Ce récit inédit - situé dans la continuité de la série créée par Robert Kirkman - est le premier qu'il n'écrit pas. Il laisse les rênes à Brian K. Vaughan (Saga, Ex-Machina, Paper Girls) et à Marcos Martin au dessin.
Alors que l'épidémie explose aux Etats-Unis, et que Rick Grimes tente de retrouver sa famille et de se construire un avenir, son frère - Jeffrey - se trouve en Europe, à Barcelone, plus exactement. Il va devoir tenter de survivre, aidée de Claudia, une jeune catalane qui a très vite pris la mesure des événements dramatiques auxquels ils sont confrontés. Ce récit est complété par un sketchbook.

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 5 mois

    Un excellent spin-off non signé par Kirkman et Ardlard mais par Brian K. Vaughan et Marcos Martin. Dispo jusqu'à présent en digital gratuitement, il nous dévoile la situation en Europe et le destin d'un personnage souvent mentionné dans le comics ! A lire et vous pouvez profiter au passage du TWD Negan sorti pendant le premier confinement pour aider les comics shop !

La review du jour est un titre proposé par Delcourt. Il s'agit de Walking Dead : L'étranger et le retour de Negan. Il est écrit par Brian K. Vaughan et est dessiné par Marcos Martin. Il est sorti le 25 novembre pour 13.50 euros. 


L'ultime récit de survie après l'apocalypse... se poursuit sur le vieux continent !

 

 

Bon, bon, bon... Que dire... Alors déjà, ce n'est pas Kirkman qui est aux commandes mais Brian K. Vaughan. Et si on aimerait dire à ceux qui ne jurent que par Kirkman (ou qui ne connaissent que Kirkman et Walking Dead, ce qui est tout-à-fait possible) que Brian K. Vaughan, ça défonce, on ne peut nier que, pour le coup, ce n'est pas du grand Brian K. Vaughan (en même temps, il n'y a pas beaucoup de pages pour mettre quelque chose en place). Finalement, l'histoire se résume très facilement : une femme sauve la vie d'un homme parce qu'il a une lampe torche dont elle a besoin pour pouvoir se diriger dans les égoûts et rejoindre la mer. Autant dire que ce n'est pas avec le scénario que l'on va tomber de notre chaise. De même, les dialogues ne sont ni bons, ni mauvais. Il n'y a aucun sous-texte, on va droit à l'essentiel et, finalement, l'opus se lit en dix minutes top chrono. Les retournements de situation se comptent sur les doigts de la main et même si, dans un sens, le dernier twist est plus important que les autres, il n'a pas de réel impact sur l'ensemble de l'oeuvre non plus. L'histoire n'est pas inintéressante mais n'a pas de réel intérêt non plus. Elle n'apporte rien à l'univers de Walking Dead mais, en même temps, elle approfondit indirectement l'univers... Clairement, ce n'est pas un opus que l'on conseillerait. Cela serait plutôt pour les complétistes.

Je passe devant. Tu attends mon signal. Vale ?

Pour ce qui est de la partie graphique, les dessins sont plutôt bons. Par contre, il est clair que l'on est loin du style d'Adlard et peut-être même du style américain. Pour le coup, le style fait très franco-belge / européen, ce qui n'est pas forcément plus mal vu que l'histoire se passe en Espagne (et les décors sont d'ailleurs très beaux). Autant dire que c'était clairement une bonne idée de confier la partie graphique à Marcos Martin. A noter également une petite rupture avec la charte graphique originelle de Walking Dead puisqu'il n'y a pas que du noir et blanc. Ce n'est pas grand-chose, juste du rouge pour marquer le sang à un moment de l'histoire mais cela reste quelque chose que le titre originel ne faisait pas. La cover est très bonne.

En bonus, vous trouverez un sketchbook avec pas mal de choses.

J'essaie de trancher ton pote en deux avec cette pelle !

A noter que l'opus est vendu avec Walking Dead : Le retour de Negan (dont la réplique ci-dessus est tirée). Un numéro bonus dans lequel nous retrouvons le personnage après les évènements de Walking Dead. C'est rapide, sympa et il y a clairement la touche Kirkman. Les fans seront sans doute ravis de lire ce chapitre supplémentaire.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Une approche graphique différente
- Le retour de Negan offert
- Le sketchbook

LES POINTS FAIBLES

- Pas le temps de mettre quoi que ce soit en place
- Avare en révélations
- N'apporte pas grand-chose à l'oeuvre originelle

 

2.5

Dispensable

Conclusion

Une lecture rapide et sympathique. Une partie graphique intéressante et... c'est tout. L'opus est plutôt destiné à ceux qui veulent l'intégralité de Walking Dead.