• Ergot

    Créée le Jeudi 06 Décembre 2012
    Modifiée le Lundi 07 Janvier 2013

    BIOGRAPHIE

    L’Ergot (ou Talon en VO) est l’assassin de la Cour des Hiboux et le premier ennemi de la série Batman depuis le reboot de l’univers DC en 2011. Créé par Scott Snyder et Greg Capullo, il est récurrent dans l’intégralité du premier arc mais apparaît également dans plusieurs autres comme Catwoman, Justice League et All Star Western.
    L’Ergot est l’assassin de la Cour qui l'a entraîné et formé. Il lui également totalement soumis.



    Pouvoir / Capacités.

    Il est un adversaire ingénieux et puissant. Il est également endurant et peut se régénérer.

    Costume / Équipements / Gadgets.

    Il possède quelques gadgets, un peu comme Batman et son costume lui donne l’apparence d’un hiboux (du fait de son affiliation à la Cour).

    Points Faibles.

    Aucun connu.

    Les différents Ergot .



    - Ephraim Newhouse en 1665. Il a été écarté par la Cour de par son manque de rigueur dans son travail. Entre autre la Cour lui retirera ses armes, son armure et le marquera de leur emblème de la disgrâce. Par la suite, quatre de ses couteaux seront d’ailleurs subtilisés par Catwoman . On revoit finalement Ephraim lors de la fameuse «Nuit des Hiboux». Il est alors chargé d’assassiner Oswald Cobblepot . Il est vaincu par Catwoman et le Pingouin .
    Ephraim a péché par excès d'honneur. La victime qu'il devait assassiner étant sans défense, par honneur, il lui a donné une dague pour qu'il soit armé. Mais au lieu de se défendre, la cible s'est enfuie. Finalement Ephraim l'a tué mais en se faisant repérer par des gardes, qu'il a dû également tuer. Et comme ce n'était pas la première fois que par excès d'honneur il a raté sa mission, la Cour a décidé de l'endormir, nu et sans ses armes, comme symbole de son déshonneur. Après sa défaite, Catwoman lui restituera tout de même ses cinq couteaux de lancer.

    - Henry Ballard en 1842. Lors de son retour dans le présent, il comparera les deux Gotham qu’il a connu et en viendra à la conclusion que la ville «n’a pas changé» et qu’elle est toujours un lieu de violence. Il affrontera les Birds of Prey et Poison Ivy qui le vaincront en l'enfermant dans une chambre froide.

    - Alexander Staunton en 1856. Il était reconnu comme étant l’un des plus doués des Ergots mais a lui aussi été écarté de la Cour pour manque de «finesse» dans son travail, élément indispensable pour représenter la Cour. Pendant «La Nuit des Hiboux», il a été envoyé pour tuer Lucius Fox . Il a été arrêté par Batwing.

    - Xiao Loong vers 1890. Combattante d’origine chinoise, elle est surtout connue pour avoir été en charge à l’époque de l’élimination de Thurston Moody, l’ancien député-maire de Gotham.

    - Mary en 1946. Au sujet de son passé, on sait qu'elle a été victime du projet Fugo, une campagne de bombardement des côtes américaines via des ballons transportés par le vent. Entre Novembre 1944 et Avril 1945, 9300 ballons ont été lâchés, au bout desquels pendait une bombe. Mais moins de 500 ont touché au but et finalement il n'y a eu que 6 victimes. Mary vient d'Oregon, où sa famille a été tuée par l'une de ces bombes. Elle a été défigurée et a même perdu sa langue. Elle a été recueillie par M. Haly, le propriétaire du cirque chez qui la Cour des Hiboux vient recruter ses prochains Talons.
    Dans le présent, elle est envoyée pour éliminer le Commissaire Gordon et pour remplacer le Bat-Signal par un Hiboux-signal. Elle sera confrontée à Batgirl.

    - Calvin Rose, de son côté, est connu pour avoir été le seul à s’être échappé des griffes de la Cour des Hiboux. Il avait été approché par la Cour alors qu’il était dans le Cirque Haly.

    - William Cobb, est l’avant-dernier Ergot de la Cour. Il reste néanmoins le plus connu du fait qu’il ait été celui qui avait pour mission l’élimination de Bruce Wayne . Après sa défaite et sa capture, on découvrira qu’il était en fait un ancêtre de Dick Grayson .

    - Alton Carver, est le dernier assassin de la Cour. Après 26 ans d’entraînement, la Cour le considéra comme leur plus belle réussite. Néanmoins, un peu trop sûr de lui, la Cour lui reconnaitra également une tendance à bâcler son travail. Pour tenter d’y remédier, la Cour préviendra son assassin que s’il continuait à faire des erreurs, il finirait par être remplacé par un combattant de plus grande envergure. En retournant au Cirque Haly, il observe les prouesses des Flying Graysons notamment ceux du jeune Dick et envient à penser que c’est lui qui serait le prochain Ergot .
    Il ne sera réveillé que lors de la «Nuit des Hiboux» durant laquelle il doit éliminer Lincoln March . Il parviendra à poignarder sa cible avant d’être confronté à Batman. Après le combat (et une sacrée chute), Alton se retirera en passant par les égouts.


    DANS LES COMICS



    Tout comme la Cour des Hiboux, le personnage d’L’Ergot n’était supposé n'être qu’un mythe à la base. Il représentait, dans la comptine de la Cour, la «figure», le personnage que cette dernière peut envoyer pour régler les problèmes majeurs (on entendra par-là, les cas qui nécessitent l’élimination d’une tierce personne). Bien que pendant très longtemps, on supposera qu’il n’existe qu’un L’Ergot, l’ancienneté de la Cour laisserait plutôt penser qu’ils seraient plusieurs à se relayer sous le masque.

    A l’époque de Batman , tout commence par un jeu de cache-cache et différentes scènes d’observations. De son côté, Bruce Wayne confie vouloir rénover la ville ce qui n’arrange pas les affaires de la Cour. Rapidement, elle condamne Bruce à mort et L’L’Ergot est envoyé.
    Batman commence ses recherches et conclut que la Cour se réunirait dans les anciens buildings créés par Alan Wayne, l’arrière-grand-père de Bruce. Un peu plus tard (plus précisément, une explosion plus tard), Batman part à la recherche du fameux QG de la Cour. Le détective se retrouve enfermé dans un labyrinthe où il sera victime d’hallucinations. Après avoir cherché en vain la sortie, Batman, très mal en point, se fera attaqué par L’Ergot.
    La Cour, qui honore un Batman complètement dominé en décidant de se montrer, annonce sa sentence : il devra être battu à mort. Dès lors, L’Ergot continue de faire pleuvoir les coups sur Batman . Ce n’est que plus tard que le Chevalier Noir parviendra à reprendre du poil de la bête et à vaincre son adversaire avant de prendre la fuite. Suite à cette petite victoire, Batman étudie la dépouille du premier Ergot qu’il a vaincu (William Cobb) et découvre qu’il s’agit d’un ancêtre de Dick Grayson .



    Attention, ce qui suit peut comporter des spoilers pour les lecteurs français…

    Après la défaite de L’Ergot, la Cour réveille des dizaines d’autres combattants pour reprendre le rôle d’assassin de la Cour. Beaucoup d’assassins sont envoyés au Manoir Wayne mais ces derniers sont repoussés puis vaincus par un Batman ayant alors endossé une superbe armure de combat.



    Concernant les assassinats prévus à travers toute la ville, la Cour parvient à éliminer de nombreuses cibles bien que d’autres soient protégées par la Batfamily, prévenue par Alfred.
    A la fin des combats, le majordome ne peut que confirmer l’évidence : il y a eu bien plus de victimes que de rescapés. En d’autres termes, la nuit a été une victoire pour les hiboux et une défaite pour les chauves-souris.
    Malgré cela, lors de Talon #1, on nous dit que la Batfamily a évité de nombreux meurtres cette nuit-là et que sur les 46 Ergots, 30 ont été appréhendés et enfermés sous Blackgate dans des cellules cryogénisés. La défaite n’est donc pas totale pour Batman et ses alliés et la Cour ressort de cet affrontement considérablement affaiblie. De même, Batman considère que ce n'est plus qu'une question de temps avant qu'il n'attrape ceux qui continuent encore de courir.


    DANS LES SÉRIES TV



    Absent.

    DANS LES FILMS



    Absent.


    CITATIONS



    - Batman, la Cour des Hiboux t'a condamné à mort ! (L’Ergot)

    - Comptine de la Cour des Hiboux : Gare à la Cour des Hiboux, qui d’en haut scrute Gotham, au tribunal des chouettes qui sait tout de nos âmes car par-delà les murs, il entend chaque mot, gare à son bras armé, gare à son émissaire dont le nom est L’Ergot (hymne de la Cour des Hiboux).

    - Tu te crois spécial ? Tu n’es rien d’autre qu’un criminel comme les autres ! (Batman à propos de L’Ergot et du fait qu’il se croit investi d’une mission)