Booster Gold arrive au Hall de Justice pour rencontrer l'équipe de super-héros mise en place par les Nations Unis dont il est le leader, la Justice League International. Mais tout le monde n'est pas prêt à accepter son leadership, alors que l'équipe embarque pour sa première mission.

  • Brimstone
    Brimstone

    il y a 7 ans

    6,5/10 La note peut paraître un peu sévère pour un titre assez sympa mais j'ai vraiment l'impression d'avoir retrouvé ce numéro sous une pile de vieux comics. C'est un peu poussif avec çà et là de très bonne idées. L'alchimie entre tous les protagonistes n'est pas encore parfaite mais on sent la volonté de faire un revival JLI. Contraiment à OMAC où le parti-pris est assumé, on sent une hésitation quant à la direction à donner à cette série, c'est un peu "le cul entre deux chaises" entre sérieux et déconne. Gageons que ce n'est qu'une question de temps et de réglages ( çà fait quand même beaucoup de persos à présenter en un numéro)car des tandems comme Rocket Red et l'Auguste Général de Fer peuvent donner quelque chose de sympa sur la durée.

  • Hunabku
    Hunabku

    il y a 7 ans

    9/10 Titre très sympa, dessins impeccables, bonne ambiance et vannes bien placées, j'ai vraiment adoré, et je suis impatient de voir la suite ! L'équipe est très hétéroclite mais il y a la matière pour en faire un des titres les plus fun de ce maudit reboot ! Dédicace à Gardner qui à toujours sont caractère ^^ et Booster qui va devoir faire ces preuves et assurer comme jamais ^^ Et Bat a juste la classe !

  • DarkChap
    DarkChap

    il y a 7 ans

    Ca ne casse pas trois pates à un canard mais ça se lit plutôt bien. En tout cas, c'est un plaisir de retrouver l'équipe telle quelle. Ce qui me dérange vraiment, c'est la tabula rasa de toute continuité ici. Ces personnages devraient avoir une histoire commune qui influencerait beaucoup leur comportement les uns avec les autres mais ici rien de tout ça et je trouve que les dialogues en pâtissent, ce qui est un comble pour une série qui se veut héritière de la JLI et de Generation Lost. Pareil pour le seul personnage de Booster Gold qui dans l'ancien DCU était vraiment devenu quelqu'un avec 52.

  • Lordo
    Lordo

    il y a 7 ans

    Que dire ... je me suis ennuyer, je vais mettre 5/10 parceque bon c'est pas mauvais, mais sa vaux pas plus que la moyenne pour moi. Les dessins sont jolie mais sans plus, pas de graphismes extraordinaire ou avec quelquechose de special. Le scenar est navrant pour le moment, les dialogues bidons (entre la russie et la chine, Godiva qui pense qu'as son cul). Bref pas top. Si l'auteur se reveille on peux avoir quelquechose de trés bon, je vais suivre le premier arc, mais si sa ne decolle pas je chercherais pas a continuer.

  • Statik
    Statik

    il y a 7 ans

    Ça pourrait vraiment être une bonne histoire mais.. Ça m'intéresse pas tellement. Une équipe aux ordres de nations unies, c'est pas mon kif comme on dit! Les dessins sont biens malgré tout et on retrouve bien les caractères de chacun des personnages comme Batman, Booster, Godiva et Gardner. En bref, c'est sympa mais je vois pas l'intérêt de cette équipe. 6,5/10

  • FitzBDnetNation

    Parfois, on oublie que les comics peuvent être fun. On attend tous histoires sombre avec des héros torturés qui sont pris dans des réflexions philosophique sur leur statut mais des fois un peu de légèreté fait du bien. Et là, ça fait plaisir. Une équipe de second couteaux (et Batman) s'unissent à contre coeur pour former une équipe mandatée par les nations unis. On a donc plusieurs nationalités et toutes les vannes qui vont avec entre un chinois de métal et un russe à l'accent russe (oui c'est logique mais c'est un vrai plus). Une vraie bouffée d'air frais qui fait du bien dans ce relaunch très (trop) sérieux.

  • Ashka
    Ashka

    il y a 7 ans

    3/10 Justice League International nous offre un premier chapitre vraiment décevant et pas vraiment convaincant. Au niveau scénario on retrouve une introduction plutôt lourde des personnages, un coup de gueule de Guy Gardner dont on aurait pu se passer (On aurait pu se passer du personnage tout simplement d'ailleurs ...) et un final plutôt faiblard. Au niveau dessins c'est plutôt moyen aussi et les couleurs sont plutôt plates. Au final JLI #1 n'offre pas ce qu'on devrais attendre d'un tel titre.

  • Hunabku
    Hunabku

    il y a 7 ans

    Mais lol Ashka, comment tu peux apprécier plus Hawk & Dove dessiné à la truelle et sans aucun contenu, que ce petit bijou de fraicheur impeccable esthétiquement ???

  • Ashka
    Ashka

    il y a 7 ans

    Bah tout simplement car Hawk & Dove m'a plus intéresser que ce JLI que j'ai trouver extrêmement plat et franchement énervant, même Booster Gold que j'aime beaucoup arrive pas a remonter le niveau du reste de l'équipe et pour un titre qui se veut "fun", ça m'a pas vraiment amusé et au niveau dessin ca suit le scénario, c'est plat et bien trop classique. Tendis que Hawk & Dove y a beau y a avoir un gros passage a creux au milieu du chapitre, ça reste quand même assez intéressant et puis au niveau des dessins perso ça m'a pas vraiment déranger, alors certes y a certaines poses et disproportions qui sont abusés, mais je trouve qu'au final ça a un certain charme.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 7 ans

    En lisant un numéro de JLI on s’attend à quelque chose de fun, qui se lit bien, avec des dialogues et relations entres les personnages pétillants. On n’en est pas loin ici mais on y est pas tout à fait, il manque clairement quelque chose pour que ce numéro soit plus que juste « sympa ». L’introduction présentant les différents personnages et leur sélection est plutôt judicieuse et bien réalisée mais par la suite il n’y a pas grand-chose d’extraordinaire. C’est surtout centré sur Booster Gold, sans que celui-ci soit au meilleur de sa forme. On voit évoluer tous les personnages sans les connaitre ni savoir ce qu’ils font pour le moment (c’est un reboot, on n’est pas censé le savoir logiquement) donc on a un peu de mal à s’intéresser à eux. La menace présentée n’est pas non plus des plus passionnantes. Ca manque de piment dans les dialogues et les relations entre les personnages et d’un ton beaucoup plus accrocheur, c’est assez plat pour le moment. Les dessins de Lopresti sont toujours très bons, peut-être un peu faits rapidement pour certaines pages mais dans l’ensemble il garde toujours ses qualités et ses jolis traits. C’est le premier numéro, on ne va pas descendre la série tout de suite, il y a du potentiel et elle peut l’exploiter.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 7 ans

    Encore un numéro sans origines des personnages, surtout que l'on a ici des personnages plus qu'inconnus. A côté de ça, l'histoire à l'air assez sympa et le cahier des charges est respecté, l'équipe est bien internationale. Les dessins sont vraiment sympas. A suivre, au moins jusqu'à la fin de l'arc.

  • Urban Legends

    Un bon moment de lecture sans se prendre la tête sauf que... La création de l'équipe est avalisé par les membres du conseil permanent de sécurité de l'ONU, à savoir les E.U., la Russie, la Chine, la Grande Bretagne et... c'est tout ! Quid de la France qui fait partie du conseil permanent ? J'aimerai bien savoir pourquoi l'auteur a décidé qu'il en serait autrement dans le DCU... En tout cas ça m'a énervé. A part ça les dessins sont de bonne facture, l'histoire est simple, les personnages rafraîchissants... à part Batman qui est encore là. Bientôt la Bat-overdose pour moi si ça continue ! J'espère que l'auteur utilisera l'aspect "politique", les intérêts nationaux sont parfois plus forts que l'intérêt commun, pour donner du relief à la série.

  • thombuilder

    Scénario Le pitch est simple sans être bien originale. Mais ici ce qui est intéressant c'est la dynamique de cette équipe. Cela va peut être un poil vite par contre, l'équipe est formée (sans cohésion cependant) et fait face à sa première menace dès le premier numéro. Dessin C'est relativement jolie, très mainstream donc peu original mais pour un titre comme celui ci cela convient très bien. Conclusion Une série qui commence bien. Sans casser des briques, c'est très bien rythmé avec de bon dialogue sans prise de tête. Plusieurs défaut cependant : la trop grande rapidité de la mise en place de l'histoire, ce qui est dommage pour une série en reboot. Des personnages second couteaux voir troisième couteau avec Booster Gold à leur tête c'est intéressant et la dynamique d'équipe promet d'être sympathique cependant pour des persos de ce genre une introduction plus poussé perso par perso via un recrutement n'aurait pas été de refus parque là personnellement ne les connaissant que très peu je ne connais pas trop leur capacités. On regrettera aussi la présence de Batman en guest star pour attirer les gens sur la série même si finalement ces intentions sont intéressantes et le choix du Green Lantern pour cette JLI me paraissant mauvais vu le principe de l'équipe. Guy Gardner semble d'ailleurs le penser et à mon avis Kyle Rayner voir plus John Stewart aurait bien plus été logique. Un ensemble de petits défaut empêchant le titre d'être plus que sympa.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 6 ans

    La constitution de la JLI menée par Booster Gold sous l’égide des Nations Unies. Batman s’incruste dans cette nouvelle équipe internationale pour servir de lien avec la Justice League. Un numéro d’introduction avec beaucoup de dialogues pour présenter les membres de l’équipe en partance en mission pour le Pérou. Un second numéro avec une phase d’action et un premier revers pour la JLI.