Garfield ne supporte pas que la chanteuse Cassidy ait rompu et revêt le costume de Firefly...

  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 10 ans

    Un épisode qui me semblait mauvais et qui pourtant m'a agréablement surpris. Comme quoi, même à 21 ans, on peut rapidement perdre la boule. Bon l'épisode ne mérite pas non plus cinq étoiles, que l'on soit d'accord. Mais néanmoins il possède de bons petits moments. Tout d'abord l'histoire en elle-même et bien sûr la création de Firefly. J'ai préféré cette version à celle présente dans The Batman je dois bien avouer et largement. Là, il y a une sorte de suite logique. Garfield travaille dans la pyrotechnique, son costume utilise les flammes. Ça paraît évident mais ce n'était pas si évident dans l'autre série. De même l'implication du chanteuse est assez originale et je trouve d'ailleurs la scène de son concert des plus réussites. La chanteuse est d'ailleurs un point fort de l'épisode pour moi. On ne la voit pas beaucoup à l'oeuvre et pourtant on peut déjà la qualifié de mixte entre Madona et Rammstein, c'est plutôt impressionnant. En grand plus pour le méga clin d'oeil à Minus et Cortex, j'étais vraiment mort de rire ! Au niveau des combats, c'est un peu plus décevant. L'implication d'un nouveau costume est appréciable et logique. D'autant plus appréciable lorsque l'on sait que c'est Alfred qui le lui a soufflé à l'oreille et que le design du costume n'est pas si mauvais. Le second père de Bruce reprend donc ici toute son importance, ce que j'ai particulièrement aimé. Mais à côté de ça, on a un combat final décevant avec un Firefly mit KO par l'explosion, Batman n'aura finalement rien eu à faire... dommage. Enfin, deuxième et dernier point ultra ultra négatif : la traduction. Non pas les doubleurs mais la traduction. Donner le nom "Pyrovol" à Firefly, c'est d'un ridicule sans pareil !