• Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 14 jours

    Une nouvelle fois un très bon numéro. On change un peu de protagonistes cette fois et on en apprend plus sur ce fameux Sanctuary, ce qui est plus que bienvenu, mais l'intrigue générale reste toujours entourée de beaucoup de mystère, avec une ambiance très particulière, qui continu à rendre cet event très spécial et très apréciable. Tom King est toujours très juste dans le développement des personnages, qui aurait pensé qu'on s'intéresserait autant aux peurs et conflits internes d'un Lagoon Boy, et que ce serait aussi touchant. On en est vraiment qu'au début mais quand cet event va décoller, ça risque d'être assez énorme. Lee Weeks remplace Clay Mann sur la majorité du numéro et fait, comme récemment sur Batman, un excellent travail, tellement que le changement passe presque inaperçu. 

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 14 jours

    Un épisode qui se concentre sur ce fameux Sanctuaire et j'ai presque eu l'impression de lire un tie-in. L'histoire n'avance pas, on en apprend pas plus sur le Sanctuaire ou ses occupants au final et le développement psychologique est assez faible. Tom King est moins subtil ou sa recette fonctionne moins bien, quoiqu'il en soit, je suis vraiment déçu. Il vient de se passer un véritable drame dans le monde des collants et c'est pas ce qu'on ressent, à croire que tout cela est faux. Et je suis pas contre les épisodes qui prennent leur temps pour souffler, mais le timing est pas bon. Tom King, réveille toi !

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 13 jours

    Un numéro dessién par Lee Weeks et qui devait être à la base un tie-in se retrouve dans la série principale. Du coup, l'intrigue se retrouve ralentie une nouvelle fois mais là, c'est pour la bonne cause. On suit la vie de Wally West, Lagoon Boy et Booster Gold à Sanctuary et on découvre ce qui les ronge. C'est sympatique et la fin en révèle peut être un peu plus sur les meurtres qui ont eu lieu. La partie graphique est très bonne, mais il aurait fallu en sortir deux ce mois-ci pour compenser cet a-côté.