Le récap' des films d'animation de 2018

Le récap' des films d'animation de 2018

Jamais deux sans trois… Après les séries télévisées et les films, continuons notre tour d’horizon des nouvelles adaptations de comics de 2018 ! Au programme du jour : les films d’animation.

Et, il y en aura pour tous les goûts et tous les publics : petits ou grands, cinéphiles ou téléphiles, fans de DC Comics ou de Marvel, … Enfin, non ! Pas tellement pour les aficionados de la Maison des Idées. Sur les neuf nouvelles sorties, seulement deux seront consacrées à des personnages de l’écurie Marvel contre sept pour la Distinguée Concurrence (qui n’a jamais aussi bien porté son nom). Contrairement aux adaptations live, DC Comics mène donc le jeu en matière de films d’animation. On viendra cependant à regretter un manque de diversité puisqu’une fois encore Batman occupera le devant de la scène avec pas moins de trois films.

Scooby-Doo! & Batman: L’Alliance des Héros 7 février 2018 (FR) DVD/Blu-ray
Batman : Gotham By Gasling 28 février 2018 (FR) DVD/Blu-ray
Lego DC Comics Super Heroes: The Flash 21 mars 2018 (FR) DVD/Blur-ray
Suicide Squad : Hell to Pay 11 avril 2018 (FR) DVD/Blu-ray
Teen Titans Go! to the Movies 27 juillet 2018 (US) Cinéma
Batman Ninja Courant 2018 DVD/Blu-ray
Death of Superman Fin 2018 DVD/Blu-ray
Spider-Man : New Generation 12 décembre 2018 (FR) Cinéma
Marvel Rising : Secret Warriors Fin 2018 Inconnu


Curieux d’en savoir plus ? Vous êtes au bon endroit. Attaquons tout de suite ce troisième récap’ avec les informations habituelles (synopsis, premières images, castings vocaux, …) !

I/ DC Comics


Scooby-Doo! & Batman: L’Alliance des Héros, Mystère et Cie à Gotham

Rassembler Scooby-Doo, ses comparses hippies et Batman dans une même production ? Assurément le crossover que vous attendiez le plus… ou pas. En tout cas, c’est le pari que s’étaient lancés Warner Bros Animation, DC Entertainment et Hanna-Barbera Productions avec Scooby-Doo! & Batman : L’Alliance des Héros (Scooby-Doo! & Batman: The Brave and the Bold en VO). Un film d’animation, réalisé par Jake Castorena (Batman Unlimited, JL Action) et écrit par Paul Giacoppo (Avengers Assemble), qui est disponible en DVD et Blu-ray depuis le 7 février.

En soi, le projet n’est pas si novateur que cela. Le chien le plus peureux du monde a déjà rencontré le Chevalier Noir en 1972 lors de deux épisodes de la série animée The New Scooby-Doo Movies. Mais, s’il y a un précédent, ce nouveau crossover n’en est aucunement la suite. Et pour une bonne raison : le Batman du film est celui de Batman : L’Alliance des Héros, diffusée entre 2008 et 2011. Dans cette série d’animation, le justicier faisait équipe avec d’autres héros de l’univers DC Comics pour contrecarrer les plans de super-vilains ou pour résoudre des crimes.

C’est d’ailleurs l’histoire de ce film d’animation. Les membres de Mystère et Cie sont invités par Batman à rejoindre le Club des Limiers de Gotham, composé de Plastic Man, Black Canary, La Question, Martian Manhunter, Aquaman et Detective Chimp. Une fois réuni à Gotham City, le groupe de détectives est alors attaqué par un nouvel ennemi : Crimson Cloak. Commence ainsi une enquête paranormale à travers toute la ville…

Le détour en vaut-il la peine ? Pour l’avoir vu : oui. Que les fans de comics se rassurent, Scooby-Doo! & Batman : L’Alliance des Héros est un film Batman avec les personnages de Scooby-Doo en guest-stars et non pas le contraire. Les membres de Mystère et Cie collaborent ainsi avec les super-héros du Club des Limiers de Gotham, s’aventurent dans les lieux emblématiques de la ville et croisent la route de nombreux personnages de la mythologie Batman (Harvey Bullock, l’Homme Mystère, le Joker , Harley Quinn, Poison Ivy, Gueule d’Argile, le Pingouin , …).

Sans être pour autant transcendant, le film d’animation réussit tout de même à y incorporer l’univers déjanté de Scooby-Doo. La rencontre du ton comique de la célèbre série avec le stoïcisme et le sérieux du Chevalier Noir donne ainsi lieu à plusieurs scènes d’anthologie.

Du côté du casting principal, on retrouve également avec plaisir les voix françaises d’Éric Missoffe (Scooby-Doo et Sammy), Adrien Antoine (Batman), Mathias Kozlowski (Fred), Caroline Pascal (Véra) et Céline Melloul (Daphné).


En bref, Scooby-Doo! & Batman : L’Alliance des Héros s’adresse à la fois aux fans nostalgiques des deux séries animées et aux enfants. De quoi passer un moment sympathique en famille !

Batman : Gotham by Gaslight, une relecture victorienne du Batverse

Jack l’Éventreur… Jamais un tueur en série n’aura autant fasciné le public. En 1888, après avoir assassiné cinq femmes et terrorisé le tout Londres, l’homme disparait des radars. Nul ne découvrira jamais son identité si bien qu’en 130 ans, ce mystérieux meurtrier est devenu un mythe moderne, inspirant de nombreuses œuvres au passage.

C’est le cas de Gotham by Gaslight, publié en 1989.  Le comic-book de Brian Augustyn et Mike Mignola réimagine la mythologie Batman au prisme de l’affaire Jack l’Éventreur et en plongeant Gotham en pleine période victorienne. Une relecture que vous pourrez bientôt découvrir sous la forme d’un film d’animation produit par Warner Bros. Animation et DC Entertainment puisque Batman : Gotham by Gaslight sortira chez nous en DVD et en Blu-ray, le 28 février.

Au poste de directeur de l’animation, on retrouve Sam Liu, un habitué du genre, connu pour son travail sur All-Star Superman , Planet Hulk , Thor : Son of Asgard et Superman/Batman : Ennemis Publics entre autres. Après avoir travaillé sur les films Batman et Harley Quinn et La Ligue des justiciers : Le Paradoxe Flashpoint, Jim Krieg, quant à lui, a été chargé d’écrire le scénario. Une tâche pas si aisée puisque le comics d’origine ne fait que 48 pages et que le format habituel des productions animées estampillées Warner Bros est de 75 minutes environ.

Batman : Gotham by Gaslight s’inspire donc de ce comics tout en s’en éloignant allègrement. Le cœur-même de l’histoire reste inchangée :  le Chevalier Noir enquête sur les meurtres commis par Jack l’Éventreur à Gotham. Par contre, on oublie la naissance du Bat. Le film commence directement au cœur de l’action. De même, les lecteurs du comics seront surpris par un changement de taille quant à l’identité de Jack (que vous ne vous spoilerons pas, ne vous inquiétez pas).

En réalité, Batman : Gotham by Gaslight conserve surtout et avant tout l’ambiance originelle. Celle d’un thriller sanglant avec un Gotham steampunk en toile de fond. Cette fois-ci, par contre, il faudra mettre les enfants au lit avant d’appuyer sur la touche “play”. Avec de la violence, du sang et de multiples allusions sexuelles, cette adaptation mérite largement son classement R-rated.


C’est assurément le film Batman de l’année. On pardonnera la pauvreté du dessin dans certaines scènes pour s’attarder sur ses qualités : un rythme haletant, un ton sombre à souhait et son traitement des personnages. Le duo Bruce Wayne-Selina Kyle est irrésistible tandis qu’on prend du plaisir à redécouvrir les personnages du Batverse dans une autre époque et dans des rôles très différents.

Reste à parler du casting. Du côté des voix originales, mentionnons Bruce Greenwood (Bruce Wayne/Batman), Jennifer Carpenter (Selina Kyle), Scott Patterson (James Gordon), Anthony Head (Alfred), Yuri Lowenthal (Harvey Dent) ainsi que William Salyers (Hugo Strange). Le doublage français n’a pas encore été dévoilé. Mais, Emmanuel Jacomy prêtera à nouveau sa voix au Chevalier Noir. Ce qui, entre nous, est toujours aussi perturbant. Le comédien ayant incarné vocalement Superman durant de nombreuses années.

Enfin, pour information, le comics Gotham by Gaslight sortira en VF chez Urban en juin prochain et contiendra également le DVD du film. Et parmi les bonus proposés se trouveront une vidéo des coulisses, les épisodes Showdown et Trials of the Demon ! des séries animées Batman (celle des années 1990) et Batman : L’Alliance des Héros ainsi qu’un aperçu exclusif de Suicide Squad : Hell to Pay. Un autre film d’animation de 2018 dont on vous parle plus tard !

LEGO DC Comics Super Heroes: The Flash , un standalone fait de briques

Et la palme du film d’animation le plus rapide revient à … LEGO DC Comics Super Heroes: The Flash . La nouvelle production de Warner Bros. Animation, DC Entertainment et The LEGO Group arrivera le 13 février en VOD et le 21 mars en DVD/Blu-ray chez nous. Soit, deux mois à peine après son annonce en décembre dernier.

Un clignement d’œil et hop… on aurait pu le manquer. Ce qui entre nous aurait été vraiment dommage. Après un nombre incalculable de films dédiés à Batman et à la Justice League, la franchise animée LEGO a enfin décidé de se concentrer sur d’autres super-héros.

Cette année, c’est au tour de Barry Allen, alias The Flash . Et vous savez quoi ? Cette adaptation des aventures du Bolide Écarlate par Ethan Spaulding (la série animée Avatar, Batman : Assaut sur Arkham ) semble bien plus fidèle aux comics que celles du DCEU ou de la chaine The CW. On vous le prouve avec le synopsis :

Dans LEGO DC Comics Super Heroes: The Flash , Reverse-Flash manipule la Force Véloce afin de créer une boucle temporelle dans laquelle Flash revit sans cesse la même journée. Progressivement, les conséquences sont de plus en plus désastreuses allant jusqu’à la perte de ses pouvoirs et à son expulsion de la Justice League. Flash doit alors trouver un moyen pour rétablir le cours du temps et arrêter son pire ennemi avant que tout ne soit perdu pour lui… et pour le monde entier !

Derrière ce scénario, se cachent Jeremy Adams, familier des productions LEGO, et surtout Jim Krieg qui revient après Batman : Gotham by Gaslight. On retrouvera ainsi à la fois l’esprit DC Comics et LEGO.

D’une part, le film d’animation s’intégrera au sein de l’univers partagé des LEGO DC Comics Super Heroes. Plusieurs super-héros de la Justice League ou super-vilains feront ainsi leur retour (ou leur première apparition) aux côtés de Flash (auquel James Arnold Taylor prêtera sa voix).

Parmi eux : Batman (Troy Baker), Wonder Woman (Grey Griffin), Superman et Killer Kroc (Nolan North), Cyborg (Khary Payton), Zatanna (Kate Micucci), Dr. Fate (Kevin Michael Richardson), The Atom , B’dg et Jimmy Olsen (Eric Bauza), Plastic Man et le Pingouin (Tom Kenny), Firestorm (Phil LaMarr), le Joker (Jason Spisak), Aquaman et Captain Boomerang (Dee Bradley Baker) et Poison Ivy (Vanessa Marshall). Quant au Reverse Flash , alias Eobard Thawne, il aura la voix de Dwight Schultz.

D’autre part, l’humour absurde caractéristique de la franchise sera bel et bien présent. Un exemple ? Le film aura droit à sa propre chanson originale, “It’s Magic”, interprétée par … Flash, Zatanna et Dr. Fate.

À voir si LEGO DC Comics Super Heroes: The Flash sera à la hauteur face à la qualité de ses prédécesseurs. Les premières images du trailer sont en tout cas rassurantes. Et puis, le studio a de nombreuses fois démontré son talent en la matière.

Enfin, pour information, deux autres films LEGO pourraient voir le jour en 2018 : Lego DC Super Hero Girls: Super-Villain High (chez DC) et Black Panther: Trouble in Wakanda (chez Marvel).Mais avec des dates de sortie encore inconnues, on ne s'avancera pas plus !

Suicide Squad : Hell to Pay, le nouvel Escadron Suicide

Ding dong ! Bonjour, madame. Bonjour, monsieur. Avez-vous une minute pour parler de la Suicide Squad ? Non, attendez, ne fermez pas la porte ! Pas l’adaptation live de David Ayer, promis… Il s’agit de Suicide Squad : Hell to Pay, prévu en DVD et en Blu-ray pour le 11 avril prochain (et le 27 mars en VOD aux USA).

Et pour le coup, Warner Bros. Animation et DC Entertainment partent sur de nouvelles bases en proposant un Escadron Suicide inédit. Exit celui du DCEU mais pas que… Suicide Squad : Le Prix de l’Enfer (de son titre français) ne sera pas non plus la suite de Batman : Assaut sur Arkham . Un autre film d’animation, sorti en 2014, où l’équipe évoluait au sein de l’univers des jeux vidéo Batman : Arkham.

Tout cela n’aurait pas pu être possible de toute façon. Car, ce nouveau Suicide Squad fera partie du DC Animated Movie Universe (DCAMU). Kézako ? C’est une série de films d’animation inspirés des New 52, commencée en 2014 par Justice League : War. Ensemble, ils forment un univers télévisuel partagé. À l’heure actuelle, huit films sont déjà sortis. Suicide Squad : Hell to Pay sera le neuvième et s’inscrira donc dans la même continuité.

Mais, alors, qui retrouve-t-on dans cette équipe inédite ? Faisons d’une pierre, deux coups avec le synopsis du film :

Dans Suicide Squad : Hell to Pay, la Task Force X d'Amanda Waller - Deadshot, Bronze Tiger, Killer Frost, Captain Boomerang, Harley Quinn et Copperhead – est envoyée en mission pour récupérer un objet mystique si puissant qu'ils sont prêts à risquer leur propre vie pour le voler. Mais l’Escadron Suicide n'est pas le seul groupe de méchants cherchant à posséder l'objet... La course est lancée pour le prix d'or ... et, pour rester en vie, la deuxième place n'est pas une option.

On n’en sait pas beaucoup plus sur l’histoire. Hormis le fait que la Suicide Squad affrontera l’immortel Vandal Savage (interprété en VO par Jim Pirri) et Silver Banshee (Julie Nathanson). C’est à voir dans le trailer ci-dessous. D’autres super-vilains devraient également faire une apparition : Double-Face (Dave Boat), Punch (B), Zoom (Thomas Howell), le Comte Vertigo (Jim Pirri, encore), Maxum Steel (Greg Gunberg), Knockout (Cissy Jones), Pr. Pyg (James Urbaniak), Scandal Savage (Dania Ramirez), Darma (Natalie Lander) ainsi que Blockbuster et Tobias Whale (à découvrir en ce moment dans la série Black Lightning) avec la voix de Dave Fennoy.

Tous ces comédiens de doublage rejoindront les principaux : l’excellent Christian Slater (Deadshot), Tara Strong (Harley Quinn), Vanessa Williams (Amanda Waller ), Billy Brown (Bronze Tiger), Liam McIntyre (Captain Boomerang), Kristin Bauer van Straten (Killer Frost) et Gideon Emery (Copperhead).

Et pour animer tout ce beau monde, c’est une fois de plus Sam Liu qui sera aux commandes. Après Batman : Gotham by Gaslight, le directeur de l’animation a enchainé avec Suicide Squad : Hell to Pay. À noter que le film sera également la dernière intervention en tant que scénariste d’Alan Burnett (les séries Batman et Superman des années 1990). L’Américain a depuis lors pris sa retraite.

La bonne nouvelle est qu’Hell to Pay sera R-Rated et s’annonce d’ores et déjà bien violent. À voir s’il sera à la hauteur et permettra de rétablir l’image de la franchise. Verdict dans deux mois !

Teen Titans Go! to the Movies, le passage du petit au grand écran

Place à la première sortie cinéma de ce récap’ ! Cette année, la série Teen Titans Go! franchira un cap en s’exportant sur grand écran avec le film d’animation Teen Titans Go ! to The Movies. Sortez votre agenda, la sortie est calée au 27 juillet prochain pour les États-Unis et à une date encore inconnue pour les pays francophones. En soi, c’est un petit évènement. Cela sera le premier long-métrage Teen Titans à être diffusé au cinéma.

C’est que Teen Titans Go! est un OVNI dans le monde télévisuel. D’une part, en raison de sa longévité. La série de Cartoon Network Studios est diffusée depuis 2013 et affiche plus de 200 épisodes à son compteur. D’autre part, par son style d’animation particulier et par son ton à la fois comique et parodique. Teen Titans Go ! suit le quotidien de quatre adolescents vivant sans adultes : Robin, Cyborg, Starfire, Raven et Beast Boy. Oui, mais voilà, ces adolescents sont non seulement des super-héros mais en plus, agissent comme de véritables idiots.

Si vous êtes familier de la série, vous ne serez pas dépaysé. Teen Titans Go ! to the Movies sera du même acabit comme le prouve le synopsis du film :

Les Teen Titans se rendent compte que tous les grands super-héros, à part eux, ont eu droit à leur propre film. Mais, Robin, le leader du groupe, est déterminé à remédier à la situation et à être considéré non plus comme un acolyte mais comme le héros principal. Si seulement, ils pouvaient attirer l’attention du réalisateur d’Hollywood le plus en vogue. Les Teen Titans partent alors à Tinsel Town, la tête pleine d’idées folles, le cœur léger et convaincus de pouvoir réaliser leur rêve. Or, quand le groupe est mis en déroute par un super-vilain et son plan pour s’emparer de la Terre, les choses partent de travers. Les Titans perdent alors leur esprit d’équipe et leur volonté de combattre, menaçant l’avenir-même du groupe.

On retrouvera ainsi le même humour absurde à base de blagues pipi caca (car oui, le terme “scatologique” est bien trop sérieux pour Teen Titans Go!). Mais, le futur film d’animation semble aussi posséder une petite touche spéciale comme le laisse entrevoir son trailer. Rupture du quatrième mur, ton irrévérencieux qui s’attaque aux films Wonder Woman et Aquaman, … Teen Titans Go! to the Movies serait-il le Deadpool des adaptations DC Comics?

Quoiqu’il en soit, pour ce passage du petit au grand écran, toute l’équipe a rempilé. Cartoon Network co-produit le film avec Warner Animation Group et DC Entertainment. La réalisation, quant à elle, a été confiée à Aaron Horvath et Peter Rida Michail, deux habitués de la série animée depuis ses débuts. Le premier a également écrit le scénario du film avec Michael Jelenic, un autre scénariste du show.

Et évidemment, le casting voix reste également inchangé avec Greg Cipes (Beast Boy), Scott Menville (Robin), Khary Payton (Cyborg), Tara Strong (Raven) et Hynden Walch (Starfire). Cinq comédiens rejoints par Will Arnett dans le rôle du super-vilain Deathstroke (aka Slade Wilson) et Kristen Bell dans celui de Jade Wilson, une célèbre réalisatrice de cinéma.

Reste à savoir si la série animée réussira sa transition. Après tout, il lui faudra transposer son format télévisuel de 10 minutes en long-métrage de 80 minutes. Ce n’est pas gagné d’avance… Ne dit-on pas que les blagues les plus courtes sont les meilleures ? Wait and see, donc !

Batman Ninja, le Chevalier Noir version manga

Watashi wa Battomandakara ! Vous n’avez pas compris ? C’est la traduction japonaise du “Because I’m Batman ” (oui, on utilise aussi les traducteurs en ligne chez MDCU). Et c’est de circonstance parce le Chevalier Noir aura droit à son propre japanime dans le courant de cette année : Batman Ninja. Où ? Au cinéma pour les Japonais et en DVD/Blu-ray pour nous.

Cela fait maintenant près de trois ans que Warner Bros. Animation et DC Entertainment travaillent de concert avec Kamikaze Douga pour donner vie à ce Batman version manga. Alors, à quoi s’attendre ?

Batman Ninja mettra en scène une histoire originale (dans tous les sens du terme). Oubliez Gotham, le Dark Knight quittera le sol américain et sera envoyé dans le passé en plein Japon féodal. Alors, bien sûr, le film n’est pas une réécriture complète mais plutôt une transposition de l’univers des comics dans un cadre médiéval asiatique.

Batman emportera ainsi avec lui Robin, Red Robin Red Hood, Nightwing, Catwoman et Alfred. Sa mission (s’il l’accepte) ? Défaire le Joker qui sera aussi du voyage avec Harley Quinn, le Pingouin , Double-Face, Deathstroke, Poison Ivy et Gorilla Grodd.

Un premier trailer a déjà été dévoilé. Et le moins que l’on puisse dire c’est que la japonisation de l’univers Batman est complète. De fait, les comédiens de doublage américains ont laissé leur place aux seiyus (leurs homologues nippons). Batman aura ainsi la voix de Kōichi Yamadera (Beerus dans Dragon Ball Super) et le Joker, celle de Wataru Takagi (Tobi Uchiha dans Naruto Shippuden).

Derrière cet anime classé PG-13, l’équipe technique est aussi japonaise. On retrouve ainsi Junpei Mizusaki à la réalisation. Il est connu pour avoir travaillé sur les génériques de Jojo’s Bizarre Adventure. Le scénario est signé par le scénariste de Gurren Lagann, Kazuki Nakashima. La bande originale, quant à elle, a été confiée à Yugo Kanno, habitué de Jojo’s Bizarre Adventure également. En bref, que du beau monde !

Tout cela semble en tout cas très prometteur. D’autant plus que le character designer Takashi Okazaki (le créateur du manga Afro Samurai), a insufflé un style très particulier au film. Tous les personnages ont en effet été redesignés. Entre autres, Batman aura ainsi droit à une armure de samouraï. Tandis que le Joker apparaitra en costume de partisan d’époque. Et voir les deux ennemis s’affronter dans un duel de katanas s’annonce d’ores et déjà épique !

Death of Superman , une adaptation plus fidèle

C’est à la mode en ce moment. Après Il faut sauver le soldat Ryan, voici venu le temps de “Il faut tuer Superman . En deux ans, l’Homme d’Acier est mort au cinéma (dans Batman v Superman : Dawn of Justice ) et dans les comics (suite à l’évènement Rebirth chez DC). Il ne manquait plus que la télévision. Cela sera chose faite avec Death of Superman , annoncé pour la fin de cette année et produit par Warner Bros. Animation.

Le film d’animation adaptera l’histoire éponyme publiée chez DC Comics entre octobre 1992 et novembre 1993. On y suivait la première rencontre entre Superman et Doomsday, leur affrontement et … leurs morts. Dernier rempart contre la créature ultrapuissante, l’Homme d’Acier n’était en effet arrivé à la vaincre qu’au prix de sa vie.

Ce n’est pas la première fois que cet évènement est adapté à l’écran. Il a notamment inspiré Zack Snyder pour son Batman v Superman . Mais surtout, était au centre de Superman : Doomsday, la première production du DC Universe Animated Original Movies (à ne pas confondre avec le DCAMU, cité plus haut), sorti en 2007. Soit, l’ensemble des films d’animation DC Comics/Warner Bros. Animation sortis direct-to-video. Mais, on ne va pas se mentir. L’animation de Superman : Doomsday n’était pas terrible et le scénario bien trop condensé pour rendre honneur aux comics d’origine. Death of Superman , lui, devrait être beaucoup fidèle à l’histoire originale. C’est en tout cas ce qu’a promis DC Comics

À l’heure actuelle, on ne dispose pas plus d’informations. On sait seulement qu’une suite est déjà prévue pour 2019 sous le titre The Reign of Supermen. Un nom bien connu des fans de DC Comics puisqu’il renvoie à l’arc scénaristique qui a suivi Death of Superman et qui a abouti à la résurrection du super-héros. Pour le reste, il faudra être patient et attendre le DVD/Blu-ray de Suicide Squad : Hell to Pay qui contiendra un premier aperçu exclusif.


 

II/ Marvel Comics


Spider-Man: New Generation, Miles Morales et le Spider-Verse

Depuis le film L'Homme-araignée de 1978, Peter Parker a toujours été le seul à enfiler le costume de Spider-Man au cinéma. Cette ère sera bientôt révolue ! Le 12 décembre prochain, Miles Morales prendra la relève dans son propre film d’animation : Spider-Man : New Generation (ou Spider-Man : Into the Spider-Verse en VO). Et on vous le dit sans détour : c’est celui du récap’ qu'on attend le plus.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le personnage, faisons le point. La première apparition de Miles Morales date de 2011 au sein de l’univers Ultimate (une réalité alternative à l’univers Marvel classique créée en 2000). Quand  Peter Parker meurt, l’adolescent new-yorkais d’origine latino-africaine enfile alors le costume de Spider-Man. Mordu également par une araignée génétiquement modifiée, il partage les mêmes pouvoirs que son prédécesseur. Mais, il en possède aussi d’autres, notamment la capacité de se camoufler et de secréter une substance paralysante.

À l’heure actuelle, Miles est très populaire auprès des lecteurs. Il est déjà apparu dans plusieurs épisodes de la série animée Ultimate Spider-Man . Et depuis l’event Secret Wars de 2015, il fait désormais partie de l’univers classique Marvel.

Revenons au film d’animation produit par Columbia Pictures, Sony Pictures Animation et Marvel Entertainment. En voici le synopsis :

Dans un style visuel révolutionnaire, Phil Lord et Chris Miller, les créateurs de La grande aventure LEGO et de 21 Jump Street, unissent leurs exceptionnels talents de scénariste pour nous offrir une vision inédite d’un nouvel Univers Spider-Man . Spider-Man : New Generation présente Miles Morales, un adolescent vivant à Brooklyn, et révèle les possibilités illimitées du Spider-Verse, un univers où plus d’un peut porter le masque…

Vous avez bien lu : l’intrigue de Spider-Man : New Generation tournera autour du Spider-Verse. Miles Morales croisera donc la route de plusieurs autres Spider-Men, issus des réalités alternatives. Lesquels ? Mystère pour le moment. Mais les possibilités sont légion : Spider-Gwen, Spider-Man Noir, Spider-Ham, Spider-Girl, Spider-Man 2099, Scarlet Spider, Spider-Man India, … Et pourquoi pas des inédits ?

Le premier trailer a aussi dévoilé un style graphique aussi bien magnifique que particulier. Une animation 3D très différente de ce que font actuellement Warner Bros, Disney ou Pixar. Ces visuels sont les fruits du travail des animateurs Bob Persichetti (Le Petit Prince, Le Chat Potté) et de Peter Ramsey (Les Cinq Légendes).

Tout est en réalité fait pour différencier Spider-Man : New Generation des autres productions, y compris de Spider-Man : Homecoming. En effet, il ne sera pas du tout lié au Marvel Cinematic Universe. La preuve avec Mahershala Ali, notamment. Le Cottonmouth du Luke Cage de Netflix sera Aaron Davis, l’oncle de Miles Morales.

Le reste du casting voix est toutefois assez obscur pour le moment. On sait que Shameik Moore (Dope, The Get Down) doublera Miles et que Brian Tyree Henry (Atlanta) interprètera son père, Jefferson Davis. Pendant que la star de la série Ray Donovan, Liev Schrieber sera le super-vilain du film mais dont l'identité est encore inconnue.

Bien qu’il y ait de quoi trépigner d’impatience, il faudra quand même être patient avant de découvrir le résultat. Mais bon, il parait qu’un grand film implique de grands moments d’attente. Non ?

Marvel Rising: Secret Warriors, une nouvelle génération de héros

Décidément, 2018 sera l’année de la relève pour les films d’animations Marvel. En marge de Spider-Man : New Generation, sortira Marvel Rising : Secret Warrior s. Un long-métrage qui fera partie de Marvel Rising, la nouvelle franchise animée de Marvel Television.

Qu’est-ce que c’est ? Annoncé en décembre 2017, le projet n’en est qu’à ses prémices mais quelques informations ont déjà été dévoilées.

Avant tout, cette franchise d’animation semble viser un jeune public et mettre l’accent sur la diversité. Le projet se veut multi-plateformes et commencera par six courts-métrages d’animation diffusés sur Internet. Dans chacun d’entre eux, Spider-Gwen présentera les héros de Marvel Rising : Ms. Marvel, Squirrel Girl, Quake, Patriot, America Chavez et Inferno.

À terme, tous ces personnages seront réunis dans Marvel Rising : Secret Warriors. Un Avengers animé pour les jeunes en quelques sortes où Captain Marvel sera aux commandes. Le film sera aussi introduit par plusieurs single issues papier. Le premier, Marvel Rising #0, étant attendu pour le mois d’avril.

Le synopsis du film ne sera surement pas dévoilé avant plusieurs mois. Par contre, le casting vocal a déjà été annoncé dans la vidéo ci-dessus. Et certains noms devraient vous être familiers. Chloe Bennet doublera une version plus jeune de Daisy Johnson, alias Quake (un personnage qu’elle incarne déjà dans la série Agents of SHIELD). Tandis que Kathreen Khavari (Avengers Assemble) prêtera à nouveau sa voix à Kamala Khan, aka Ms. Marvel. Milana Vayntrub, de son côté, sera Doreen Green et son alter-ego Squirrel Girl, un rôle qu’elle incarnera aussi dans la série live New Warriors cette année.

Marvel Rising : Secret Warriors ne fera pas partie du MCU pour autant. Le film se déroulera dans une réalité alternative. Ainsi, Ming-Na Wen et Cameron Dove (Melinda May et Ruby Hale dans Agents of SHIELD) seront respectivement les voix de la Kree Hala l’Accusatrice et de Gwen Stacy , alias Spider-Gwen.

Dans le reste du casting, on retrouvera Kim Raver (Captain Marvel/Carol Danvers), Tyler Posey (Inferno/Dante Pertuz), Cierra Ramirez (Ms. America Chavez), Kamil McFadden (Patriot/Rayshaun Lucas) et Dee Bradley Baker (Lockjaw, le chien inhumain).

Évidemment, on ne manquera pas de vous tenir au courant des prochaines annonces. Cela sera l’occasion de juger de l’intérêt (ou non) de cette nouvelle franchise.

Voilà qui clôt ce troisième récap’ dédié aux films d’animations. Alors, face ces nombreux choix, lesquels vous intéressent ? Des déceptions ? Des attentes particulières ? À vos claviers !

 

  • Mike
    Mike

    il y a 10 jours

    Je vais malheureusement devoir abandonner les dvd fr des films animés DC parce que se serait donner de l'argent dans le vide et donner de l'assurance à ce gros c qui a inversé les voix de Superman et Batman.
    Mais tout les autres je regarderai

    • Antoine Metz
      Antoine Metz

      En réponse à Mike

      il y a 10 jours

      A celui de Scooby-Doo et Batman c'est roujours Adrien Antoine qui le double il n'y a pas d'inversion pour une fois

      • Mike
        Mike

        En réponse à Antoine Metz

        il y a 9 jours

        C'est parce qu'on a eu la chance que ce film atterisse dans un autre studio, du coup ils se sont foutu de la gueule de celui qui inverse les voix d'habitude. Mais sur Gotham by Gaslight et tout les prochains films, l'inversion sera là...

  • Antoine Metz
    Antoine Metz

    il y a 10 jours

    J'ai aimé le DVD Scooby-Doo & Batman : L'alliance des héros moi en tant que grand fan des séries Scooby-Doo et de Batman également je peux vous dire que vous allez aimer ce DVD qui est très fidèle aux 2 animés surtout que Scooby-Doo et ses amis doivent résoudre le seul cas que Batman n'a jamais résolu de toute sa carrière de plus grand détective du monde je dirai pas plus pour pas spolier mais comme vous le savez tous il sera résolu ainsi qu'un autre mais je dirai pas plus