Rejoignez-nous !
Autoconnect ?
Deviens contributeur MDCU
megabanhome
Soleil
NOTE :
DATE DE SORTIE : 23/01/2013
PRIX : 19.95€
HERO CORP T.1
SYNOPSIS
Scénariste : ASTIER
Dessinateur : FAILLA
Coloriste : HEBAN

LA GENÈSE DE LA SÉRIE TV HERO CORP ENFIN ADAPTÉE EN BANDE DESSINÉE !

Histoire : Montréal 1983.
Cela fait la Une de tous les journaux. Captain Québec, le héros national, a été arrêté! Des émeutes se répandent comme une traînée de poudre. La ville va tomber, puis ce sera au tour du pays, ce n’est qu’une question de jours.
Le terrifiant The Lord rallie les laissés pour compte, les malfrats, et maintenant les super-héros déçus par le système et pervertis par l’argent facile.
Les dernières ligues de héros encore intègres doivent oublier leurs rivalités et s’unir pour combattre. C’est à l’armée à qui revient le rôle d’arbitre, elle veut fonder Hero Corp, une agence gouvernementale au service des citoyens. Quel sera le prix à payer pour un projet de cette envergure ? Qui croit encore que la paix est possible ?
Tapie dans l’ombre, une créature à la puissance dévastatrice observe la fin d’une ère. Elle attend son heure. Ses disciples sont prêts.
L'AVIS DE MDCU PAR Lordo
Tout d’abord qu’est-ce qu’Hero Corp ? Hero Corp est à la base une série composée de 2 saisons (la troisième est en cours de tournage), nous narrant l’histoire de John, un homme se croyant normal mais qui débarque dans un village de Super-Héros à la retraite en Lozère.



Hero Corp est une organisation qui gère et réglemente les super-héros, elle est dirigée par Mac Kormack (joué par Lionnel Astier dans la série). Nous apprenons dans ce tome 1 comment Mac Kormack a réussi à créer et diriger cette organisation. La série est plutôt drôle dans l’ensemble et décalée, ce comics ne l’est pas, il est plus sérieux. Il reprend beaucoup les codes des comics que nous connaissons tous (super-héros en collant/déguisement, super pouvoir, super vilains etc. …).

Les dessins sont vraiment typés comics et possèdent surtout un découpage très dynamique. Très souvent les mains/pieds ou segments du corps des personnages dépassent des cases pour déborder sur la suivante. Nous avons donc un découpage très dynamique pour une lecture de l’action en détail, les cases peuvent partir dans tous les sens.



L’histoire quant à elle se passe 30 ans avant la série. Nous suivons 3 intrigues : l’enlèvement du maire, la déchéance de Captain Québec (et la création de Hero Corp) et la naissance de John (héros de la série TV et joué par Simon Astier lui-même)… mais aussi de sa sœur jumelle !

C’est donc une histoire pleine de clins d’œil à la série (on voit par exemple Doug, Klaus et Acid Man)ce qui agrandit et améliore le background d'Hero Corp. Le support comics est donc totalement adapté à ce genre de série.



Par contre gros bémol ce n’est pas clair du tout au niveau du récit. Beaucoup d’ellipses, de choses non-dites, d’explications pas claires et surtout le manque de nom/visage ! On se retrouve souvent à ne pas savoir qui est qui … et pourtant je suis un fan de la série TV. Ça part dans tous les sens on ouvre trop de portes en même temps en sautant beaucoup de détails. Je comprends la volonté de vouloir tout mettre en un tome, mais pour le coup ce qui se déroule ici en aurait mérité deux.

Notons quand même la présence d’Olivier Peru aux dessins de la couverture du livre (cette personne a fait les génériques comics de la série TV), et la présence de plusieurs artistes en pages bonus. En vrac : Stéphane Créty, Davy Mourrier, Mr Poulpe, Jean-Luc Istin, Julien Hugonnard-Bert, Elodie Jacquemoire, Denis Béchu, Olivier Héban, Pierre-Dennis Goux et Bertrand Benoit. Du beau monde quand même.

Simon Astier est plutôt connu pour son talent de scénariste de série et d’acteur, ce premier gros essai dans le comic-book/BD est un bon début, bien que quelque peu amateur dans la découpe scénaristique. C’est un véritable plus pour les fans de la série, pas indispensable mais qui permet d’agrandir l’univers d’Hero Corp. Pour les autres … allez d’abord voir la série.

CONCLUSION

Les points forts
- Le découpage dynamique
- Les explications sur certains points du passé
- Les bonus
Les points faibles
- Le découpage scénaristique brouillon
- Les ellipses un peu trop longues
COMMENTAIRES (3)
Le 22 Décembre 2012 à 22h00
A réserver pour les fans de la série uniquement mais personnellement, je n'ai jamais accroché au concept...
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire
Le 1er Octobre 2013 à 19h00
Note :
Les dessins sont magnifiques et l'humour ainsi que le parler "Astier" nous font éclater de rire dès la première page, les révélations sont en rdv (dont une de taille). Cependant l'ensemble reste un brin léger et certaines incohérences demeurent, de même que des ellipses trop nombreuses et longues qui, de fait, laissent à ce tome "origines" comme un petit goût d'inachevé.
Malgré tout ce premier tome est indispensable pour les fans d'HC qui y trouveront largement leur compte
+1 J'aime
Seyfr et 1 personne aime ce commentaire
Le 18 Décembre 2013 à 16h02
Note :
BalthierBlack a écrit :
Les dessins sont magnifiques et l'humour ainsi que le parler "Astier" nous font éclater de rire dès la première page, les révélations sont en rdv (dont une de taille). Cependant l'ensemble reste un brin léger et certaines incohérences demeurent, de même que des ellipses trop nombreuses et longues qui, de fait, laissent à ce tome "origines" comme un petit goût d'inachevé.
Malgré tout ce premier tome est indispensable pour les fans d'HC qui y trouveront largement leur compte


Tout à fait d'accord, mais le découpage et les ellipses sont aussi une petite tare de la série déjà à la base, en soit ça ne m'étonne pas de les retrouver (bien que plus flagrantes)
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire