[Review] Thor : Ragnarok

[Review] Thor : Ragnarok

Retour au cinéma de l’Avengers qui peine le plus à avoir un film digne de son rang de demi-dieu. Pour le troisième opus, Marvel Studios a donc mis un réalisateur avec un style propre, Taika Waititi. Que peut-on attendre d’un réalisateur qui passe de l’indépendant à de la super-production ?

L'avis de Lucas

Thor : Ragnarok est annoncé par son affiche, les interviews et la typographie de son titre, comme un produit à part avec du caractère. Il est clair qu’en sortant de la projection on a du mal à appréhender cet ovni Marvel. Waititi a eu de la liberté, beaucoup d’éléments laissent perplexe et interrogent sur le suivi de Marvel pendant la production. Entre les blagues pour jeunes adultes, les personnages délirants et les gags cartoonesques, Thor 3 est d’un niveau Gardiens de la Galaxie puissance 10. Les scènes épiques tirées d’artworks aux inspirations de peintures font suite, ou sont coupées, par des blagues marvel classiques parfois lourdes. Au fil du film, on peut voir Thor se faire assommer par un ballon qu’il a lui-même lancé ou Hulk agir comme un enfant. Les scènes font rire mais démystifient ces héros.

Ragnarok se moque de l’univers Marvel que l’on a découvert jusque-là. Bourré de références détournées et parodiées, c’est assez déroutant et ça laisse un sentiment bizarre. Marvel a osé et surprend, l’effet est réussi. Thor a enfin un bon film, probablement le meilleur des trois, mais le contexte, les décors et le point de vue utilisé, ne donnent pas l’impression de regarder un film Marvel mais un hommage-parodie. Si on le regarde par rapport aux codes établis par le studio, le film est à l’ouest, à la façon d’un Deadpool, et c’est déstabilisant venant de ce héros. Cependant il reste conventionnel dans sa structure et sa narration. Par contre, en le regardant comme un film de science-fiction, Thor 3 devient génial puisqu’il se moque d’un genre dans lequel il est.

La réalisation de Waititi est excellente. Une mise en scène très comics des combats avec une parfaite utilisation des ralentis dont certains mémorables. Des bagarres badass, principalement celle de l’introduction, et celles de l’arène qui s’éternisent mais sans lasser. La direction d’acteur est également à souligner. Les comédiens se lâchent et Mark Ruffalo peut enfin montrer ses talents de comédien. Chris Hemsworth et Tom Hiddleston s’amusent et on le sent. Pour les acteurs, lâcher les rênes sur des personnages qu’ils incarnent depuis des années a dû les éclater puisqu’ils dégagent une énergie communicative. Seules Cate Blanchett et Tessa Thompson sont un peu plates et manquent d’envergure. Un charisme qu’elles auraient gagné en supprimant des personnages comme Skurge ou la forte présence d’Heimdall/Idris Elba, qui prend son rôle très au sérieux. Les décors et costumes sont très inspirés avec des couleurs pétantes et des visuels marqués. Une inspiration, volontaire ou non, de l’illustrateur Möbius est reconnaissable. C’est beau et les images du film restent en tête. La musique est, comme toujours, peu présente, mais se fait entendre avec quelques morceaux de bravoure comme Immigrant Song de Led Zeppelin, et un thème électro des années 80 très sympa que l’on retrouve tout le long.

Thor : Ragnarok est à part dans ce que Marvel a fait jusque-là. Après toutes ces années, le studio se renouvelle un peu et offre un film qui reste en tête pour son côté grandiloquent, héroïque, drôle, décalé, lourd. Mais est-ce que Marvel a adopté cette direction pour le bon personnage et la bonne intrigue ? Je ne crois pas.

L'avis de Cyrille

La plupart des choses ayant été dites par mon collègue, concentrons-nous plutôt sur le thème du film, à savoir qui est Thor  ? Et aussi comment se situe le film par rapport au MCU.

Comme dans les comics, ce film est l'occasion de faire le ménage et de redistribuer les cartes. Le gros plus, c'est la continuité du MCU qui y est rappelée. Que ce soit au travers d'une scène qui évoque un Ancien film, où l'apparition d'un personnage, on a un assez grand respect de ce qui a été fait précédemment. Vous pourrez par exemple, au détour d’une scène, vous rappeler un évènement, ce qui récompense le spectateur qui est à jour. Rassurez-vous, même si vous n’avez pas vu le film en question, vous comprendrez facilement ce qui s’est passé avant. Concernant le respect des personnages, on est loin du Thor du premier film (ou même du comics) avec toutes ses blagues, un peu dommage pour la tension dramatique, et le côté sérieux pourra manquer à certains. Néanmoins, ce dernier apprend de ses erreurs et cela fait du bien de ne pas voir Thor se faire avoir une énième fois de la même façon.

La relation Thor/Loki est aboutie, on a une belle évolution de ce dernier, allant jusqu'à remettre en question sa place dans le MCU. Concernant Hulk, hum, hormis justifier son absence, pas grand-chose à redire. Pour ce qui est du méchant, eh bien, on est en droit d'attendre quelque chose de plus élaboré. En effet, le trop plein de personnages et des blagues qui gâchent son dialogue empêchent de mettre en avant Hela comme il se doit. Pour terminer, le film remet en question Thor, à savoir qui est-il sans son marteau ? Même si des blagues sont faites sur ça, la réponse trouvée à la fin du film est bien amenée. On nous montre un Thor qui réfléchit un peu plus, se montre concerné par le sort de son peuple, et se rappelle de qui il est avant tout. Au final cela conclut bien la trilogie des Thor qui offre une vraie évolution au héros.

En conclusion, Thor Ragnarok est difficile à juger. Souffrant de l'humour un peu lourdingue des films made in Marvel Studios, mais proposant quelque chose qui se regarde et qui ose (un peu trop ?). En plus d'offrir une vraie conclusion à la saga, ce film s'en sort plutôt bien. Sinon, inutile de parler des scènes post-génériques qui sont inintéressantes. On est loin des scènes de la phase 1.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- La réalisation
- L'humour
- L'audace
- Une identité visuelle
- Loki/ Thor
- L'utilisation du MCU

LES POINTS FAIBLES

- L'humour lourd
- Trop de personnages
- Les scènes post-génériques
- Quelques faux raccords

 

3.5

Objet Filmique Non-Identifié

Conclusion

Thor : Ragnarok conclut de manière originale et inattendue la saga et amène peut-être le MCU vers une plus grande liberté créative. Maintenant que leurs codes sont installés, Thor prouve que Marvel peut en jouer et se permettre des choses.

  • Dreadfox
    Dreadfox

    il y a 1 mois

    A voir, mais faire du cosmique avec un registre humoristique, là comme ça je n'appelle PLUS ça oser pour Marvel Studios

  • Cerb R
    Cerb R

    il y a 1 mois

    Vu en avp ce soir, je ferai surement un commentaire plus détaillé plus tard mais à chaud le film est très efficace, visuellement dingue, ils se sont vraiment fait plaisir sur beaucoup de choses. Tellement différent et plus vif que les 2 précédents. Par contre c'est vrai qu'après 2 Gardiens de la Galaxie, ce mix espace/humour/team-up semble finalement moins originial que ce qu'annonce la review. Mais cela dit ça marche, et la place du Ragnarok dans tout ça est très audacieuse je trouve. Bref la fin est un gros plus du film selon moi

    Si vous attendiez à tout prix un truc très glauque, avec un thor hyper charismatique pour finir cette trilogie en fin du monde, vous serez déçus. A part ça il ya quelques défauts mais ça reste un bon film

  • Dreadfox
    Dreadfox

    il y a 1 mois

    Avant Thor:Ragnarok, il y eu Spider-Man:Homecoming. C'était creux, oubliable, SJW (cette MJ à la con nom de Dieu...). Les seules choses à sauver c'était le Vautour de Keaton, et un bel hommage à une des couvertures du comic Spider-Man.

    J'espérais que Thor ne suive pas la même voie. Mais les bandes-annonces ne faisaient rien pour me rassurer. Un humour omniprésent et rarement drôle, une ambiance copier-coller des Gardiens de la Galaxie, qui avait l'air de délaisser le côté mythologique pour transformer l'épique Crépuscule des Dieux en un banal film pop-corn où l'on te case Hulk pour la promo et Loki parce qu'il faut qu'il soit là.

    Et hélas, le film a confirmé mes craintes. Dès l'ouverture. Le dialogue avec Surtur, où l'on te réexplique 40 000 fois le même détail... Le spectateur est pris pour un con, et Surtur (la créature la plus puissante de la mythologie scandinave?) pour un punching-ball. Le monde enflammé de Muspelheim est trop gris, les dragons y sont à réaction, les sbires cons, le balayeur (oui oui) fait une blague pitoyable, et le générique est sans intensité. Seul certains mouvements du fidèle marteau Mjollnir valent le coup. À partir de là, tu sens déjà l'arnaque se profiler. Et cette intro est symptomatique du problème majeur de Thor:Ragnarok, son humour.

    Trop ! Beaucoup trop ! Le film devient une vaste comédie, désamorçant presque tous ses moments dramatiques (je l'ai vu en VF je précise). Mais même en tant que comédie le film échoue. J'ai ri quelque fois, souri plus encore, mais la moitié des vannes tombent à l'eau tellement l'overdose est grande. Trop d'humour tue l'humour.

    Trop d'humour dénature les persos. Thor était un gars plutôt sérieux, et assez beauf quand il déconnait. Je ne suis pas contre le rendre un peu plus fin, mais ici c'est devenu un mélange entre Tony Stark et ton héros comique habituel.

    Loki aussi n'est réduit qu'à un rôle humoristique, même si c'est assez drôle. Exit ses grandes manipulations. Cela dit, le film trouve un bon moyen de retourner le schéma habituel entre lui et Thor. Leur relation est très peu détaillée, mais elle est réussie. Leurs discussions sérieuses sont les scènes les plus réussies du film.
    (Il faudra quand même m'expliquer, vu son jeu d'acteur déplorable, comment Loki ne s'est pas fait griller plus tôt par la population d'Asgard).

    La base de la saga Thor, c'est une histoire de famille. Ou comment être l'enfant d' « un bon roi mais d'un mauvais père » peut avoir des conséquences sur l'ensemble du cosmos. Mais ici, Odin est anecdotique, et c'est dramatique. « Bonjour, je suis Odin. Explication scénaristique à peine masquée. Voilà, c'était Odin». L'émotion est ici complètement foirée. Reste que la punchline sur le pays des Asgardiens reste très drôle tellement elle n'a aucun sens, mais ça j'imagine que le film ne l'a pas fait exprès. J'aime aussi beaucoup les apparitions « flashbacks » du perso, plus cliché tu meurs (et c'est là où je commence à me demander si ce n'est pas volontaire au final...).

    En parlant d'anecdotique, Strange se pose là. S'il était risqué de le faire intervenir durablement vu sa puissance, ici, il fait de l'humour et il simplifie l'enquête. Voilà. On dirait presque que Waititi ne savait pas quoi foutre de la scène post-générique du film Strange. D'ailleurs, Strange est un excellent exemple du craquage complet des rapports de puissance dans ce film, mais j'y reviendrai.

    Hulk et Banner. Banner est assez drôle en gars paumé. Hulk donne lieu a une très bonne scène de baston (et aurait pu donner lieu à un combat épique contre Fenrir si la fin du combat n'était pas aussi baclée. C'était le parfait moment pour oser un délire God of War, mais non). Mais en dehors de ça, le Colosse de Jade ne sert à rien. MAIS À RIEN ! Son comportement de bébé est énervant. Hulk c'est un rageux non ? Pas un gamin ! D'ailleurs le film échoue complètement a être un buddy movie comme on nous l'a vendu.

    Au rayon personnage qui ne sert à rien, je demande Valkyrie. La seule scène où je la retiens c'est son arrivée. Et bien entendu sa sublimissime scène de flashback, mais qui ne dure que 30 secondes, bien insuffisant pour sauver le film.

    Ca s'améliore un peu avec le Grand Maître. Anecdotique, mais je le trouve très bon dans ce qu'il est censé être (ses délires musicaux notamment). Jeff Goldblum assure toujours.

    Le personnage de l'homme-caillou aurait pu être pas mal aussi, dans le registre comique. Malheureusement, il a une propension assez énervante à casser les effets dramatiques.

    L'Heimdall d'Elba est classe comme d'habitude.

    Inspectons l'équipe des vilains. C'est très simple : Une pute avec du mascara, un balayeur, un caniche et les squelettes CGI les plus banals possible. Impressionnant...SOIT c'est un discours méta pour dire que Marvel Studios se contrefout de ses vilains (auquel cas bien joué), soit c'est décevant.

    Bon, je dois m'excuser auprès de Cate Blanchett. À vrai dire, j'aime bien sa Hela. Imbue d'elle-même, mais en même temps simple dans ce qu'elle est. Assez trollesque. Elle a des revendications légitimes qui <spoiler> remettent encore en question le personnage d'Odin (j'aurais cependant trouvé ça plus intéressant que ce soit la fille de Loki mais bon, pourquoi pas </spoiler>

    Et il faut dire qu'elle est complètement badass. J'aime beaucoup l'utilisation de ces lames et les carnages qu'elle peut faire avec.

    Skurge. Personnage cliché au possible et dont on se fout (cependant sa dernière scène est badass et nanardesque volontaire assumée, avouons le).

    Un autre problème du film c'est sa construction. Grosso modo, le premier acte est une mauvaise fanfiction (j'ai pourtant un grand respect pour le milieu des fanfictions, mais là, c'est vraiment mauvais). Le second acte est plutôt réussi, si l'on excepte le trop plein d'humour et l'évasion la plus pourrie de tous les temps (okok, le dernier Planète des Singes fait pire j'avoue). Dommage qu'il ne serve absolument à rien dans l'histoire, parce que c'est aussi le plus long. Quand au troisième acte, il est globalement réussi. Mention spécial à la fin du premier duel, là j'avoue, ça m'a soufflé. Quand à la victoire finale, elle est franchement originale et bien trouvée, mais elle se conclut hyper sèchement, atrocement vite, on peut la voir venir à 15 000 km, et, surtout, elle n'a aucun impact émotionnel. Je le dis et je le répète, c'est quand même censé être le Ragnarok...
    De même pour la révélation sur Thor, bonne dans l'idée, mais on la voit venir 20 000 fois, et de toutes façons elle est spoilée par la bande-annonce. Tout le film d'ailleurs.

    Parlons d'une autre chose foirée : l'échelle de puissance.
    <spoiler> Surtur se fait démolir par Thor, alors que c'est censé être LE big boss. Très décevant.
    Thor et Loki se font victimiser par Strange. Alors certes c'est vaguement drôle, mais on a l'impression que ce mage peut démonter des DIEUX en claquant des doigts. Mention spéciale à Loki qui est aussi un sorcier, et aurait donc pu tenter quelques trucs contre Strange (ou alors c'est la confirmation que la plupart des pouvoirs de Loki sont pourris).
    Les soldats d'Asgard se font botter le cul par Héla seule. Si ça pose le personnage, ça fait surgir une question. C'est ça la race qui est censé prétendre au régne universel ?! Cette blague !
    Le pire : Thor qui se fait neutraliser par un taser. Je répète : Le dieu de la FOUDRE qui se fait neutraliser par un TASER ! Il n'y a pas un truc qui vous choque ? Je propose d'envoyer la police nationale envahir Asgard. On a toutes nos chances.
    Heimdall, qui botte des culs depuis le début du film, se fait avoir par un seul pauvre squelette à la con...
    Enfin Surtur, qui s'est fait exploser par Thor en début de film, se met à détruire Asgard en trois coups d'épée. Le gain d'efficacité est trop important pour être honnête (une chance d'ailleurs qu'il s'arrête à Asgard alors que dans la mythologie il est censé dévaster les Neufs Royaumes. Ca arrange bien le script).</spoiler>

    Si Taika Waititi pouvait aussi arrêter de nous mettre du Immigrant Song n'importe comment, ça serait sympa. La chanson est bien hein, c'est juste qu'elle ne va pas vraiment avec les scènes (SURTOUT lors de sa seconde utilisation).

    Bon, je crache sur le film depuis tout à l'heure (et j'en ai très probablement oublié), mais citons tout de même des bons points :

    La direction artistique est plutôt bonne dans l'ensemble, surtout sur le flashback des Valkyries et les extérieurs de Sakaar.

    La musique synthé colle bien avec Sakaar.

    Les acteurs ont l'air de s'être amusés, ça ne suffit pas à faire un bon film, mais c'est déjà ça.

    Il manque quelques choses dans les bastons (surtout Hela vs la garde, un peu plus de visibilité n'aurait pas fait de mal) MAIS elles restent assez stylés globalement (mention spéciale au Thor vs Hulk et à la scène héroîque de Thor sur le pont, visuellement badass).

    Marvel Studios à l'air d'avoir laissé son réalisateur faire ce qu'il voulait. C'est plutôt bien, malheureusement ça n'accouche pas d'un très bon résultat. Je n'appelle pas ça une prise de risque quand Marvel Studios se complaît dans son modèle comique éculé. L'absence de prise au sérieux des enjeux atteint des sommets ici, et je prie pour qu'Infinity War ne subisse pas le même sort.

    Ou alors, Taika Waititi a sciemment fait un film 100% cliché, et tout l'humour « involontaire » est en fait volontaire. Il aurait introduit tous les clichés possibles et inimaginables pour mieux les ridiculiser en les mettant en avant. C'est possible, et ça remonterait beaucoup le film dans mon estime. Vous dites que le modèle Marvel Studios est parodié ? Ok, mais prouvez le moi. Car si je vois deux ou trois parodies possibles, c'est loin d'être assez pour moi. Sincèrement je n'en suis pas sûr (et même comme ça ça n'accouche pas d'un film assez drôle). Donc, dans l'incertitude, je préfère me caler sur ma première théorie. Il a accompli un remake raté des Gardiens de la Galaxie.

    Les jours passant, j'apprécie un peu plus ce film qu'à la sortie de ma séance(surtout qu'il n'est pas impossible que je l'ai compris complètement de travers). Mais en l'état, c'est l'un des pires Marvel Studios, une comédie ratée, et le pire Thor. Oui oui. L'humour du 2 était bien mieux géré de ce dont je me souviens (et pourtant le réalisateur était indigne). Cela dit, Ragnarok a au moins le mérite d'être moins oubliable que le 1er Thor et que Spider-Man:Homecoming. C'est déjà ça.