• Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 1 an

    Scarlet est enfin de retour, et que de changement ! On se retrouve plongé dans une ambiance quasi post-apocalyptique de temps de guerre alors qu'on avait laissé la série avec de simples manifestations, certes violentes, qui avaient débordées. Et la transition est tout de même un peu difficile à avaler, le ton de la série change complètement et on se retrouve un peu perdu. On se croirait presque dans DMZ par moment, mais Bendis et Maleev n'ont ni la place ni le temps pour construire une histoire telle que cette dernière. Heureusement, il reste le personnage de Scarlet et sa spécificité de communiquer directement avec le lecteur, qui est toujours aussi efficace. Au delà de ça, il va falloir attendre de savoir où compte nous emmener Bendis parce que son histoire prend des proportions assez énormes et il ne faudrait pas qu'elle perde tout son intérêt premier. Le personnage de Scarlet et ses idéaux ont toujours été très borderline mais on en vient désormais à se demander si son combat est encore justifié et comment autant de monde a pu la suivre là-dedans. Alex Maleev continue d'assurer sur cette série, pour le plus grand plaisir de nos pupilles.