Rejoignez-nous !
Autoconnect ?
Deviens contributeur MDCU
megabanhome
MDCU > COMICS > ÉDITEUR FRANÇAIS > Delcourt > CONTREBANDE > Nightfall 1. La Nuit
Delcourt
NOTE :
DATE DE SORTIE : 06/03/2013
PRIX : 13.95€
Nightfall 1. La Nuit
SYNOPSIS
Scénario : Fred FORDHAM
Dessin : Fred FORDHAM
Couleurs : Fred FORDHAM

Londres. Dans un futur proche, où la liberté d'expression a été bannie et les étrangers chassés, Donnie, un garçon influençable, pose une bombe dans le Bureau du Contrôle des Frontières. Pris de remords, il se rue pour la désamorcer, en vain. Touché par la déflagration, il plonge dans le coma et se réveille dans l'univers parallèle d'Asante, sans se douter des répercussions de ses actes sur le monde réel...
L'AVIS DE MDCU PAR fitzlionheart
Fred Fordham? Jamais entendu parler.
Et c'est normal. La première série de ce très jeune Britannique est publiée par Delcourt dans leur nouveau label Comics Fabric. Nightfall est prévu en trois tomes et c'est du début de ce titre dont on va parler aujourd'hui.

Dans un souci d'honnêteté, je dois avouer que je n'avais pas très envie de lire le titre. Le pitch n'était pas très excitant et les quelques pages de preview vues sur le net laissaient présager un dessin proche de l'amateurisme. QUELLE ERREUR!
Nightfall se démarque d'abord par son histoire et surtout son message. Malgré son âge, Fred Fordham accouche d'un récit mature, engagé, qui ne tombe pas dans la facilité mais qui n'est pas non plus pénible à lire. En refermant le bouquin, je me suis dit que l'éditeur français avait déniché là un artiste d'exception.




Le postulat de départ est assez clair. Dans un Londres soumis à un régime totalitaire, Donnie fait partie d'une famille d'activiste. Ce jeune garçon sans histoire est entraîné par son frère dans un acte terroriste qui finit par le plonger dans un profond coma. Il émerge dans un univers fantastique où les habitants tentent de le tuer. Mais ce monde n'est pas une rêverie ou un fantasme, il s'agit d'Asante, un univers parallèle où vont en réalité les humains pendant leurs rêves. Donnie aimerait bien se réveiller mais quelque chose l'en empêche, il est donc condamné à rester à Asante et de suivre une aventure toute aussi dangereuse que celle qui l'a amené ici.




Ce résumé n'est qu'une première étape vers un scénario bien plus complexe et très immersif. En fait, le monde d'Asante est tout aussi soumis à la violence et à l'oppression. Et ce lien constant entre le Londres de Donnie et la situation politique dans l'irréel (qui est en fait bien réel) est ce qui fait la force de l'histoire.
À cela se rajoutent de nombreuses très bonnes idées comme par exemple ce concept de monde d'Asante qui est en réalité ce qui inspire les créatifs humains. Cette mise en abyme, très maligne est en fil rouge durant toute la lecture, et encore plus quand les anges entrent en jeu (dans la deuxième moitié du volume mais c'est déjà un spoil de vous révéler ces personnages).




Honnêtement, à part les dessins, il ne manque pas grand chose pour faire du titre un chef d’œuvre. Les premières scènes se passent dans le Londres et la colorisation s'adapte à la morosité de cette société avec très peu de couleurs et un gris prédominant. Le problème, c'est qu'en premier contact avec la série, ce n'est pas très engageant. Mais la palette s'ouvre dès le moment où Donnie passe dans le monde d'Asante.

L'autre problème selon moi, ce sont les visages des personnages. On alterne entre du bon et du vraiment moyen. Et là encore, c'est pire dans les premières pages. Pourtant, les designs des personnages ne sont pas mauvais. Mais Fred Fordham n'est pas encore un grand dessinateur et on le voit s'améliorer au fil de la lecture. L'univers fantastique lui permet en plus de se lâcher plus que les décors sans vie de Londres.
Mais c'est compensé par l'univers et le scénario. À vous de voir donc si vous oserez vous procurer ce titre pas très attrayant au premier abord mais complètement renversant une fois commencé.




Retenez bien le nom de Fred Fordham. Parce qu'écrire si tôt dans une carrière une série pareille est la preuve d'un talent rare. J'ai tellement hâte de découvrir la suite maintenant que je remercie Delcourt pour son rythme de publication accéléré au sein du label Comics Fabrik. Le tome 2 arrivera dans quelques mois et le troisième et dernier tome sera en librairie avant la fin de l'année.

CONCLUSION
Les points forts
- Le concept d'Asante
- Le message politique
- La maturité du scénario
Les points faibles
- Des dessins irréguliers
- Des petites facilités scénaristiques
COMMENTAIRES (0)