[Review VF] Bertrand Keufterian T.1

[Review VF] Bertrand Keufterian T.1

« Attention ! Flash spécial RTM9 ! Un événement inattendu vient de frapper la ville de Metz ! Une série d'explosions vient de se produire sur les barrières de sécurité sud confinant les Aliens dans les zones de traque ! Les Aliens sont en libertés ! Je répète, les Aliens se sont échappés et envahissent la France entière ! Tous aux abriiiis ! ».

Eh oui ! Les Aliens débarquent un peu partout en France ce vendredi 6 février, puisqu'il s'agit du jour de la sortie nationale de la BD Bertrand Keufterian ! Si vous êtes de fidèles lecteur d'MDCU, vous devez sans doute connaître cette BD maintenant puisque l'on en parle régulièrement, si non, voici votre piqûre de rappel ! Bertrand Keufterian est l'oeuvre de deux lorrains, Guillaume Matthias (scénario et dessin) et Carlos Rodrigo (scénario), et fait partie de cette vague de « comics à la française ». Ce premier tome cartonné regroupe les quatre premiers numéros de la série, déjà parus individuellement en version souple. Review !
 


 

Le contexte de l'histoire est le suivant : des Aliens ont envahit la ville de Metz et ont été enfermés dans des « zones de traque », dans lesquelles seuls les chasseurs d'Aliens officiels sont autorisés à pénétrer, le tout retranscrit par une émission de télé-réalité diffusée quotidiennement. Bertrand Keufterian est l'un de ces fameux chasseurs mais malheureusement pour lui, il n'est pas très doué (non, on ne se lancera pas dans le débat du bon et du mauvais chasseur). D'emblée, on sent que les thèmes vont être riches et variés, de la science-fiction, une certaine vision acerbe des médias, de l'anti-héroïsme, une ancre régionale et aussi beaucoup d'humour, car si la trame de fond semble plutôt sérieuse, ça n'en reste pas moins une comédie ! « Une comédie de science-fiction », c'est bien comme ça que la présente Carlos Rodrigo. Bertrand Keufterian nous offre bien tout ça, et de plutôt belle manière. La comparaison à Shaun Of The Dead n'est pas forcément volée !
 

L'entrée en matière est puissante, la mise en scène dans les premières cases est très efficace et nous fait entrer à pieds joints dans cet univers alternatif de la ville de Metz. En quelques pages, ce premier numéro va s'avérer très efficace pour introduire le contexte de l'histoire et les personnages, sur un ton assez léger et drôle, ne donnant jamais l'impression d'être lourd et d'en faire trop. L'équilibre entre les passages d'action et les moments de développement des personnages et de l'intrigue est bien géré, offrant une lecture fluide et divertissante. Au final, en seulement quatre numéros, on aura l'impression d'avoir lu et vécu beaucoup de choses, ce qui n'est jamais chose aisée à réaliser. Les auteurs n'ont pas gâché le peu de place qu'ils avaient pour s'exprimer. Sachant cela, l'intrigue principale autour des Aliens aurait pu simplement servir de contexte, voir de prétexte à cette histoire, pour offrir de petites aventures drôles et divertissantes. Ce n'est pas du tout le cas, faites confiance aux grands fans d'X-Files que sont les deux auteurs pour approfondir leur sujet lorsqu'ils causent Alien ! En effet, Bertrand Keufterian ne manque pas de twists, révélations et cliffhangers qui rendent l'intrigue vraiment prenante et la lecture encore plus intéressante. L'évolution de l'histoire est là aussi assez rapide et la fin du tome est assez géniale, levant le voile sur les questions que l'on se pose tout en relançant l'histoire dans une nouvelle direction, pour un tome 2 qui s'annonce aussi fun qu'imprévisible.
 


 

Bertrand Keufterian, c'est un peu le looser comique bien malgré lui. Des premières scènes et sa rencontre ratée avec un Alien jusqu'à la fin de la BD, cette étiquette ne va pas le lâcher et tant mieux, c'est bien ce qu'on adore chez lui. Il fait partie de ces personnages un peu naïfs et maladroits, qui nous font toujours réagir du genre « Mais t'es con ! Qu'est-ce que tu fais ?! » . Et le voir se prendre au sérieux et essayer de devenir célèbre et encore plus amusant. Il permet aussi d'aborder de manière critique un aspect un peu plus sérieux qu'est celui de la recherche de la célébrité à tout prix, vouloir se montrer à la télévision ou dans d'autres médias par n'importe quel moyen dans le but de ressentir une certain accomplissement et un sentiment de fierté. Un aspect qui semble dominer notre société dans cette époque de forte médiatisation technologique. Et ça fait partie de cette vision critique de l'implication des médias ainsi que de la télé-réalité que porte ce récit.
 


Mais si le personnage de Bertrand est drôle seul, c'est vraiment dans ses interactions avec Nina que cela produit des étincelles ! La jeune femme aux cheveux roses, qui est plus ou moins l'opposé de notre anti-héros, débarque un peu de nulle part suite à une rencontre hasardeuse en plein chaos et on se retrouve tout d'un coup avec un duo d'anti Mulder et Scully qui fonctionne à merveille. Leurs joutes verbales sont drôles et dynamique et les auteurs s'en donnent à cœur joie. Nina est un phénomène à elle toute seule en incarnant l'archétype de la femme qui nous tape sur les nerfs. Ce qui peut aussi avoir ses dérives, puisque l'on tombe quelque fois un peu trop dans le stéréotype et les clichés. Néanmoins, elle reste très drôle et apporte une grosse dose de fraicheur et de divertissement. La galerie des personnages dans l'ensemble est plutôt bien inspirée, leurs personnalités ainsi que les dialogues sont bien travaillés. Je ne peux tout de même pas ne pas citer la mère de Bertrand, un personnage secondaire en or qui fait quelques apparitions succulentes. Go maman à Bertrand !
 

L'un des autres aspects intéressants de cette BD réside dans son ancrage régional et réaliste. Évidemment, il y a la ville de Metz, et pour tous les habitants de celle-ci ou de ses environs, c'est un petit plaisir supplémentaire que de retrouver des lieux connus sous le trait de Guillaume Matthias. Mais au-delà de cette évidence, c'est aussi les différents médias présentés, comme les chaines de télévisions ou les journaux, encore une fois au centre de l'histoire, qui vont nous plonger dans un univers très proche du notre. Et il est très sympathique de s'amuser à trouver les références et la manière dont les choses ont été détournées. Dans le même genre, en bons fans de pop culture que sont nos deux auteurs, il y a de nombreuses références et clins d’œils que l'on peut s'amuser à rechercher. Il y en a même un cameo d'MDCU ! Je ne vous dis pas où ni comment, ce qui vous obligera à acheter la BD ! (rire commercial satanique).
 


Pour la partie graphique, on retrouve donc Guillaume Matthias. C'est lui qui signe toutes les planches et l'on peut vraiment apprécier l'évolution de son dessin entre les premier et dernier numéros qui sont sortis à des années d'intervalle, même s'il a tout fait pour rendre le tout le plus homogène possible. Dans l'ensemble, le dessin est vraiment plaisant, j'aime beaucoup les expressions de ses personnages, notamment celles de Bertrand qui lui donnent tellement de personnalité et sont toujours un régal. (Ne lui dites pas qu'il ressemble à David Duchovny, il ne veut rien entendre !). Le découpage et la narration sont bien inspirés et donnent vraiment cette impression « comics » que l'on aime, on a notamment le droit à deux double pages qui valent le détour. Les quelques petits défauts viennent principalement des proportions, que ce soit entre les différents plans ou sur les physiques des personnages en mouvement


C'est Céline Labriet, supporté par Solynk, qui est au couleur et qui fait un super boulot sur cette série. J'apprécie notamment beaucoup son travail sur les ombres. Avoir une aussi bonne colorisation permet d'apporter de la plus-value à Bertrand Keufterian en comparaison à d'autres séries considérées elle aussi comme du « french comics ».
Et on n'oublie pas la magnifique couverture du numéro #4 réalisée par Gerard Parel, l'un des dessinateurs français de Marvel.
 


Enfin, on regrettera que cette édition ne contienne pas les petites histoires bonus qui paraissaient en « back-up » des numéros individuels. Elles permettaient de donner un peu plus de place à certains personnages et d'étendre un peu plus l'univers de la série. Placées en fin de volume, elles n'auraient pas casser la cohérence du récit que permet d'apporter cette intégrale.
 

En Résumé

 

LES POINT FORTS

- L'humour
- Le rythme
- Les dialogues
- La relation Bertrand/Nina
- La construction de l'intrigue Alien
- L'ancrage dans la réalité

LES POINT FAIBLES

- Les stéréotypes de certains personnages
- Quelques défauts de proportions dans le dessin

 

4

L'invasion est en marche !

Conclusion

Bertrand Keufterian est un très bon divertissement qui sait gérer son intrigue et son rythme, manie parfaitement l'humour et n'a pas peur de s'attaquer à des sujets de société. Essentiellement, ce sont deux fans qui s'éclatent et dont le plaisir devient contagieux au travers de la lecture de leur travail. Alors ne résistez pas, laissez-vous enlever par les Aliens !

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Financement participatif pour l'album Zone 57

Financement participatif pour l'album Zone 57

02 Mai 2019

Les chasseurs d'alien ont besoin de vous !

[Review VF] Zone 57 #4

[Review VF] Zone 57 #4

19 Avril 2019

Le grand final de la saga Bertrand Keufterian

Fantax bientôt de retour !

Fantax bientôt de retour !

05 Septembre 2018

Fantax renaissance

  • Guigui le gentil
    Guigui le gentil

    il y a 4 ans

    Merci beaucoup pour cette review très sympa. Pour info je suis en dédicace demain à la Momie BD de Metz. Dans certaines librairies il y aura peut-être un peu de retard mais les bouquins arrivent, pas de panique ! Pour les épisodes complémentaires, on ne les a pas mis dedans car on voudrait en fait un album spin-of à part, en cas de succès :) Pour les propotions et le côté caricatural de Nina sera estompés, sinon corrigés dès le prochain épisode :)

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 4 ans

    Cool merci pour la review, j'espère le trouver dans le Grand ouest ! Ça donne envie !

    • Guigui
      Guigui

      En réponse à Kit_Fisto

      il y a 4 ans

      Normalement dès vendredi 13, ce sera dans toute les librairies de France. Sinon, il reste amazon ;)