Rejoignez-nous !
Autoconnect ?
Deviens contributeur MDCU
megabanhome
MDCU > COMICS > ÉDITEUR FRANÇAIS > Urban Comics > Urban Indies > Severed, destins mutilés
Urban Comics
NOTE :
DATE DE SORTIE : 26/04/2013
PRIX : 17.5€
Severed, destins mutilés
SYNOPSIS
Scénario: Snyder Scott,Tuft Scott – Dessin: Futaki Attila

Début du XXe siècle. Sur les routes d’une Amérique à l’aube de sa modernisation, le Mal rôde à la recherche de sa prochaine victime. Son apparence et son origine importent peu. Il est. Il est celui qui entraînera l’enfant hors des sentiers, hors d’atteinte de la civilisation, hors de portée de tout secours. Ce mal, le jeune Jack Garron l’a rencontré.
L'AVIS DE MDCU PAR Ashka
Alors que le premier arc de Scott Snyder sur la série Batman vient tout juste de se finir en kiosque et en librairie chez Urban Comics, l'éditeur décide de nous proposer une mini-série du scénariste qui était sortie en 2011 chez Image Comics et qui se nomme Severed.



Severed est un comics horrifique qui se déroule en 1916 et qui raconte l'histoire de Jack Garron, jeune orphelin passionné de musique, qui va aller à la recherche de son père biologique à travers l’Amérique, mais qui va croiser la route du « Vendeur Itinérant », psychopathe tueur d'enfants qui changera sa vie à jamais.

On se retrouve donc avec une histoire de Boogeyman (légende populaire créée pour effrayer les enfants), Scott Snyder et Scott Tuft se retrouve à écrire sur un territoire déjà beaucoup exploité dans les comics, films, jeux vidéo et le pari de faire quelque chose qui arrive à se démarquer était donc risqué. Mais il faut le dire, c'est totalement réussi et le duo de scénaristes arrive à nous transporter dans une aventure prenante qui utilise le thème des rêves d'enfants et de l'espoir pour nous guider tout le long de ce récit. On pourrait croire que le genre utilisé va laisser la place à une surenchère de gore ou même de scènes horribles, mais il n'en est rien, le titre n'en contient au final que très peu et préfère s’intéresser à développer les personnages, leurs relations et la perte progressive de l'espoir.



Les personnages sont d'ailleurs très intéressants, Jack Garron est un adolescent assez naïf et rêveur, ce qui fait de lui la proie rêvée pour le Vendeur Itinérant, qui est un Boogeyman très intéressant car celui-ci n'est pas le cliché que l'on peut avoir de la créature qui attend à observer dans un buisson ses victimes avant de passer à l'action. Non, celui-ci se lie avec ses victimes, il gagne leur confiance et n'agit qu'au moment opportun, ce qui le rend terrifiant. On a aussi le droit à d'autres personnages secondaires très intéressants qui viennent apporter une réelle profondeur à l'aventure.

Au niveau de l'histoire dans la globalité on pourra seulement regretter que 7 chapitres soient assez courts et qu'au final ça se lit très vite et on aurait voulu en voir peut être un peu plus, notamment la fin qui semble un peu précipitée et qui aurait mérité peut être un chapitre supplémentaire pour donner encore plus d'impact lors de la dernière page.



Au niveau des dessins, on retrouve l'artiste Futaki Attila qui nous offre un style bien particulier. Si celui-ci se révèle pertinent pour le style choisi, on regrettera tout de même que la qualité soit un peu irrégulière, si le premier et dernier chapitre sont très soignés et vraiment très beaux, les chapitres centraux quand à eux semblent parfois un peu bâclés sur plusieurs cases et notamment au niveau des expressions de certains personnages qui semblent manquer d'une petite touche supplémentaire pour qu'ils puissent vraiment nous faire ressentir certains passages. Mais en général, la qualité reste très bonne et ce n'est vraiment que quelques cases par chapitres qui souffrent de ce problème.

Au final, Severed est un vrai plaisir à lire pour tout les fans de récits d'horreurs posés, qui prennent le temps de nous construire les personnages, les relations et l'empathie générale avant de nous faire rentrer dans le domaine de la terreur. C'est un récit qui ne conviendra peut être pas à tout le monde, mais c'est en tout cas une très bonne initiative d'Urban Comics que de nous le proposer vu la qualité du titre.

CONCLUSION

Les points forts
- Une histoire prenante et terrifiante
- Des personnages soignés et une mise en scène efficace
- Un Boogeyman réussi.

Les points faibles
- Trop court, on aurait aimé un ou deux chapitres en plus
- Certains dessins un peu plus faibles que d'autres
COMMENTAIRES (1)
Le 25 Mars 2013 à 10h53
Scott Snyder a beaucoup de cordes à son arc et l'horreur semble être son style de prédilection. Il co-écrit cette mini-série avec Scott Tuft mais c'est véritablement un road-trip terrifiant auquel on assiste pendant la lecture. Un peu de Stephen King, un peu de monstres, et beaucoup d'intelligence font de Severed un titre à posséder.
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire