• Alfred Pennyworth

    Créée le Dimanche 08 Février 2009
    Modifiée le Vendredi 05 Septembre 2014

    BIOGRAPHIE

    Alfred est un personnage central de l'univers de Batman, il est le confident privilégié du chevalier noir et le fidèle majordome de Bruce Wayne. Il agit dans l'ombre, aidant Batman dans sa lutte contre le crime et protégeant l'identité secrète de son patron. Il apparaît pour la première fois dans Batman #16 et il a été créé par Bob Kane et Jerry Robinson. Pouvoirs/Capacités : Alfred est un simple humain et il n'a donc aucun super-pouvoir ! Néanmoins, ne le sous-estimez pas car notre homme a de la ressource et il est plus dangereux qu'il n'y paraît. Ancien acteur, il utilise son don pour mentir à tour de bras, protégeant l'identité de Batman. Il est notamment capable d'imiter Bruce au téléphone. Son rôle est de tenir le manoir Wayne mais également d'entretenir la batcave, réparer le matériel... Il fait également office d'infirmier (il sait retirer les balles, c'est pratique !). De temps à autre, il devient aussi un soutien tactique. Ancien agent (différentes époques selon les versions), il maîtrise le corps à corps. Il aurait échappé à vingt-sept tentatives d'enlèvements et il est le seul personnage proche de Batman à utiliser une arme à feu (un fusil de chasse). La série télévisée des années 60 en fait un escrimeur hors pair alors que les versions récentes en font un informaticien surdoué (il maîtrise la nanotechnologie, la biochimie...). Environnement, costumes et gadgets : Alfred n'a pas de super-costume et il est donc vêtu en parfait majordome dans son costume trois-pièces noir et blanc, impeccablement entretenu. Il est de taille moyenne et a les cheveux grisonnants (voire blanc selon les artistes) et a aussi une très belle moustache. Il vit avec la Batfamily au Manoir Wayne ou bien plus récemment, dans la Tour Wayne avec le nouveau Batman, Dick Grayson. Son arme favorite est, comme il a déjà été dit au dessus, son fusil de chasse dont il se sert pour monter la garde dans la Batcave.

    Points faibles : Alfred n'est qu'un homme, pire, c'est un vieil homme et il vieillit. Il a donc toutes les faiblesses des mortels et une simple balle suffit à le tuer. Il est aussi en moins bonne forme physique que dans sa jeunesse mais son esprit reste très vif et cela lui permet souvent de se tirer de situations périlleuses.

    DANS LES COMICS

    Créé par Bob Kane et Jerry Robinson, Alfred Pennyworth apparaît pour la première fois en 1943, dans le n°16 du comic Batman. Il est un ancien espion devenu acteur. À la mort de son père Jarvis, il lui jure de servir la famille Wayne.


    Pre-Crisis Débarquant à Gotham City, il est, dans un premier temps, refoulé par Bruce Wayne et Dick Grayson qui craignent d'être démasqués. Mais ayant besoin d'aide, ils finissent par l'accepter comme majordome. Toutefois, il finit par découvrir les identités secrètes de ses nouveaux patrons, par accident en luttant contre un cambrioleur (Batman #16). À partir de ce moment là, il décide de servir les deux justiciers et de protéger leur secret. Dans cette première version, Alfred est un personnage un peu rond, sans moustache, pas glamour, (sans le flegme britannique quoi...). C'est en 1943 qu'arrive sur les écrans le premier feuilleton Batman, avec Lewis Wilson dans le rôle de Batman et Douglas Croft dans celui de Robin. C'est William Austin qui interprète Alfred, et son interprétation va inspirer le comic, qui va en faire un personnage mince avec une fine moustache (la classe quoi...), ce qui va rester le concept permanent (alors que les autres acteurs qui l'interpréteront ensuite ne marqueront jamais par leur physique).


    Jusqu'aux années 60, Alfred est donc présenté comme un majordome parfait, mais également un apprenti détective qui passe beaucoup de son temps à lire des polars, ce qui l'incite à aider ses patrons. Il est un élément comique. En 1957 (Batman #110), son histoire est réécrite. Il trouve la bat-cave lors de sa première nuit au manoir en entendant Batman gémir à cause d'une blessure. Il s'empresse de le soigner et convainc ainsi ses employeurs de sa loyauté. Tout cela va lui faire prendre de gros risques, et il deviendra même un méchant... Alfred se fait tirer dessus et est laissé pour mort dans Detective Comics #328 (1964), mais au numéro 356 (1966), on apprend qu'un savant, Brandon Crawford, l'a sauvé et lui a donné une apparence blanchâtre, des pouvoirs de télékinésie et de la haine pour Batman et Robin. Il se fait appeler The Outsider, mais n'apparaît pas physiquement entre le n°328 et 356, où il est finalement délivré de cette emprise. A partir des années 70, son personnage évolue. Il devient plus sérieux, plus héroïque dans ses actes. On raconte notamment son passé de résistant en France durant la Seconde Guerre mondiale. Il y rencontra mademoiselle Marie, avec qui il aura une fille (longtemps disparue) Julia Remarque. Il a un frère, Wilfred, et une nièce, Daphneé. Il s'implique davantage dans la mission de Batman et devient un soutien précieux du chevalier, peut-être plus que de Bruce Wayne.


    Post-Crisis Il faudra attendre 1985 et « Crisis on infinite Earths » pour qu'il soit présenté comme celui qui a élevé Bruce Wayne après l'assassinat de ses parents. Son humour reste présent, toujours très british (une version le donne comme ancien majordome de la famille royale). Il n'est en tout cas plus du tout un bouffon. Aujourd'hui, il est un mélange de multiples versions dont un mixte entre la moderne et celle de l'âge d'or. Durant sa jeunesse, Alfred fut acteur mais aussi espion au service de sa majesté. Il accomplit bon nombre de missions mais il est appelé pour un autre devoir : son père vient de mourir et celui-ci lui demande de servir, comme lui, la famille Wayne en Amérique, à Gotham. Alfred a donc pris la succession de son père au service des Wayne. Plus qu'un majordome, il deviendra un ami très fidèle de la famille notamment de Thomas Wayne. Il les aide aussi à élever leur fils, Bruce. Malgré cette vie de domestique, Alfred a maintes fois confié avoir vécu les plus belles années de sa vie auprès de l'une des meilleures et des plus respectables familles de Gotham City. Le vieil homme sera très ébranlé par la mort des époux Wayne, tué par Joe Chill alors qu'ils allaient au cinéma. Alors qu'Alfred se prépare à rentrer en Angleterre, le jeune Bruce lui demande de rester et de ne pas l'abandonner et cela, le vieil homme ne pourra le refuser. Il décide donc de devenir le tuteur légal de Bruce et de s'en occuper, de l'éduquer. Il va essayer d'élever le jeune homme dans les valeurs de la famille Wayne tandis qu'il fait la connaissance de la belle Leslie Thompkins, un médecin qui a décidé de s'occuper de Bruce et de l'aider à surmonter la mort de ses parents. Alfred tombe sous le charme de la belle et ils flirteront pendant des années. Mais le majordome voit, avec inquiétude mais aussi impuissance, que le jeune Bruce est très sombre et très torturé et que surtout, il s'est mis en tête de venger la mort de ses parents. En désaccord avec son maître, il l'aidera tout de même à atteindre ses buts et assiste alors à ses premiers pas en tant que Batman. Alfred n'est donc plus seulement le majordome de Bruce, il est aussi le serviteur du Chevalier Noir et il apparaît alors comme un protecteur, un mécanicien, un médecin mais surtout, un confident et un conseiller.
    Il assiste alors à l'apparition des premiers ennemis, des premières conquêtes mais aussi des premiers alliés du Croisé masqué. Ainsi, il aide Bruce à élever successivement Dick Grayson, Jason Todd et Tim Drake. Il sera d'ailleurs très affecté par la mort brutale de Jason Todd. Il rencontre aussi les plus grands super-héros notamment les éminents membres de la JLA tels que Superman, Green Lantern, Wonder Woman... et il est très respecté au sein de la communauté. Il aura aussi une liaison amoureuse avec le Dr Thompkins mais celle-ci ne se finalisera jamais surtout avoir appris que la jeune Stéphanie Brown, alias Spoiler, est morte à cause d'une négligence de la belle. Il a aussi développé des sentiments pour la belle-mère de Tim Drake, mais encore une fois, il n'en fut rien. Néanmoins, Alfred se caractérise par son flegme, mais surtout par ses désaccords avec son maître. Dans un certain sens, il désapprouve la croisade de Batman et craint pour sa vie. Aussi, il ne veut pas que son maître sombre dans les ténèbres et il agit comme un des seuls remparts entre Batman et le néant. Ainsi, dans la longue saga «KnightFall», «Knightquest», il assiste avec horreur l'arrivée de Bane à Gotham, mais est surtout marqué par la terrible défaite de Batman. Il essayera tant bien que mal de soigner le dos de son maître mais celui-ci finit tout de même paralysé. Il supplie alors Bruce d'arrêter cette croisade avant qu'il ne soit trop tard mais le Chevalier Noir ne l'écoute pas et s'enfonce dans un comportement de plus en plus autodestructeur. Alors qu'ils sont en Angleterre, Alfred décide de démissionner et il reste dans son pays natal tandis que Bruce rentre en Angleterre. Il se passera plusieurs mois avant qu'il ne revienne, après une longue insistance de Dick Grayson, pour reprendre du service auprès de Bruce, alors guéri. Dans cette histoire, l'on apprend même qu'il a renoncé à son mariage pour pouvoir continuer de servir Batman. Alfred restera un personnage très important dans la mythologie Batmanienne assistant Batman dans toutes les situations notamment lors de la saga «No Man's Land». Ici, alors que Gotham est ravagé par un tremblement de terre, il agit comme espion de Batman et n'hésite pas à, aller recueillir les informations sur le terrain. Dans l'arc « War Games », il va sauver Dick Grayson alias Nightwing : le jeune homme gisait dans une des rues de Gotham, alors blessé par balle. Dans l'arc « Un retour dans la famille », il est horrifié de voir que Jason Todd est revenir d'entre les morts et l'on comprends alors que le vieil homme n'a pas oubli » le second Robin, qu'il considérait comme l'un de ses enfants. Alfred sera aussi pris pour cible par Silence. Dans Batman Gotham Knights #60, il est capturé par le vilain et sera alors empoisonné avec de l'ADN d'un tout nouveau Gueule d'Argile. De même, à cause de Silence, Alfred est accusé de meurtre ( Gotham Knights # 68-71) : il est, en effet, le dernier à avoir vu en vie Riley Wilkes, un petit escroc qui grâce à des vidéos surveillances a pu découvrir que Bruce Wayne et Batman ne faisaient qu’un. Wilkes a alors voulu faire chanter Wayne et Alfred, apportant l'argent, à tenter en vain de le raisonner ( Gotham Knights #67). Or, Alfred a été empoisonné et cela agit sur son comportement : il tue (sans le vouloir) le jeune homme et essayera même à un moment de tuer Batman. Bruce se démène pour sauver son plus vieil ami d'autant que celui-ci est en train de mourir mais que surtout, il a la police aux fesses à cause de cette maudite affaire de meurtre. Mais Batman réussira, grâce au nouveau Gueule d'Argile, à le sauver et à l'innocenter. Il est aussi surpris de voir son maître mettre sur pied des plans pour vaincre la JLA (voir les sagas Tour de Babel et le Projet OMAC) mais Bruce lui explique que la JLA peut s'avérer être un danger si elle est contrôlée (disons mentalement comme par exemple Superman par Maxwell Lord) par de mauvaises personnes. Alfred décide de suivre son maître et il gardera le secret. Après les évènements de Infinite Crisis, il reste à Gotham tandis que Bruce, Dick et Tim partent faire un tour du monde pour se ressourcer. Lors de la saga « La Résurrection de Ra's Al Ghul », il est capturé par la Ligue des Assassins. Il sera tout de même secouru par Nightwing et Alfred fait encore une fois forte impression en réussissant à mettre K.O. Ubu. Lors de la saga « R.I.P. », dans Batman #677, Alfred revient en quelque sorte au second plan. Il sera fait d'abord capturé et malmené par le Black Glove. De même, un journaliste (à la solde du Black Glove) publie un article foudroyant qui discrédite totalement Alfred et la famille Wayne: Bruce Wayne serait un schizophrène et Thomas Wayne serait lui aussi un alcoolique, drogué qui battrait sa femme ! Alfred quant à lui serait un acteur raté et un escroc qui coucherait avec Martha Wayne et qui pourrait donc être le père biologique de Bruce Wayne ! L'apprenant, Thomas aurait alors engagé Chill pour tuer sa femme et son fils et mettre en scène sa propre mort. Mais Chill a paniqué et n'a pu tuer Bruce.
    Finalement, le Black Glove et son chef, Simon Hurt, seront vaincus et Alfred aura une discussion avec Bruce : les deux se mettent d'accord sur le fait que tout cela n'était qu'une manipulation et Alfred avoue ne pas avoir couché avec Martha. Malgré tout, Bruce lui dit qu'il le reconnaît comme son père et qu'il l'aimait comme tel. Alfred considère bien sûr Bruce comme son propre fils. Malheureusement, Batman semble mourir atomisé par les rayons oméga de Darkseid lors de «Final Crisis» (il a en fait été envoyé à la préhistoire mais personne ne le sait) et Alfred est effondré. Il confie d'ailleurs à Superman avoir perdu son fils. Il insiste pour que Bruce soit enterré, selon ses volontés, à côté de la tombe de ses parents. Malgré cela, Alfred n'a pas abandonné et est resté à Gotham pour servir le nouveau Batman (Dick Grayson) mais aussi le nouveau Robin (Damian Wayne, le fils biologique de Bruce Wayne). De même, Alfred a aussi pris l'identité de Owlman pour diriger les Outsiders en l'absence de Batman. Enfin, lors de « Blackest Night », il découvre avec horreur que la tombe de Bruce profanée par les Black Lanterns et prévient Hal Jordan, Flash ainsi que le nouveau Dynamique Duo. Tout dernièrement, il est apparu dans "Batman : Sombre reflet". Il conseille alors Dick Grayson, le nouveau Batman, de mettre plus d'effets personnels dans le manoir Wayne afin qu'il se sente plus "chez lui".
    Actuellement :

    REBOOT DC.

    Alfred assistera finalement avec joie au retour de Bruce Wayne et lors du retour de ce dernier à Gotham, le majordome se remet à son service et continue de le servir et de le conseiller du mieux possible. Série Batman : On le voit plus que d'ordinaire lorsque les Ergots attaquent le manoir Wayne. L'alarme retentit, Bruce envoie immédiatement Alfred à la Batcave où il parvient à stopper lui-même l'un des Ergots. Il s'occupe ensuite de la liaison entre tous les membres de la Batfamily pour tenter de contrer la vague d'Ergots qui attaque Gotham City. Toujours durant l'arc de la Cour des Hiboux, on apprend à travers plusieurs flashbacks, que le père d'Alfred, Jarvis Pennyworth, a toujours pensé que le manoir Wayne était maudit. On apprend également qu'il avait tenté à l'époque d'éloigner sa famille de la bâtisse. A la fin de Batman #13, le Joker toque à la porte du manoir Wayne et s'apprête à frapper Alfred à coup de marteau...
    Série Batman et Robin : Ici, il essaye d’apprendre à Bruce à être un bon père et lui donne certains tuyaux pour que les rapports de ce dernier avec Damian soient moins tendus. Il participe également à son éducation et s'occupe de lui. Par exemple il joue aux échecs avec lui. Ils se lancent également quelques pics de temps en temps, se taquinent (voir les citations). Malgré tout, Alfred semble plus se rendre compte que Bruce Wayne de la grande part d'obscurité qui anime le coeur du jeune garçon. Il semble très préoccupé notamment lorsqu'il voit se dernier broyer une chauve-souris de rage dans sa main dans Batman et Robin #3. Alfred est donc l'un des personnages les plus importants de la mythologie Batmanienne : il est plus qu'un majordome et qu'un médecin, c'est avant tout une figure paternelle pour Batman lui-même mais aussi la plupart de la Batfamily. Versions alternatives. Alfred a connu de nombreuses versions alternatives qui sont néanmoins fidèles à la version d'origine. Il est toujours le serviteur de Batman et ce rôle change rarement. A noter que dans Batman/Lobo, qui se situe dans une réalité alternative, Alfred est en fait le commissaire de Gotham et c'est Gordon qui sert de majordome à notre Dark Knight. Dans The Dark Knight Returns, Alfred meurt d'une maladie à la fin de l'œuvre après avoir fait sauter le Manoir et la Cave sur ordre de son maître.

    DANS LES SÉRIES TV

    Batman (1966). Ici, c'est Alan Napier qui interprète le majordome. Il ne ressemble pas à celui du comics, affichant une grosse moustache blanche et de grosses lunettes. Il a généralement peu d'importance puisque c'est un personnage secondaire et il agit en bon majordome de Batman.


    Les Anges de la nuit. En 2002, c'est Ian Abercrombie qui prête ses traits mais uniquement pour les 13 épisodes que compte la série. Le personnage est fidèle au comics puisqu'il sert de soutien moral à l'équipe, mais aussi en quelque sorte d'une figure paternelle. Il garde aussi son humour très «british».


    Les séries du DCAU : Batman TAS, Batman TNBA, Superman et Justice League. Dans les séries animées, c'est toujours la version moderne d'Alfred qui est présentée. On conserve l'aspect flegmatique du personnage et son humour piquant. On apprend aussi qu'Alfred a été espion durant sa jeunesse et qu'il détient encore de nombreux secrets très convoités par de mauvaises personnes. Dans Batman la Relève, il est absent ! On le suppose mort (probablement de vieillesse).
    The Batman Dans cette série, nous ne connaissons quasiment rien du passé du vieil homme hormis que sa famille était au service des Cobblepot, jusqu'à ce que ceux-ci fassent faillite. Alfred voue une rancune tenace à cette famille et aussi à leur dernier membre, Oswald Cobblepot, alias le Pingouin, puisque ceux-ci sont tout le contraire des Waynes : grossiers et malsain mais surtout, ils ont toujours méprisé les Pennyworth.
    Batman : l'Alliance des Héros. Alfred apparaît très peu dans la série ! Il apparaît une fois à l'occasion de flash-back lors de l'épisode «Invasion of the Secret Santas». Sinon, plusieurs clins d'œil sont faits au personnage.
    Young Justice Alfred est un personnage très secondaire dans la série. Il apparaît pour la première fois dans l'épisode 8 de la série, où il emmène Robin décompresser à un match de basket avec son mentor. Il fait un caméo dans l'épisode 16 où il est parmi les résistants de l'invasion alien. Il n'est pas encore apparu dans la saison 2.

    DANS LES FILMS

    Dans le feuilleton Batman de 1943, c'est William Austin qui joue le rôle. Il va créer l'aspect physique du personnage.


    Eric Wilton reprend le rôle dans le film Batman et Robin de 1949.


    La première série de films : Burton et Schumacher. En 1989, Michael Cough devient le nouveau visage d'Alfred dans le film de Tim Burton, Batman et ses trois suites. Il est encore aujourd'hui le plus connu. Dans le dernier, Batman et Robin, on apprend qu'Alfred a une nièce qu'il a élevée durant sa jeunesse après la mort de ses parents. Elle s'appelle Barbara ! Enfin, toujours dans ce même opus, Alfred est atteint d'une grave maladie et se meurt. C'est exactement la même que Nora Fries. Finalement, il est sauvé par un remède de Mr. Freeze et sa nièce devient Batgirl.


    La trilogie de Nolan. Mais depuis 2005, c'est Michael Caine qui a pris la relève. Tout d'abord dans Batman Begins puis dans The Dark Knight en 2008 et est confirmé pour l'ultime volet sous la direction de Nolan The Dark Knight Rises. Il a composé un excellent Alfred digne de son prédécesseur. Il est entre autres, également connu pour être l'un des premiers acteurs à systématiquement confirmer sa présence dans les films de Nolan (et donc, Batman y compris). De même, il est également l'acteur qui refourgue le plus de pistes aux journalistes lors des interviews, des pistes justes ou fausses, au choix. Le rôle d'Alfred en lui-même ne diffère pas beaucoup de celui des comics et donc pas beaucoup de celui de Michael Cough. Michael Caine joue le rôle du père de substitution de Bale qui joue le milliardaire Bruce Wayne.


    Dans The Dark Knight, le temps passant mais les personnages ne vieillissant pas, on apprend qu'Alfred aurait servi durant la guerre froide en Birmanie. Durant «The Dark Knight Rises», Alfred tente de convaincre Bruce de faire le deuil de Rachel et de laisser derrière lui sa cape et son masque. Il lui parle d’ailleurs d’un bar à Florence où il allait chaque année durant la période où Bruce était parti faire le tour du monde (durant les évènements de Batman Begins) et où il espérait y voir Bruce marié et heureux. Il voit d’un très mauvais œil le fait que son maître veuille redevenir un justicier afin d’affronter Bane et il n’hésitera pas à le quitter et à lui révéler la vérité au sujet de la lettre de Rachel. Bruce, blessé, réagit violemment contre son plus vieil ami et ne fait rien pour le retenir. Alfred revient à la fin, après la mort apparente de Bruce, afin d’assister à l’enterrement de son protégé. Blessé, le vieil homme est en larme devant la tombe de celui qu’il a vu grandit et il s’excuse auprès des Waynes pour n’avoir su protéger leur enfant. Or, Bruce n’est pas mort et a tout simulé. Alfred le voit d’ailleurs dans le fameux bar à Florence en compagnie de Catwoman. Serein, il comprend que son protégé a définitivement tourné la page et qu’il est désormais heureux. Les DC Originals Animated Movies. Alfred apparaît plusieurs fois dans ses films notamment dans - Batman Gotham Knight - Batman : Under The Red Hood qui est adaptée des sagas «Sous le Masque», «Réunion de Famille» et «Couse contre la Mort» : il est ici très perturbé par le retour de Jason. - Superman / Batman : Ennemis Publics : il soigne Superman, blessé par une balle de kryptonnite.

    DANS LES JEUX VIDÉO

    Il tient un petit rôle dans Arkham City à savoir celui d'Oracle durant les premières minutes de jeu. C'est également lui qui envoi le costume de Batman à Bruce Wayne sur l'un des toits des nombreux immeubles de la gigantesque prison.

    CITATIONS

    - Je regretterai de passer le peu de temps qu'il me reste à déplorer la perte de vieux amis... ou de leur fils. - Un jour Robin reprendra son vol, je vous le garantis. - Pourquoi tombons-nous monsieur ? C'est pour mieux apprendre à nous relever. - Un peu de respect je te prie, c’étaient tes grands-parents. ( Bruce Wayne) - Il n’en reste que des noms et des portraits poussiéreux au mur. (Damian Wayne) - Objection, jeune homme. Il n’y a pas un grain de poussière sur aucun de ces portraits, merci. (Alfred) - Saviez-vous que cet échiquier était dans la famille Wayne depuis plus de 200 ans ? (Alfred) - C’est presque aussi vieux que vous Alfred. (Damian) - Oui, presque. (Alfred) - Pendant que vous nettoyez les rues de Gotham City, moi, je vais nettoyer l'argenterie.