé, Aquaman débute une des périodes les plus sombres de son existence. Il doit ainsi faire face au retour de ses pires ennemis dont Black Manta . Mais même cette avalanche de duels terrifiants et de défis éreintants ne peut le préparer à ce qui va rester le pire échec de sa carrière de justicier. Dans ce récit complet, dessiné entre autres par Jim Aparo, la mythologie du Roi des sept mers prend un tournant des plus dramatiques !

 

Aquaman : La Mort du Prince est sans doute un des meilleurs ouvrages actuellement disponible autour du personnage. Plusieurs raisons expliquent l'importance de cette oeuvre. Avant toute chose, il y a son accessibilité. L'ouvrage a beau reprendre la fin de la série Aquaman , il n'y a aucun souci de compréhension. Les scénaristes prennent la main du lecteur et l'accompagnent jusqu'à la dernière page. Dans un sens, on peut même aller jusqu'à dire qu'il s'agit là d'un bon petit point d'entrée. Après tout, l'oeuvre présente pas mal de personnages importants de l'univers d'aquaman tels que Mera ou encore Black Manta. Or, lorsqu'une oeuvre est facile d'accès et qu'elle est représentative de l'univers, il n'y a pas à tortiller des fesses dans le monde impitoyable des comics (c'est malheureusement d'autant plus vrai pour des personnages secondaires tels qu'Aquaman). Il faut foncer !

Paradoxalement, cette histoire est également travaillée, complexe et surtout lourde de conséquences. Il est assez rare qu'un comics soit à la fois important pour l'univers et un bon point d'entrée. Pourtant, c'est le cas ici, et cela donne un intérêt tout particulier à l'oeuvre. Le récit est maîtrisé et propose un nombre assez impressionnant de retournements de situation. 

  

Enfin, le principe même de l'opus est assez déroutant. Avec autant de comics qui sortent chaque semaine, il n'y a, finalement, que très peu de thèmes qui n'ont pas encore été abordé. La mort a été mise en scène un nombre incalculable de fois. La Mort avec un grand M, provoquée, naturelle, douce, violente... il y en a pour tous les goûts. Par contre, il est vrai que la perte d'un enfant reste un évènement assez rarement mis en scène et qui plus est, avec autant de finesse, de profondeur et chez un personnage aussi secondaire qu'Aquaman (pour l'époque). De plus, le récit a beau porter le nom de l'évènement, il ne s'agit pas de la finalité de l'oeuvre. Un peu comme avec la Mort de Superman , vous atteignez un point fort avec le décès du personnage, mais ce sont bien les conséquences de la disparition qui sont intéressantes à étudier. Aquaman et Mera vont être marqués à jamais par cette tragédie. Une évolution (pour ne pas dire descente aux enfers) extrêmement bien écrite qui ne devrait laisser insensible que peu de lecteurs. 

 

Au premier faux pas, j'envoie mes baleines pulvériser votre vaisseau et vous avec !

 

En fin de compte, les défauts liés à l'oeuvre sont très peu de nombreux. La plupart du temps, c'est plus lié au fait que l'histoire ait été écrite il y a maintenant quarante ans. A ce titre, il est évident que les artistes proposent des choses de l'anciennes école. Le découpage est classique, le narrateur est très présent, et le dessin et la colorisation nécessitent un petit temps d'adaptation. Même chose concernant le traitement des personnages. Les punchlines sont nombreuses et bonnes mais il est difficile de ne pas trouver, par moment, l'approche de certains d'entre eux assez kitsch.

 

RAS concernant la partie graphique. Les dessins restent percutent malgré, encore une fois, un découpage tout ce qu'il y a de plus classique.  La mise en scène est particulièrement bien pensée et permet aux artistes de livrer des pages assez percutantes. Les covers sont plutôt bonnes bien que, parfois, il y ait une certaine démesure, une certaine exagération dans les réactions ou les poses des personnages. On peut penser aux covers d'Aquaman #60 et Aquaman #62 qui ont un côté très théâtral et qui sont, en ce sens, très représentatives des comics de l'époque. 

Pour ce qui est des bonus, on notera une grosse introduction intitulée Affaires de famille mais également les biographies des auteurs.

D'ailleurs, c'est avec un petit extrait de l'introduction que nous allons terminer cette review :

Aquaman est un super-héros de la première génération : créé par Paul NORRIS en 1941 dans MORE FUN COMICS #73 (en novembre : le même mois que l'archer Green Arrow ), il n'officie au départ que dans des av entures résolues dans un nombre de pages restreint et sans une distribution de personnages secondaires conséquente, mais c'est avec la fin des années 1950 et le regain de popularité que connaissent les super-héros que son quotidien s'étoffe et que le souverain de l'Atlantide se découvre une nouvelle "famille" digne de celles de ses collègues Superman et Batman ...

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Une oeuvre plus moderne que l'on pourrait le croire
- Un excellent point d'entrée
- Les conséquences de la tragédie

LES POINTS FAIBLES

- Un côté kitsch certain
- Une tendance à l'exagération

 

4

Un incontournable

Conclusion

Superman a La Mort de Superman , Batman a Knightfall, Aquaman a La Mort du Prince. Une oeuvre qui a le mérite d'être à la fois accessible et importance dans l'histoire du personnage.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Shazam Anthologie

[Review VF] Shazam Anthologie

18 Avril 2019

Edité par Urban Comics

[Review VF] Injustice 2 Tome 3

[Review VF] Injustice 2 Tome 3

17 Avril 2019

Edité par Urban Comics

Infos sur l'album des 80 ans de Batman chez Urban

Infos sur l'album des 80 ans de Batman chez Urban

15 Avril 2019

En septembre, et pas une ride !

Pas d'avis pour le moment.