[PCC 2018] Interview de Freddie E. Williams II

[PCC 2018] Interview de Freddie E. Williams II

Lors de la dernière Paris Comic Con, Freddie E. Williams II a été invité par Urban Comics pour faire la promotion du tome 2 de Batman & Les Tortues Ninja (review disponible ici). Depuis quelques temps, l'artiste semble d'ailleurs prédisposé à illustrer les crossovers étonnants chez DC puisqu'on lui doit notamment He-Man & Thundercats et Injustice vs Masters of the Universe. Cette rencontre a été l'occasion de discuter de ses débuts et sa passion pour les comics, d'expliquer pourquoi il se retrouve sur tant de crossovers et d'en apprendre plus sur la naissance de ces projets improbables.

MDCU : Pour commencer, comment se déroule votre séjour à Paris ?

Freddie E. Williams II : C'est génial, c'est notre première fois ici donc on est très impatient de pouvoir aller visiter. Pour le moment on était un peu "jet-lag". Si nous n'étions pas là on serait à l'hôtel en train de dormir ou de travailler.

MDCU : Comment avez-vous commencé à travailler dans l'industrie ?

F.W. : En 2005, je suis allé à la San Diego Comic Con et j'avais un portfolio que j'ai déposé à la recherche de talents de DC Comics. DC te laisse déposer ton portfolio le vendredi par exemple puis le lendemain on vient vérifier si notre nom est sur la liste pour une review, et le mien l'était. J'étais très heureux. La review s'est bien passée et quelques mois plus tard, j'ai commencé à recevoir du travail de leur part. Mais tout ça est arrivé après un paquet d'années de faux départs, où tu penses que tu vas avoir quelque chose de publié mais au final cela ne se fait pas, ou alors tu as une review de ton portfolio qui ne se déroule pas bien. En tout cas, c'est comme ça que je suis arrivé chez DC Comics.

MDCU : L'une des premières choses que vous avez faite pour DC était Seven Soldiers : Mister Miracle. Et c'est une mini-série qui a gagné un Eisner Award non ?

F.W. : Alors c'est ce qu'on pourrait croire mais c'est Grant Morrison qui a gagné le prix pour l'ensemble des mini-séries. Seven Soldiers : Mister Miracle faisait partie d'une histoire plus grande appelée Seven Soldiers of Victory. Il y avait Frankenstein, Bulleteer, Mister Miracle et d'autres personnages, 7 séries au total je crois. Toutes écrites par Grant Morrison. Il a gagné le prix de la meilleure série, donc c'était pour l'ensemble de la série. On peut dire en quelque sorte que j'ai 1/64ème d'un Eisner Award. Donc dis comme ça, ça fait moins rêver. (Rires)

MDCU : Maintenant vous êtes connu pour les différents crossovers que vous faits pour DC. Qui est venu avec l'idée de mélanger Batman et les Tortues Ninja ?

F.W. : Je pense que tous les jeunes de 12 ans y ont déjà pensé. (Rires) Non en réalité, je pense qu'IDW Publishing et DC Comics évoquaient ces crossovers depuis un moment. Je n'étais pas au courant des détails de leurs discussions. J'avais vu un tweet de mon éditeur Jim Chadwick où il annonçait un crossover Star Trek et Green Lantern , une autre collaboration DC/IDW. Et après avoir vu ça, je me suis dit qu'après ce crossover ils en feraient sûrement d'autres. Alors j'ai pris l'initiative de lui envoyer un mail en lui demandant de garder mon nom en tête si jamais il pensait faire un crossover entre Batman et les Tortues. Donc déjà indépendamment d'eux, j'estimais que ça pourrait faire un bon crossover. Au final, ils y pensaient aussi et j'ai été chanceux parce qu'ils parlaient de faire une sélection d'artistes. Je me suis donc manifesté au bon moment auprès de Jim Chadwick. Je remercie le ciel pour ça. (Rires)

MDCU : Graphiquement, les deux univers sont quand même assez différents. Comment réussissez-vous à les mixer ?

F.W. : J'ai de la chance parce que ça a l'air plus compliqué que ça ne l'est. Si l'on pense à la grande variété des histoires de Batman, il y en a où il est un peu plus maladroit ou pas aussi sombre qu'à son habitude. C'est la même chose pour les Tortues Ninja. Ils ont des histoires plutôt marrantes et folles mais aussi des récits plus sombres et sérieux. Donc les deux univers sont assez malléables, facilement adaptables. Si tu les mixes tous les deux, dans n'importe quel contexte cela fonctionne. Batman/Teenage Mutant Ninja Turtles Adventures dessiné par Jon Sommariva, l'autre crossover qui ressemble plus à la série d'animation, a un style qui marche aussi. C'est une histoire plus adaptée aux enfants, plus ludique. Et les aventures que j'ai dessinées sont plus sombres, mais ça fonctionne aussi grâce à cette adaptabilité des deux licences.

MDCU : Pour un crossover comme ça, comment vous appropriez-vous les personnages ? Je veux dire, certains appartiennent à IDW, d'autres à DC, quelle liberté avez-vous avec ces personnages ?

F.W. : La première chose que j'ai faite avant de commencer à travailler sur ce crossover a été une série de croquis pour étudier le style que j'allais donner à tous les personnages principaux (les croquis pour le tome 1 sont à découvrir ici et ceux pour le tome 2 ici). Avec ça, j'ai défini le type de bandages que Leonardo aurait ou le type de ceintures, de poches sur sa ceinture etc. Tout ça pour chacune des 4 Tortues. J'ai essayé d'établir différentes formes de visage, différentes tailles pour les différencier. J'ai ensuite envoyé ces croquis à DC, IDW et Nickelodeon pour être sûr que tout le monde était d'accord et qu'ils ne viennent pas ensuite me dire "Attention tu vas trop loin" ou quelque chose comme ça. Au final tout le monde a dit "Ok ça a l'air super". J'ai essayé de vraiment donner aux Tortues des formes de visage bien différenciables, de telle sorte que si tu fais un plan serré sur l'une d'elles et que tu n'as même pas les masques de couleur différente, tu puisses toujours te dire "Ah oui c'est Donatello qui parle à Leonardo ".

MDCU : Vous avez fait une suite. Pourquoi ? Etait-ce à cause du succès du premier volume ?

F.W. : Personnellement, c'est parce que je veux dessiner ces personnages pour le reste de ma vie. Je ne veux pas arrêter de les dessiner. Je suis sûr que le business et le succès du premier volume a été l'une des raisons de faire une suite. Mais James Tynion, le scénariste des deux crossovers qui a fait beaucoup de Batman, avait encore plein d'idées après le premier volume. Pendant qu'il travaillait dessus, il s'est rendu compte qu'il avait encore plein d'histoires à raconter. A la fin du premier, il a écrit à l'éditeur pour lui dire "J'ai encore d'autres idées pour des suites si vous voulez le faire". Donc quand ils nous ont demandé si on voulait faire ce second volume, on était déjà à fond dans le projet.

MDCU : Vous travaillez sur d'autres crossovers, actuellement Injustice vs the Masters of the Universe. Qu'est-ce qui vous attire dans ce genre de projets ?

F.W. : Alors He-Man et Thundercats, quand j'avais à peu près 8 ans, j'étais à fond dedans, c'était mon monde. Un peu plus tôt dans ma vie, j'aimais beaucoup Super Friends le dessin animé, que tu n'as sûrement pas connu car tu es beaucoup plus jeune que moi (Rires). Puis He-Man/Thundercats ça devait être quand j'étais en CE1 ou quelque chose comme ça. Ces 2 licences étaient très populaires à l'époque, je les regardais, j'avais des jouets de chacune d'elles que je mélangeais déjà. Donc pour moi elles ont toujours été connectées. Elles ont le même équilibre entre fantaisie et high-tech qui se mixent bien ensemble. Dans mon esprit, elles fonctionnaient très bien ensemble puisque je jouais déja avec les deux en même temps quand j'étais petit. Alors une fois que mon travail sur Batman/TMNT s'est terminé, j'ai envoyé un mail à mon éditeur pour parler de ce que serait mon prochaine projet. Ils ont parlé de quelque chose à faire avec He-Man. J'ai donc dit "ok si vous souhaitez les croiser avec, euh, par exemple les Thundercats, j'adorerais le faire" et c'était justement une des options. Alors ce qui m'a attiré là-dedans, c'est qu'il s'agit vraiment de personnages qui m'intéressent depuis que je suis gosse. J'adorerais faire un crossover avec la première génération de Transformers, G.I. Joe qu'on mixerait avec les Tortues Ninja ou Thundercats. Parce que tout ça c'était ce qu'il y avait de plus cool pour mes amis et moi quand on était gosse.

MDCU : J'ai vu qu'il y a quelques années, vous aviez fait des tutoriels vidéo sur le dessin. Pourquoi ? Etait-ce important pour vous de partager ce que vous aviez appris ?

F.W. : Je n'ai pas fait d'école d'arts ou quoi que ce soit du genre. J'avais une passion mais quand j'étais au lycée, ce n'était pas simple de savoir comment faire un comicbook ou de trouver des tutoriels "How to draw" spécifiques aux comics. Il y avait un bouquin "How to Draw comics the Marvel way" qui a été fondamental pour moi. Je le recommande d'ailleurs encore aujourd'hui, même si je sais qu'il est sorti dans la fin des années 70. C'est un livre assez vieux mais il contient plein de conseils qui sont encore valables aujourd'hui. La seule information un peu datée qu'on peut y trouver concerne les outils d'encrage qui y sont recommandés. J'ai toujours eu la passion de savoir comment les comics sont créés et même après être devenu professionnel, j'achète encore des livres "How to draw" pour voir s'il y a des informations à l'intérieur que je connais pas. Pour en revenir aux vidéos, j'ai commencé à les faire pour partager ce que je sais. C'était comme si je communiquais à une version plus jeune de moi-même, ou d'autres jeunes qui voulaient dessiner des comics mais ne savaient pas comment faire. Il y a souvent des personnes qui ont l'air de savoir de quoi elles parlent mais qui enseignent de mauvais fondamentaux. Avec ces vidéos, j'ai essayé d'enseigner, j'espère, de bons fondamentaux.

Mais après plusieurs années à faire ça, je n'avais plus de temps pour ça donc j'ai dû arrêter. Je crois que la dernière vidéo "How to draw" que j'ai faite date de 2009 ou de 2010 et concernait des outils de dessin numérique. (Avec sa femme, nous finissons par discuter de la date exacte de ces dernières vidéos. Et après vérification, sa dernière vidéo a été postée en 2014. Elle lui rappelle également qu'il a fait des vidéos pour une autre chaîne YouTube par la suite). Alors il y a aussi un jeune homme, Evan Burse, qui s'occupe d'une chaîne YouTube appelée cartoonblock et lors de différentes San Diego Comic Con, il venait avec des caméras et me filmait pour faire des timelapses de mes dessins. Il m'a filmé en train de faire un Thanos, une autre fois c'était Ant-Man. Ces vidéos sont d'ailleurs sur mon site et montrent bien mon processus de dessin qui est d'ailleurs toujours le même que j'utilise aujourd'hui sur les différents crossovers.

MDCU : Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

F.W. : Toujours Injustice vs Masters of the Universe. Nous sommes en train de travailler sur le 6e numéro, je bosse dessus depuis l'hôtel. Ma deadline est dans quelques semaines donc j'essaie d'avancer petit à petit. Par ailleurs, je crois qu'il est censé y avoir une édition française pour bientôt. (Il s'adresse à la membre de l'équipe d'Urban Comics qui est avec nous) Est-ce qu'Urban Comics va s'occuper de He-Man & Thundercats ? C'est de cela dont parlait François Hercouët (directeur éditorial d'Urban : ndlr) hier soir ? Bon en tout cas si tout cela n'a pas encore été annoncé je m'excuse. Désolé si je dévoile des secrets (rires). Pour en revenir à ce qui va être publié en français, He-Man & Thundercats devraient donc être les suivants. Et en ce qui concerne mon travail actuel, je termine le crossover Injustice/Masters of the Universe avant de faire une petite pause et de commencer le travail sur mon prochain projet.

MDCU : Dernière question : j'imagine que vous n'êtes pas seulement un créateur de comics mais également un lecteur. Qu'aimez-vous lire ?

F.W. : Alors il y a la série régulière Teenage Mutant Ninja Turtles. Même si je n'avais pas une affection particulière pour les Tortues, c'est un bouquin que je lirais et recommanderais à tout le monde. Les illustrations de Mateus Santolouco sont fantastiques par ailleurs. Plusieurs artistes se relaient sur la série mais je pense que Mateus est le meilleur d'entre eux. En ce moment, il travaille sur une série qui n'est pas encore publiée. Ca s'appelle TMNT : Shredder in HellShredder doit se battre pour quitter l'enfer. J'ai vu quelques planches en preview et elles étaient magnifiques. Même si ce n'est que pour les dessins, vous devriez jeter un coup d'oeil à ce titre. Sinon j'aime beaucoup lire Invincible. La série s'est finie récemment mais il me reste le dernier volume que je n'ai pas encore lu. Et comme je te l'ai dit juste avant, je lis encore beaucoup de bouqins "How to...". Voilà pour mes principales lectures.

 

Un grand merci à Freddie E. Williams II pour le temps accordé et aux équipes d'Urban Comics et de la Paris Comic Con pour cette interview.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Chris Claremont, Esad Ribic et Olivier Coipel rejoignent la Comic Con Paris

Chris Claremont, Esad Ribic et Olivier Coipel rejoignent la Comic Con Paris

17 Septembre 2019

C'est désormais totalement immanquable

Mikel Janin et Alvaro Martinez à la Comic Con Paris

Mikel Janin et Alvaro Martinez à la Comic Con Paris

10 Septembre 2019

De nouveaux invités de marque pour la convention

Jorge Jimenez invité de la Comic Con Paris

Jorge Jimenez invité de la Comic Con Paris

06 Aout 2019

Ça continu à envoyer !

Pas d'avis pour le moment.