Rejoignez-nous !
Autoconnect ?
Deviens contributeur MDCU
megabanhome
MDCU > COMICS > ÉDITEUR FRANÇAIS > Urban Comics > DC SIGNATURES > Grant Morrison présente Batman tome 4
Urban Comics
NOTE :
DATE DE SORTIE : 25/01/2013
PRIX : 22.5€






Grant Morrison présente Batman tome 4
SYNOPSIS
Scénario: Morrison Grant – Dessin: Collectif

Tome 4 sur 8

Qu'est-il arrivé à Bruce Wayne ? Quel sort lui ont réservé les troupes de Darkseid lors de la « Crise Finale » ? Qui a tué le docteur Carter Nichols, spécialiste du voyage dans le temps ? Quelles sont les vraies origines du Dr Hurt ? Du Club des Héros ? Du Batman de Zur-En-Arrh ? Toutes les réponses se trouvent dans ce Dossier Noir : les aventures qui ont mené Batman et Robin aux frontières du réel ! (contient Batman #682-683, 700-702, Batman #452-454 : Dark Knight, Dark City, et des épisodes de Batman : The Black Casebook)
L'AVIS DE MDCU PAR susano-wo
Nous arrivons à mi-chemin de la collection avec ce quatrième tome intitulé le Dossier Noir. Vous y retrouverez les chapitres 682, 683, 700 à 702, de Batman (la série VO) et de nombreuses histoires plus courtes tirées de Detective Comics, Batman et World's Finest, pour la plupart des années 50.



Intéressons-nous d'abord aux chapitres récents. Dans le premier arc de ce tome, prenant place en VO dans Batman 682-683 et 701-702, nous retrouvons une suite directe de Batman RIP. Bruce s'en sort finalement en un seul morceau et nous allons assister à son retour vers la lumière... mais la lumière de l'anti-vie ! Car comme vous avez pu le voir das les tomes précédents, Batman "meurt" lors d'un affrontement face à Darkseid durant Final Crisis et c'est justement sur le cheminement entre RIP et Final Crisis que cette histoire porte.
Comme d'habitude, c'est très bien écrit. Nous avons tout d'abord une première moitié se déroulant de manière tout à fait naturelle. Elle n'en est pas moins intéressante à suivre car elle réserve quelques échanges savoureux entre les personnages et jouit de superbes dessins. C'est donc forcément un véritable plaisir de découvrir ce retour vers la vie de Bruce. Mais tout cela n'est qu'une courte étape le menant à sa perte. En effet, il finira dans les mains de Symian et Mokkari, deux scientifiques travaillant pour Darkseid dont la mission est simple: créer des clones de Batman ! Je ne vous en raconterai pas plus mais tout cela sert de prétexte à un sublime voyage à travers le temps. Grant Morrisson va ici totalement vous retourner le cerveau comme jamais, mais qu'est-ce que ça fait du bien ! Pendant deux chapitres, vous allez pouvoir revivre des dizaines d'années d'aventures, souvent représentées en à peine quelques cases. Morrisson fait revivre à Bruce toutes ses plus grandes aventures en tant que Batman et ce dernier nous fait une fois de plus vibrer en contrant tout ça d'une manière folle. Ces deux chapitres sont une véritable ode à ce personnage et c'est totalement maîtrisé. C'est une véritable performance car parvenir à compresser 65 années d'aventures en moins de 50 pages tout en développant une histoire nouvelle, je ne vois pas qui d'autre est parvenu le faire de manière si magistrale. Encore une fois, Grant n'est pas le seul à être au top, les artistes ont également fait un travail monstre en traduisant visuellement le rythme frénétique de ce voyage temporel. Mieux, ce voyage se termine en apothéose avec un retour à la réalité brute qui nous offre une double pages sur laquelle on retrouve une quarantaine de cases ! Tout cela est magnifiquement orchestré et la mise en page participe totalement à l'immersion du lecteur dans l'histoire, ce rythme complètement dingue en ferait presque battre notre coeur plus rapidement, comme si nous étions proche de Batman à ce moment là.



La seconde histoire, issue de Batman #700, est encore une fois complètement dingue et nous donnera l'occasion de voyager dans le temps aux côtés de 3 Batman principaux, le Batman classique, le Batman / Dick Grayson et enfin le Batman / Damian Wayne, déjà aperçu dans le #666. Je vous laisse le plaisir de découvrir cette histoire qui une fois de plus vous retournera la tête en développant l'une après l'autre trois histoires différentes mais totalement complémentaires. On retrouve encore une fois un collectif de dessinateurs pour mettre tout cela en image, mais n'ayez crainte, tous sont encore une fois excellents. Les dernières pages sont l'occasion d'un sacré bonds dans le futur en compagnie de différents Batman que vous reconnaîtrez certainement.

Avant de refermer cette critique des chapitres modernes contenus dans ce recueil, j'aimerais saluer le travail d'Urban Comics qui nous proposent des petits bonus en fin d'arc toujours très très bien vus. Ainsi, on retrouve à la fin du premier 3 pages consacrés à la description des éléments du lore de Batman que l'on retrouve dans l'histoire du voyage temporel à travers toute la carrière du héros, et autour du #700 deux pages nous présentant les différents Batmen de tous temps (ceux que l'on retrouve dans cette histoire bien entendu, pas toutes les versions alternatives ayant existé).




La seconde partie du recueil est consacrée à ce fameux Dossier Noir, une introduction au lore de Batman venant 100% de Grant Morrisson. Ce dossier noir est en fait un carnet que Batman tient à jour, un peu à la manière d'un journal intime, dans lequel il recense toutes ses aventures les plus étranges, à la limite de la science fiction. Ce dossier contient donc forcément beaucoup d'histoires des années 50, années où les scénaristes se sont franchement laissé aller en amenant Batman dans des recoins totalement fou, le plus souvent pour plaire au jeune public et éviter les foudres des autres media.

Ainsi, la fin de ce recueil est l'occasion de découvrir pas mal d'histoires des années 50 consacrées au Club des Héros, à Zur-En-Arrh, à Bat-mite et au Dr Hurt. Toutes ces histoires sont accompagnées d'un commentaire de Grant Morrisson, d'une courte présentation des artistes et de toutes les informations sur les chapitres que l'on s’apprête à lire. Cependant, ce Dossier Noir d'Urban Comics se termine sur une histoire n'appartenant pas au dossier correspondant américain (The Black Casebook en VO). Elle est écrite par Peter Milligan et s'intitule Dark Knight, Dark City et permet de faire connaissance avec le Barbatos "morrissonien". Ce démon est introduit dans le lore de Batman ici par Milligan mais sera largement réutilisé par Grant Morrisson dans son run sur le héros, cela n'a encore aucun lien avec tout ce que vous avez lu jusqu'à maintenant mais vous sera d'une grande aide lors de la lecture du tome 5, où l'on découvrira le Retour de Bruce Wayne. Il y a des zombies, une trame se déroulant dans des temps anciens... bref, une histoire de Milligan qui devrait vous éclater et a parfaitement sa place ici.

Pour finir, Urban Comics nous gratifient de quelques pages consacrées à la Batcave, qui se retrouve ici décrite de fond en comble. Avant de conclure cette critique, j'aimerais souligner le fait qu'Urban Comics m'ont réellement impressionné au niveau éditorial. je n'ai trouvé aucune coquille au niveau typo, les bonus sont tous très intéressants et parfaitement choisis, et cerise sur le gâteau, ils se payent même le luxe de nous proposer deux papiers différents au sein d'un même livre ! Ainsi, une fois que le papier glacé n'est plus nécessaire puisque l'on passe sur des histoires plus anciennes, Urban Comics nous proposent leur très bon papier consacré aux récits plus anciens pour nous offrir ainsi le meilleur confort de lecture possible. Je n'avais encore jamais vu ça dans un seul comics moderne et c'est une initiative à saluer !


Nous avons donc affaire à un quatrième tome contenant des histoires complètement folles qui retournerons le lecteur et le marqueront sûrement à tout jamais, accompagnées de diverses histoires anciennes très bien choisies et imprimées sur un papier adapté. Les bonus sont parfaitement choisies et apportent tous un plus à la lecture. Si vous pensiez donc avoir affaire à un hors série, vous faisiez fausse route, ce quatrième tome est à posséder ABSOLUMENT !


CONCLUSION

Les points forts
- Des histoires excellentes
- Un travail éditorial parfait
Les points faibles
- Rien
COMMENTAIRES (5)
Le 22 Décembre 2012 à 22h08
Un tome assez à part par rapport aux précédents mais qui est tout de même très important. Nous nous sommes beaucoup plaint du fait que les concepts narratifs de Morrison étaient difficiles à suivre mais ce tome apporte un bon nombre de réponses.
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire
Le 26 Décembre 2012 à 17h32
Un tome à ne pas rater, comme on a pu vous le dire à de très nombreuses reprises Morrison a livré l'un des meilleurs arc de l'histoire de Batman et ces numéros s'inscrivent parfaitement dans cette ligne avec une quête philosophique (et complexe, comme d'habitude avec l'Ecossais) qui sonne comme un épilogue. Les dessins de Daniel sont d'ailleurs à ce titre géniaux, profitez-en parce qu'après il passe au scénario et là c'est tout de suite moins bon.

Dark City est écrit par Milligan, l'auteur britannique est aussi excellent dans son histoire, les dessins pourront rebuter certains (bien qu'ils soient bons selon moi) et la narration est moderne tout en étant originale (british oblige).
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire
Le 26 Décembre 2012 à 19h24
Note :
A acheter absolument car on comble un trou laissé dans le run précédent (682-683), on découvre ensuite le très sympathique "Time and Batman" (700 à 702), avant de revenir dans le passé avec un Dark Knight: Dark City bénéficiant de superbes dessins ainsi que d'une narration au top par Milligan. Guettez également les épisodes old school qui vous donneront tous les éléments nécessaires à la compréhension du run (ils n'ont pas été annoncé ici, mais il devrait y en avoir 3 ou 4).
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire
Le 27 Décembre 2012 à 02h46
Un tome moins important que les autres au niveau de l'avancement de l'histoire et des évènements qui s'y déroulent, c'est presque que des numéros du passé au final, mais c'est finalement peut-être un des plus intéressants. Les numéros 682 et 683 de Batman n'ont malheureusement pas grand intérêt et servent un peu de bouche-trou par rapport au reste. Les 700 à 702 offrent un magnifique numéro anniversaire avec une enquête à travers le temps et la révélation des évènements qui se sont déroulés entre la fin de Batman RIP et le début de Final Crisis. Mais le plus intéressant ici reste The Black Casebook, qui regroupe de vieilles histoires du chevalier noir dont s'est servi Morrison pour alimenter son récit, et vous allez voir qu'il y en a des références ! Très belle initiative d'Urban que de publier ce Black Casebook, vous aurez un autre regard sur Batman RIP.
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire
Le 10 Février 2013 à 15h51
Note :
Synopsis
Qu'est-il arrivé à Bruce Wayne ? Quel sort lui ont réservé les troupes de Darkseid lors de la « Crise Finale » ? Qui a tué le docteur Carter Nichols, spécialiste du voyage dans le temps ? Quelles sont les vraies origines du Dr Hurt ? Du Club des Héros ? Du Batman de Zur-En-Arrh ? Toutes les réponses se trouvent dans ce Dossier Noir : les aventures qui ont mené Batman et Robin aux frontières du réel ! (contient Batman #682-683, 700-702, Batman #452-454 : Dark Knight, Dark City, et des épisodes de Batman : The Black Casebook)
Mon avis
Un excellent tome mêlant les moments forts du chevalier noir avant sa "disparition" dans "Final Crisis" et des aventures paranormales classés dans le dossier Noir.
En bonus les plans et explications de la Batcave !!!
Un bouquin à avoir dans sa bibliothèque
+1 J'aime
1 personne aime ce commentaire