Rejoignez-nous !
Autoconnect ?
Deviens contributeur MDCU
megabanhome
MDCU > COMICS > ÉDITEUR FRANÇAIS > Panini Comics > 100% MARVEL > PANTHÈRE NOIRE 3 : L'Homme Le Plus Dangereux du Monde
Panini Comics
NOTE :
DATE DE SORTIE : 09/01/2013
PRIX : 12€
PANTHÈRE NOIRE 3 : L'Homme Le Plus Dangereux du Monde
SYNOPSIS
Auteurs : David Liss, Shawn Martinbrough, Michael Avon Oeming, Jefte Palo

Troisième et dernier volet de la saga dans laquelle la Panthère Noire est devenue le protecteur de Hell's Kitchen. Comme on se l’était imaginé, T'Challa s'est attiré les foudres des plus féroces ennemis de Daredevil, son prédécesseur. Nous allons maintenant assister à l'affrontement (tant attendu) avec le Caïd…
(Contient les épisodes US Black Panther 525-529)
Contient en V.O
#529 Black Panther: The Most Dangerous Man Alive #529
L'AVIS DE MDCU PAR BartAllen
Après un deuxième tome en demi-teinte, plombé par des tie-in à Fear Itself et Spider-Island, la série revient pour un troisième et dernier tome, après le changement de nom de la série qui est passée de Black Panther : The Man Without Fear à Black Panther : The Most Dangerous Man Alive .



Au scénario de ce tome, on retrouve toujours David Liss et les dessins sont cette fois-ci de Shawn Martinbrough et Michael Avon Oeming. Cet arc est un affrontement entre Black Panther et le Caïd qui est bien décidé à mettre la main sur le Wakanda. Notre héros va donc tout mettre en oeuvre pour empêcher ça. Il devra même recruter une équipe pour l’aider, alors qu’il est plutôt du genre à agir en solo. Il est toujours assisté de Sofija qui est un peu laissée de côté dans cet arc. En parallèle, on a un aperçu de la situation au Wakanda car T’Challa prévient sa sœur et régente du pays de ce qui se passe.

Le premier point qui blesse est le départ de Francesco Francavilla qui avait fait des dessins magnifiques sur le précédent tome. On se retrouve avec des dessins assez moyens voire horribles sur certaines cases. Le style de Michael Avon Oeming ne colle pas à l’ambiance de la série, ce qui rend la lecture plus difficile. Les dessins de Shawn Martinbrough sont bons sur les deux premiers numéros mais le dernier chapitre est clairement en dessous et on sent que l’artiste s’est dépêché. C’est vraiment décevant mais heureusement que Francavilla assure quand même les covers et rend même un hommage à la cover de Batman #4 de Greg Capullo. Les couleurs sont sombres et restent cohérentes avec l’ambiance polar du comics.



L’histoire est vraiment très réussie, là où je n’avais pas été spécialement conquis dans le précédent tome avec l’arc lié à Fear Itself, l’histoire est ici très bien menée. On sent Black Panther et le Caïd jouer au chat et à la souris, chacun essayant de prévoir ce que fera son adversaire avec plusieurs coups d’avance. D’ailleurs, la scène où les deux personnages se retrouvent à jouer aux échecs est totalement représentative de l’arc.

L’un des défauts de l’arc reste l’équipe aidant Black Panther. Il fait appel à des héros eux aussi d’origine africaine et je trouve ça assez étrange alors que Daredevil était revenu et qu’il aurait pu aider le héros à combattre Fisk. Par contre, un des rebondissements concernant un proche du Caïd est vraiment intéressant et créé vraiment la surprise.



Un tome très bien mené et plein de surprises mais qui est gâché par la qualité des dessins. Ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents ne seront pas perdus, la seule chose à savoir étant que Black Panther officie maintenant à Hell’s Kitchen.

CONCLUSION

Les points forts
- Une histoire bien menée
- La partie d’échec en Black Panther et le Caïd
- Les covers de Francavilla
Les points faibles
- Les dessins
-L’équipe un peu trop cliché
COMMENTAIRES (1)
Le 26 Décembre 2012 à 17h19
David Liss est excellent dans la narration d'une enquête, son Black Panther est ainsi tout à fait dans le ton noir que porte la série sur laquelle il s'invite (Man Without Fear, la série de Daredevil) cependant les dessins de Martinbrough que l'on peut connaître au travers de sa collaboration avec Rucka sur la série Batman des années 2000 n'est clairement pas au niveau.
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire