Rejoignez-nous !
Autoconnect ?
Deviens contributeur MDCU
megabanhome
Delcourt
NOTE :
DATE DE SORTIE : 16/01/2013
PRIX : 14.95€






Bad Ass 1. Dead End
SYNOPSIS
Assassin de l'un des chefs de la pègre locale et voleur d'une formidable somme en diamants, Dead End est désormais considéré comme l'ennemi public numéro 1 de Roman City... une ville protégée par l'implacable Black Snake. Vingt-cinq ans plus tôt, Dead End est encore le jeune et détesté Jack Parks, souffre-douleur de son lycée, jusqu'au moment où il décide de se venger de tous ceux qui l'ont malmené.
L'AVIS DE MDCU PAR susano-wo
Bad Ass est le premier titre du nouveau label Comics Fabric lancé par les éditions Delcourt. Pour lancer cette collection, l'éditeur a fait appel à deux noms de la bande-dessinée franco-belge. Deux artistes passionnés de comic books depuis très longtemps et qui ont tenté de retranscrire ce qui fait la particularité des BD américaines avec une touche européenne.
Eric Hanna est un scénariste qu'on a pu voir entre autre sur L'Héritage du Kaiser dessiné par Trevor Hairsine, un dessinateur US. Vous avez pu lire une interview de lui récemment sur MDCU, on vous laisse vous y référer pour plus de renseignements sur sa carrière et ses motivations.
Bruno Bessadi est également très connu. Principalement pour ses illustrations de Zorn et Dirna, une excellente série qui vient de s'achever après 6 tomes.

Ces deux professionnels ont créé un titre efficace, voir carrément Bad Ass et voici notre avis sur le premier tome de cette série qui promet.




Première expérience de "Comics Made In France" pour ma part... et je pense avoir fait un excellent choix même si Bad Ass n'est pas réellement un French Comics puisqu'il ne reprend pas tous les codes du genre. Mais laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Parlons d'abord du scénario. À la lecture de ce premier tome, on se rend compte combien Herik Hannah est fan de comics. Son récit prend place dans une ville américaine fictive et surtout, il respecte scrupuleusement les règles du genre, en les tournant constamment à son avantage. J'ai pour ma part retrouvé beaucoup de Kirkman dans son écriture (surtout dans celle d'Invincible). Il utilise aussi bien que ce grand monsieur les codes du comic book de super héros, on se retrouve avec des personnages aux noms bateaux, l'action est au final assez classique... mais ça fait du bien !
S'il fallait le comparer à ce qu'il se fait outre-Atlantique, ce serait un mélange de Luther Strode, un titre ultra violent, (également sorti chez Delcourt) et des Tortues Ninja pour le côté action sans prise de tête.



Le titre de la série est Bad Ass, et Jack Parks alias Dead End, notre personnage principal est un illustre représentant de ce trait de caractère ! Nous suivons en parallèle le personnage dans une histoire le mettant aux prises avec un maître du crime organisé local... à tête de dragon (qui rappelle énormément Fin Fang Foom), ainsi que les étapes clés de son enfance et adolescence. Les deux trames sont passionnantes à suivre, ce personnage a un charisme fou et le casting secondaire est tout aussi intéressant.

Graphiquement, c'est coloré et ça ne se prend pas du tout au sérieux. Les couleurs sont chaudes et vives, on revient en quelque sorte aux bases du comic book, qui est sensé être un medium divertissant dans lequel les couleurs sont aux services de nos yeux. Le design de Bad Ass est simple mais fonctionne à merveille. Il y a une différence quasiment imperceptible graphiquement entre les deux trames temporelles qu'on ne remarque pas instantanément mais qui nous empêche de nous perdre dans le récit.
Cependant, la mise en page est un peu classique. L'une des particularités des comics réside dans les éléments qui sortent des cases, le dynamisme qu'à su amener Jack Kirby lors de la création de Marvel. Bad Ass manque un peu de cet effet spectaculaire, ce qui le rangerait presque dans les BD franco-belges.




Mais le mieux reste de découvrir tout cela par vous même. On a ici quelque chose de vraiment rafraîchissant, avec un casting très charismatique et qui fonctionne à merveille. Un retour aux bases du comic book qui ne se prend pas au sérieux pour un sou et vous fera rire à maintes reprises.



Sortie prévue le 16 janvier prochain.


CONCLUSION
Les points forts
- Un héros VRAIMENT Bad Ass
- L'humour omniprésent
- Bel hommage aux comics américains
Les points faibles
- Trop court
- L'attente pour le tome 2
- Les dessins, beaux mais classiques
COMMENTAIRES (3)
Le 26 Décembre 2012 à 18h33
Note :
Bon bah la grosse surprise du mois ! Delcourt fait un pari, mais pari réussi haut la main !

Badass c'est juste énorme, c'est beau, bien raconté, prenant et c'est français, mais que demande le peuple ?!
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire
Le 26 Décembre 2012 à 19h17
Note :
Du french comics excellent. Un héros VRAIMENT Bad Ass et une histoire où l'humour omniprésent nous permet de passer un excellent moment.
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire
Le 26 Décembre 2012 à 21h20
Il manque encore un petit truc pour parler de comics, mais on n'est pourtant pas non plus dans de la BD franco-belge classique. Ça manque un peu de dynamisme, de personnages qui sortent des cases, de mises en page un peu plus folles mais c'est clairement une bonne surprise, tant sur les dessins que sur le scénario.
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire